18 précieux conseils à enseigner à sa fille avant ses 18 ans

Juliette Gour 08 juin 2022
Mis à jour le 13 juin 2022

Il y a des choses essentielles que l'on se doit d'apprendre et de partager avec nos enfants. Parmi toutes ces choses essentielles, il y a des mantras qui sont plus précieux que d'autres et qu'il est important de partager avec eux pour leur donner un coup de pouce dans leur vie d'adulte.

Ça y est, la date fatidique approche, votre petite puce va avoir 18 ans, l'âge de la majorité, celui où tout commence finalement. Mais 18 ans, c'est aussi l'heure des premiers bilans. Avant de laisser l'oiseau quitter le nid, il est important de faire une petite short list, histoire d'être sûr que l'on a donné toutes les armes nécessaires à notre enfant pour affronter toutes les petites épreuves du quotidien : cela va des petits coups de blues à la démotivation en passant par les craintes et les doutes... Toutes ces petites choses qui embrument notre esprit et qui nous empêchent d'avancer. 

Des conseils en or, il y en a plein... Mais il y en a 18 (un pour chaque année de vie) qui sont en or massif. Ces petits tips du quotidien sont à enregistrer et à chérir précieusement, car ils apportent aide et réconfort tout au long de notre vie, que ce soit à 30, 50 ou 80 ans. 

Faisons le point ensemble sur ces petites choses qu'il faut absolument transmettre à nos enfants pour en faire des adultes bien dans leurs bottes.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

1) L'école ce n'est pas la vraie vie, il y a une vie après et c'est vachement plus trépidant ! 

Si les histoires de collégiens ou de lycéens peuvent venir miner le moral de votre enfant, il est essentiel de lui enseigner que la vie ne s'arrête pas après le lycée, c'est même tout le contraire, c'est à ce moment-là qu'elle commence. Et si jamais elle se mine le moral parce qu'elle ne fait pas partie du groupe des populaires, n'hésitez pas à lui dire que, bien souvent, les populaires du lycée ne sont pas populaires toute leur vie (et ils ruminent bien souvent leur gloire passée). 

 

2) Peu importe à quel point on peut aimer quelqu'un, il ne faut jamais s'oublier

Un premier amour, c'est fort, ça consume. Et, aussi puissant que soit cet amour, il est essentiel de faire comprendre à votre enfant qu'il ne faut jamais s'oublier pour quelqu'un. Même si elle pense finir sa vie avec son partenaire, il faut toujours qu'elle garde à l'esprit que ce n'est "qu'un" amour d'adolescence et qu'elle est destinée à évoluer et à grandir. Malgré tout l'amour qu'elle peut avoir, il faut qu'elle apprenne à rester sa priorité et à suivre ses envies. 

 

3) Cela ne sert à rien de se comparer aux autres, tout simplement parce que chaque personne est unique

Entre les images sur les réseaux sociaux et la dualité qu'il peut y avoir entre les camarades de classe, les adolescents (et les adultes) ont tendance à se comparer aux autres comme s'il y avait un curseur générique de l'acceptable ou du cool. Mais dans les faits, chaque personne est unique, cela ne sert à rien d'essayer d'entrer dans un moule qui ne nous convient pas. En plus, ce sont nos différences et notre unicité qui font notre force. In fine, ce sont toujours les petites aspérités qui font le charme d'une personne. Alors, il faut arrêter de se comparer sans cesse aux autres, à part se miner le moral, ça ne sert à rien. 

4) N'aie jamais peur de dire ce que tu penses

On a tendance à donner peu de crédit aux avis des adolescents. Pire, la société pousse les filles (et futures femmes) à ne jamais faire trop de vagues et à rester discrètes. Il faut arrêter avec cette chaîne de transmission et cela passe par l'éducation. En enseignant à nos enfants que leur voix (et leur avis) ont du sens, on créera une génération d'adultes confiants qui n'auront jamais peur d'assumer leur avis. 

 

5) Ne cours jamais après l'amour, il viendra au moment où tu t'y attendras le moins

Aussi bateau soit ce conseil, il s'avère être particulièrement vrai. Rien ne sert de courir après l'amour, il viendra lorsqu'il a décidé de venir. Pour voir plus large, il est essentiel d'enseigner aux enfants qu'il ne faut pas diaboliser le célibat, parce que c'est une chance que d'apprendre à se connaître et de vivre avec soi-même. 

 

6) Apprends à accepter les compliments et à croire en eux

Rares sont les personnes qui nous complimentent. C'est pour cette raison qu'il faut les accepter avec humilité (ou pas) et essayer d'accepter le fait qu'ils soient vrais. Sauf si l'on est face à une personne malintentionnée, un compliment est rarement sans fondement. Surtout que ça fait du bien, parfois, de se faire complimenter sur ses réussites. 

7) N'aie jamais peur de l'échec, dans la vie, soit on réussit, soit on apprend

Tout comme le célibat, l'échec est souvent diabolisé. On nous pousse à toujours être le meilleur, à ne jamais avoir des moments de faiblesse. Or, c'est dans ces moments de faiblesse que l'on se retrouve face à soi-même et qu'on apprend sur nous et nos capacités. En arrêtant de diaboliser l'échec, vous ferez sauter une grande charge mentale à votre enfant et il y a des chances pour qu'il n'ait (tout au long de sa vie) jamais peur d'entreprendre des choses ou de relever des défis

 

8) Fais confiance à ton instinct

L'humain est bien fait. La nature nous a dotés d'une intuition et ce n'est pas pour rien. Et s'il y a des choix qui semblent cornéliens, il est toujours de bon ton de suivre son instinct, car il ne dépend pas de la logique (et parfois, ça fait du bien de ne pas être raisonnable). Les plus grandes réussites ou les plus belles histoires naissent souvent d'intuitions un peu farfelues.

