Si vous êtes parent, vous savez mieux que quiconque à quel point vos bambins aiment se salir : entre les jeux avec les copains (qui doivent forcément avoir lieu dans l'herbe ou la terre), le goûter collant sur les doigts et les traces de stylo un peu partout sur le corps, à la fin de la journée, c'est sans hésiter que vous leur imposez une douche. Impossible d'aller se coucher sans passer par la salle de bains. Et si on vous disait que ce n'est peut-être pas la meilleure chose à faire pour leur santé ?

Attention, la propreté et l'hygiène sont deux principes différents

Avant toute chose, il faut bien faire la différence entre l'hygiène et la propreté. L'hygiène relève du médical, du scientifique tandis que le principe de propreté est dicté par des règles sociales et culturelles. Ainsi, la science conclut que rien ne prouve qu'il faut laver ses enfants tous les jours. Au contraire même, dans les pays où la douche quotidienne est fortement pratiquée, on remarque qu'il y a plus de cas d'allergies et de problèmes de peau chez les enfants.
On rappelle que des douches excessives éliminent la saleté, mais aussi une pellicule qui protège la peau contre des bactéries ce qui renforce l'apparition de problèmes dermiques (boutons, irritations, etc.)

Alors, quand et comment laver son enfant ?

Pour s'assurer une toilette efficace et sans risque pour la peau de votre enfant, il faudra tout d'abord privilégier une douche à un bain. Ensuite, favorisez l'utilisation de savons doux au PH neutre ou encore d'huiles lavantes qui ne seront pas agressives pour l'épiderme. Enfin, seules les zones "chaudes" du corps (parties intimes et aisselles) nécessitent un nettoyage régulier.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : enfant, News Bien-Être, santé