“Le bonheur c'est un bon compte en banque, une bonne cuisinière et une bonne digestion.”

L’impact de la digestion sur la santé est significatif. Avant de commencer à rentrer dans les détails, petite définition de la digestion : c'est le temps qu’il faut aux aliments que vous ingérez pour se transformer en minuscules nutriments qui vont passer à travers les parois de votre estomac avant d'atteindre votre sang et nourrir vos cellules. Bien entendu, le temps de digestion exact varie en fonction des individus, leur métabolisme, leur âge et leur sexe. Mais il existe tout de même un certain nombre d’aliments qui passent "rapidement" dans votre tube digestif et d’autres qui y restent pour un bon moment. Ce qui peut être à l'origine d'une soudaine prise de poids ou même d'une sensation d'inconfort après les repas.

Il est donc important de bien connaître le temps de digestion moyen des aliments de la vie courante afin de perdre du poids ou tout simplement de maintenir sa silhouette. Vous vous demandez encore comment c'est possible ? On vous dit tout juste en dessous.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Les aliments rapidement digérés responsables de problèmes digestifs ?

Source : iStock

Si vous ne consommez que des aliments qui se digèrent rapidement, vous devez sans doute manger plus que de raison sans même vous en rendre compte. Ce qui semble logique puisque les aliments circulent rapidement dans votre tube digestif et ne restent pas assez « longtemps » dans votre estomac pour vous rassasier. En conséquence, vous avez encore faim et vous mangez plus qu’il ne faudrait.

De plus, la digestion rapide va faire augmenter le taux de glucose (sucre) dans votre sang, à l'origine de ce qu'on appelle le "coup de boost". Et s'il n'est utilisé pour un effort physique dans la foulée, ce fameux "coup de boost" est stocké par le corps sous forme de graisse.

 

2. Les aliments lentement digérés à l'origine de gêne intestinale

Source : iStock

Les aliments lents à digérer augmentent votre taux de sucre sanguin bien plus lentement, ce qui vous donne un regain d’énergie bien plus équilibré et constant. Mais attention, si vous ne consommez QUE des aliments « difficiles » à digérer, votre appareil digestif va travailler à plein régime en permanence, ce qui risque de vous épuiser de manière générale et donc d'annuler tous les bienfaits initiaux de ces aliments. Cette habitude peut, à la longue, provoquer une certaine gêne intestinale.

Des spécialistes en la matière préconisent de ne pas mixer les aliments digérés lentement et les aliments digérés rapidement lors d’un même repas. Mais plutôt de faire un repas aisément digestible le matin et le soir et de laisser les aliments difficiles à digérer le midi.

 

3. L’eau car elle contient des nutriments essentiels au fonctionnement de l'organisme

Source : iStock

L’eau est essentielle au bon fonctionnement digestif, étant un liquide, elle est digérée par le système digestif presque immédiatement après avoir été bue. Rappel : notre corps est constitué de 60% d'eau, il faut donc en consommer régulièrement dans la journée pour éviter la déshydratation. De plus, l'eau contient des nutriments tout aussi importants que d'autres aliments.

 

4. Des fruits riches en vitamines et antioxydants 

Source : iStock

5 fruits et légumes par jour ! Bien qu'on vous martèle à longueur de journée l'importance des fruits dans votre alimentation, ils ne sont pas assez présents dans votre assiette, et pourtant, une fois dans votre estomac, ils sont digérés en seulement 15 à 20 minutes. Les fruits ont de nombreux effets bénéfiques pour l'organisme : riches en vitamines et en minéraux, ils sont bourrés de sucres naturels qui fournissent de l'énergie pour toute la journée. Attention aux agrumes qui peuvent se révéler très acides dans un estomac sensible.

 

5. Les légumes crus, une source naturelle de vitamine C 

Source : iStock

Les légumes crus ont la particularité d'être encore pleins de bonnes vitamines qui peuvent être éliminées par la cuisson par exemple, il est donc très important d'en consommer. Présents dans les intestins 30 à 40 minutes après ingestion, ils réduisent les risques de maladies comme le cancer du côlon ou de l'intestin grêle par exemple.

Manger un petit bol de légumes crus tous les soirs peut être que bénéfique pour votre corps et sa santé !

 

6. Les légumes crus cuisinés, indispensables au corps 

Source : iStock

Les légumes crus cuisinés (marinés, en salade…) sont tout aussi bénéfiques que les légumes crus, cependant ils sont digérés par les intestins entre seulement 30 et 50 minutes après ingestion. Associés à des huiles alimentaires comme l'huile d'olive, de tournesol ou encore de colza qui sont constituées de lipides eux-mêmes riches en acides gras insaturés, c'est une idée de repas équilibré parfaite à consommer avec modération bien sûr !

7. Les légumes cuits, de la bonne nourriture pour une santé exceptionnelle

Source : iStock

Une vieille légende raconte qu'une fois cuits, les légumes n'ont plus aucune valeur nutritionnelle, eh bien, c'est faux ! Si, effectivement, ils perdent un peu de leur teneur en vitamines, il existe tout de même des astuces afin de préserver et de profiter au maximum de leurs atouts. Par exemple, la congélation est une bonne façon de stopper la perte de vitamines, attention aussi au choix de la cuisson, privilégiez une cuisson à la vapeur plutôt qu'au four. Après ingestion, le processus de digestion des légumes cuits prend 30 à 40 minutes à arriver de la bouche à l'appareil digestif.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail
 

8. Le poisson, une alternative pour un régime alimentaire plus responsable 

Source : iStock 

Le poisson est une excellente source de protéines, alternative à la surconsommation de viande, il convient à régime alimentaire pescétarien. Riche en vitamine D, le poisson entre dans les intestins dans les 45 minutes à 1 heure après ingestion. Cependant, attention aux types de poissons que vous consommez : certaines espèces sont en voie de disparition.

9. Le poulet, une viande maigre mais riche en bienfaits 

Source : iStock

Le poulet est une viande maigre qui contient peu de lipides. Aussi très peu calorique, elle entre dans les intestins une heure et demie après avoir pénétré la bouche puis l'œsophage. Riche en protéines, c'est un aliment très facile à cuisiner. Pour aller encore plus loin, privilégiez un poulet bio !

 

10. Le bœuf, une viande source de protéines et de fer

Source : iStock

Le bœuf fait partie de la catégorie viande rouge et si sa consommation est aujourd'hui de plus en plus décriée, c'est tout de même une source de zinc et minéraux. Le bœuf entre dans les intestins dans les 3 heures après ingestion.

À moi le ventre plat | Les Éclaireuses : Mode, tendances et inspirations

11. La viande d'agneau à consommer avec modération

Source : iStock

L’agneau est excellent pour la peau, dans les intestins 4 heures après l'ingestion, c'est aussi une nourriture source de fer et de vitamines B. Comme le bœuf, il est riche en protéines et en lipides. Particularité, la viande d'agneau limite les risques d'anémie.

 

12. Le porc, un aliment qui se digère très lentement 

Source : iStock 

Le porc c'est sans doute la viande qui fait le plus débat auprès des nutritionnistes, certains la jugent trop grasse et sale tandis que d'autres la jugent absolument nécessaire à notre alimentation, alors qui croire ? La digestion de la viande de porc est très lente, près 5 heures s'écoulent entre son ingestion et son arrivée dans l'appareil digestif, de l'œsophage aux intestins, pourtant c'est celle qui contient la plus grande quantité de protéines, de zinc mais aussi de vitamines. 

13. Les féculents, l'essence de l'organisme 

Source : iStock

Les féculents sont riches en amidon et sont des glucides absolument nécessaires à l'organisme puisqu'ils agissent comme un carburant. Présents dans votre intestin une heure et demie après l'ingestion, il est impératif d'en manger à chaque repas.

Cependant, comme vous le savez, si vous souhaitez stabiliser votre poids, ne pas grossir, il faut éviter les féculents le soir. Un bol de riz, de blé, de pommes de terre ou encore de purée tous les midis suffira !

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

14. Les légumes secs pour une alimentation riche en fibres

Source : iStock

Les légumes secs (lentilles, pois chiches, riz, quinoa, produits complets...) circulent dans le tube digestif puis entrent dans les intestins 2 heures après ingestion. Leurs bienfaits sont nombreux au niveau digestif puisqu'ils sont riches en fibres et faibles en matières grasses. Un excellent coupe-faim pour celles qui souhaitent faire attention à leur ligne à consommer avec modération cependant pour éviter un trop-plein de gaz dans l'intestin.

15. Les produits laitiers, nos amis pour la vie ? 

Source : iStock

Les produits laitiers ont mauvaise réputation ces dernières années, entre scandales sanitaires et augmentation très significative des cas d'intolérance au lactose, on ne sait plus où donner de la tête. Si les intestins digèrent les produits laitiers dans les 2 heures après ingestion, il est nécessaire de se pencher sur les effets du lait sur votre système digestif. En effet, il peut provoquer des remontées acides ou des sensations d'inconfort gastrique

 

Tags : aliments, bien manger