"Devenir parent, c'est la plus belle chose qui me soit arrivée !"

Vous avez déjà entendu cette phrase ? Nous aussi. Pourtant, lorsque vous devenez parent à votre tour, vous vous posez des questions. Comment peut-on affirmer une telle chose tandis que l'on ne dort plus, on stresse, on pense "bébé", on mange "bébé", on s'inquiète pour notre enfant... Bref, notre vie - que l'on aimait pourtant bien - s'est métamorphosée en l'espace de quelques mois.

Votre quotidien change, votre humeur aussi. Et parfois, vous le sentez, vous êtes à bout. Mais vous êtes tiraillé.e entre rester la tête haute et endurer en silence ou tout envoyer valser une bonne fois pour toutes. Si la dernière option est parfois tentante, elle n'est probablement pas la meilleure solution, croyez-nous.

Pour autant, vous êtes humain.e et notre monde n'est pas celui des Bisounours, vous l'aurez remarqué. Tout le monde a des moments de bas, tout n'est pas que rose et paillettes. Mais si vous voulez éviter le burn-out, il est important de prendre conscience de votre état. Refouler et minimiser vos sentiments ne fera qu'aggraver votre état d'esprit.

Alors s'il vous arrive parfois de n'en plus pouvoir, souvenez-vous de ces 7 phrases et imprimez-les au plus profond de vous.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. "J'ai le droit d'être à bout"

-

Vous n'en pouvez plus, et vous le savez. Pourtant, vous vous taisez, vous ne laissez rien paraître. "Non, je n'ai pas le droit de flancher, si Catherine y arrive facilement, alors moi aussi !", vous dit votre voix intérieure. Que de sottises ! Vous avez le droit d'être à bout, vous avez le droit de n'en plus pouvoir, et surtout, vous avez le droit de l'exprimer ! C'est même conseillé, dirons-nous. Acceptez vos émotions, acceptez votre difficulté, c'est le meilleur moyen de les surmonter. Vous n'êtes pas un robot, alors apprenez à accepter vos émotions.

 

2. "Je fais de mon mieux"

-

On ne naît pas maman ou papa, on le devient. Parfois, un temps d'acclimatation est nécessaire. Vous avez passé des années de vie seul.e et vous vous retrouvez à présent avec un enfant à élever. Votre vie connaît un changement radical, alors laissez-vous le temps de vous habituer. Ne laissez pas la culpabilité vous envahir si bébé pleure un peu trop longtemps ou que vous avez oublié d'emporter un body de rechange. 

"Comment fait-elle pour s'occuper de trois enfants, faire du sport, travailler à plein temps, sortir avec ses amis, etc. ?" Stop ! Vous comparer aux autres est la dernière chose à faire. La vie de parent sera probablement plus facile pour certain.e.s, mais cela ne fait pas de vous un moins bon parent. Les parents parfaits n'existent pas, mais les parents magiques qui font de leur mieux, oui, et c'est ce qui compte.

 

3. "Élever des enfants, c’est dur"

-

Être parent, c'est un métier à plein temps. Malheureusement, il n'existe pas de formation pour devenir soudainement le roi ou la reine du biberon. Le fait est que s'occuper d'un petit être peut s'avérer compliqué. Non seulement votre vie change, mais vous êtes désormais responsable d'un individu qui ne sait pas exprimer ses besoins, qui ne fait pas ses nuits et qui est complètement dépendant de vous. Surtout, vous vous retrouvez chargé.e d'une mission dont vous ignorez tout !

Votre apprentissage dure aussi longtemps que votre enfant grandit. Oui, même lorsqu'il a 16 ans, vous apprenez encore. Au moins, vous êtes averti.e... À l'adolescence, on en viendrait presque à regretter la période où il n'était encore qu'un nourrisson !

Préparez-vous à subir des remarques, peut-être même des critiques. Mais apprenez à passer au-dessus. Certes, cela ne fait jamais plaisir de subir le jugement des autres, mais soyez conscient.e que les personnes qui donnent leur avis sur tout sont certainement les moins irréprochables. Et puis, c'est en faisant qu'on apprend, et les "erreurs" doivent parfois être commises pour ne pas être reproduites. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. "Demain est un autre jour"

-

Une phrase bateau nous direz-vous, mais pourtant si vraie. Ne vous focalisez pas sur le passé, tout s'arrange avec le temps. Un jour la pluie, le lendemain le beau temps. La parentalité, c'est sensiblement la même chose. Les enfants sont comme les adultes, ils ont leurs jours et leurs humeurs. Il est ronchon aujourd'hui ? Ce n'est pas grave, il sera de meilleure humeur demain.

N'oubliez pas qu'au même titre que vous, votre enfant est en apprentissage constant, à la différence que le sien se traduit parfois par des phases d'opposition, de régression et d'affirmation de soi. Votre rôle est de le guider, alors continuez à l'accompagner au mieux dans ses apprentissages et la gestion de ses émotions. Le moment viendra où cela ne sera qu'un merveilleux souvenir, que vous vous remémorerez avec une pointe de nostalgie, on vous l'assure.

 

5. L'enfant parfait n'existe pas

-

... Tout comme le parent parfait. Alors, ne soyez pas en extase devant l'enfant du voisin qui fait ses nuits depuis sa venue au monde, chaque enfant est différent. Il n'est pas aussi obéissant que vous le souhaiteriez ? Mais vous n'êtes peut-être pas aussi bon.ne cuisinier.ère qu'il aimerait ! Alors, relativisez, votre enfant est en bonne santé, c'est l'essentiel.

 

6. "J'ai le droit de demander de l'aide"

-

Que celui ou celle qui n'a jamais subi de moments compliqués dans sa vie de parent lève la main ! Personne ? C'est ce qu'il nous semblait. Alors, cessez de prendre des "pseudo parents parfaits" en exemple. Ils ne vous partagent et ne vous montrent que ce qu'ils veulent. Oui, ils semblent avoir un quotidien parfait, des enfants qui dorment et qui sont polis, une maison bien rangée, mais ils ont certainement leur moment de "faiblesse" également.

Alors, si vous sentez que vous commencez à perdre les pédales, que vous ne vous en sortez pas, parlez-en à votre entourage ! Vous serez surprise en constatant à quel point tous les parents vivent la même chose ! Et, en parler permet aussi d’échanger des conseils et des astuces qui peuvent vous être utiles.
Enfin, osez demander de l'aide. Vous ne serez pas "nulle" parce que vous avez besoin que papi garde votre enfant quelques heures (ou plus). Cela vous soulage, et papi est ravi de passer du temps avec son petit-enfant.

7. "Le temps passe vite"

-

C’est une réalité à laquelle tous les parents sont confrontés : le temps semble passer plus vite lorsqu'on a des enfants. Les moments sont éphémères, ce que vous vivez aujourd'hui, vous ne le vivrez pas deux fois. Alors, profitez de l'instant présent et relativisez. Profitez des bons côtés de chaque âge et faites avec les moins bons, car tout cela passera bien vite, bien trop vite...

 

 

 

Tags : enfant, enfance