 

9) Quand tu dis quelque chose, tu le fais, quand tu fais quelque chose, tu le dis

Il ne faut jamais avoir peur de ses réussites. Lorsque l'on fait quelque chose de bien, il faut le dire, car bien souvent, personne ne le fera à notre place. Idem pour la parole, il est important de donner de l'importance à nos promesses et de ne jamais revenir sur un engagement. C'est le B.A.BA des relations sociales et cela vaut pour la vie privée et la vie professionnelle. 

 

10) N'aie jamais peur d'être trop

On reproche souvent aux gens d'être trop quelque chose : trop farfelus, trop timides, trop à l'aise, trop confiants, trop intelligent... Il ne faut jamais avoir peur d'être trop. Et si jamais quelqu'un vous le reproche, c'est que vous le mettez face à ses insécurités. Il ne faut jamais avoir peur de bousculer l'ordre établi, car ça aide à faire avancer les choses. 

 

11) Il ne faut jamais hésiter à être gentil avec les gens

La vie est un panier de crabes et, bien souvent, on a tendance à penser qu'il faut être un peu mesquin pour réussir. Mais cela ne marche qu'un temps, alors que la gentillesse, elle, est universelle. En faisant en sorte d'avoir toujours le sourire, d'être agréable, poli et, surtout, en prenant le temps de dire merci, la vie semblera beaucoup plus douce et agréable pour tout le monde, encore plus dans le monde professionnel.

12) Crois en tes rêves

On dit toujours que tout est impossible. Sauf que des gens qui font l'impossible, il y en a et s'ils y sont arrivés c'est parce qu'ils n'ont jamais laissé personne les faire douter de leurs rêves. Il ne faut jamais perdre espoir, parce qu'avec de la volonté et du travail, il est tout à fait possible de réaliser tous ses rêves (quoi qu'en pensent les populaires du lycée). 

 

13) N'arrête jamais d'apprendre des choses

L'apprentissage, c'est la clé de l'ouverture sur le monde. Ainsi, il ne faut jamais arrêter de s'informer. Il est tout à fait possible d'apprendre le coréen ou le chinois à 45 ans, si on s'en donne les moyens. Il ne faut jamais avoir peur de se plonger dans les livres, de courir les expositions ou de voyager pour nourrir son esprit, car la satisfaction qu'on en retire est tellement grande et bénéfique qu'il serait dommage de s'en priver.

14) N'arrête jamais de t'aimer

Le self-love, c'est plus ou moins le centre de tout. C'est ce qui nous permet d'avoir confiance en nous, en nos actions, c'est ce qui nous aide à croire en nous-mêmes. Apprendre à s'aimer, c'est également apprendre à aimer l'autre, car il est difficile d'aimer quelqu'un lorsque l'on n'est pas en symbiose parfaite avec soi-même. Il ne faut jamais hésiter à prendre du temps pour soi, ce n'est jamais inutile, bien au contraire. 

 

15) Il ne faut jamais essayer de réfréner ses émotions

Les émotions, les ressentis et les sentiments, ça peut faire peur. Mais il ne faut jamais les laisser de côté, sous peine de laisser une grande partie de soi au bord de la route. Les émotions sont ce qui nous anime et il ne faut jamais en avoir honte. Il faut s'autoriser à pleurer lorsqu'on en ressent le besoin, de rire (sans retenue) lorsque l'on est en bonne compagnie et, surtout, il ne faut jamais hésiter à parler de ses doutes et de ses craintes, car c'est en extériorisant qu'on évite d'être rongé, jour et nuit, par des angoisses. 

 

16) Parfois, il suffit de mettre de la musique et de danser lorsque l'on se sent mal

La musique peut être salvatrice, ce n'est plus un secret pour personne. C'est pour cette raison que, parfois, lorsque l'on se sent mal, mettre de la musique à fond et danser comme s'il n'y avait pas de lendemains peut nous aider à aller mieux. À l'abri des regards, seul dans sa chambre ou dans son salon, on se libère de toutes les tensions et des émotions négatives et ça, ça n'a pas de prix. 

17) Il y a toujours des gens pour nous aimer, il ne faut jamais en douter

Aussi seul que l'on puisse se sentir et aussi déprimé que l'on soit, il est toujours important de se rappeler qu'il y aura toujours quelqu'un pour qui on compte. On a tendance à ne jamais trop dire à ses proches (famille ou amis) à quel point on les aime. Mais ce n'est pas parce qu'on ne le verbalise pas que les sentiments ne sont pas là. 

 

18) Il faut prendre le temps de profiter de chaque instant dans la vie

On a tendance à trop courir après le temps et à se demander ce qu'il y a après. Le risque, en ne prenant pas le temps d'apprécier chaque moment de la vie, c'est d'avoir l'impression de passer complètement à côté des instants de joie. C'est pour ça qu'il est essentiel de prendre le temps d'apprécier chaque petit instant de vie, de prendre le temps de s'arrêter pour regarder un beau paysage, de s'autoriser des petits plaisirs au quotidien pour profiter, pleinement, de chaque journée que la vie nous offre.

 

 

 

Tags : enfant, parents, Éducation

Vous aimerez aussi

Top de Grossesse & Parentalité

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !