La trentaine - comme toutes les décennies qui constituent la vie d'une femme - est remplie de clichés tous plus vides de sens les uns que les autres. Mais avoir trente ans finalement, c'est quoi ? Contrairement à la vingtaine, votre fougue n'est plus aussi dévastatrice, au contraire, une certaine tranquillité vous habite. Vos priorités sont différentes, ceux qui vous entourent ne sont pas forcément ceux des débuts mais ils vous aiment et vous soutiennent tout autant. Vous faites confiance à votre expérience plus qu'à votre instinct, vous connaissez mieux votre corps, votre esprit. C'est la décennie de la réalisation, vous apprenez toujours en sachant déjà beaucoup. Vous acceptez enfin celle que vous êtes sans aucune hésitation.

Le chemin n'aurait pas été le même sans ces petites réalisations, ces leçons que vous avez apprises tout au long de votre vingtaine mais aussi en entrant dans ce que certains appellent le plus bel âge de la vie. Aujourd'hui, on passe en revue 15 leçons que vous avez assimilées à la trentaine. À partager avec toutes les femmes de votre vie, qu'elles soient plus jeunes ou qu'elles aient éternellement 30 ans.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

1. Les mots sont forts, les actions le sont encore plus, mais parfois aucun des deux n'est nécessaire pour faire passer un message.

Tout ne mérite pas de réaction, en réalité le manque de réaction même est une réaction. La différence ? Ne pas réagir à tout vous protège, vous permet de mettre des frontières entre vous (votre bien-être) et le reste du monde. À 30 ans, on se rend compte que la personne qui importe le plus dans sa vie, c'est soi, et parfois pour prendre soin de soi, il est nécessaire de se distancier sans explication.

 

2. Lorsque les gens vous font du mal, cela n'a presque toujours rien à voir avec vous et tout à voir avec eux.

Vous n'êtes pas responsable de ce que les gens choisissent de faire, plus encore vous n'êtes jamais la cause de leurs actions. En réalité, nos actions sont un reflet direct de nous-mêmes. Ainsi, si une personne choisit sciemment de vous faire du mal encore et encore, cela signifie simplement que cette personne souffre et ce n'est pas votre rôle de la soigner ou encore de subir pour qu'elle aille mieux.

 

3. Il n'est pas nécessaire que tout le monde vous aime, mais vous devez vous aimer vous-même.

Personne ne l'a mieux dit que le cinéaste Sacha Guitry : "Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui". Encore une fois, la personne la plus importante de votre vie, c'est vous ! Vous êtes dans ce corps, vous vivez votre existence avec vous-même. Aimez-vous d'abord. Soyez plus indulgente avec vous-même et plus exigeante avec les autres, prenez soin de votre corps mais aussi de votre esprit.

 

 

4. N'acceptez que les commentaires provenant de sources crédibles.

Plus encore depuis que nos vies sont sujettes via les réseaux sociaux aux commentaires de parfaits inconnus, mais cela vaut aussi (surtout) pour votre tante Brigitte qui vous tanne depuis des années pour que vous perdiez ces "quelques kilos qui gâchent votre physique". N'écoutez que ceux qui vous veulent vraiment du bien, ceux qui savent être objectifs et qui enrichissent leurs avis d'arguments tangibles. Pas tatie Brigitte, du coup.

 

5. Faites face à votre traumatisme, plus vous le repoussez, plus il a la possibilité de s'attacher à votre psyché et d'évoluer avec votre comportement.

Pour commencer, votre traumatisme ne vous définit pas. Vous êtes tellement plus que ça. Cependant, si vous ne réglez pas ce traumatisme, il risque de prendre de plus en plus de place dans votre vie. En le reconnaissant lui et les dégâts qu'il a causés, vous reprenez le pouvoir sur vous et vous installez sur la voie de la guérison.

 

6. Pardonnez à tout le monde, mais rappelez-vous que le pardon n'exige pas la reconnexion.

Pardonner n'est pas facile et il existe autant de manières de pardonner que d'humain. Vous n'êtes pas obligée de faire comme si de rien n’était. Au contraire, affrontez la douleur et apprenez d'elle. Pardonnez aux gens, travaillez sur la douleur jusqu'à ce qu'elle ait moins de signification dans votre présent et souvenez-vous toujours de ce que vous avez appris afin de pouvoir le mettre en pratique dans les jours futurs.

 

7. Vous ne pouvez pas aimer les gens comme ils le méritent tant que vous n'avez pas appris à vous montrer l'amour que vous méritez.

Vous ne pouvez pas aimer quelqu'un si vous ne vous aimez pas d'abord vous-même. Ce n'est pas viable. Une relation ne vous comblera jamais, c'est une version de vous comblée qui comblera une relation.

 

 

8. Soyez une bonne amie et vous aurez de bons amis.

Vos amis sont là avant, pendant et après vos relations avec vos petits amis, petites amies, fiancés, mariages, sex-friends ou autres. Traitez-les comme tels. Les amis vous aideront à traverser les bons, les mauvais et les pires moments, car l'amitié est une famille : une famille choisie. L'énergie et le temps que vous donnez vous seront inévitablement rendus.

 

9. Il est sain et inévitable de se défaire d'environnements ou de personnes.

Les humains sont des êtres en perpétuel mouvement et évolution. Ce qui a pu vous convenir un moment peut ne plus être ce qu'il vous faut l'instant d'après. Dès qu'une relation ou un environnement freine votre croissance, il est normal de dire au revoir. Certaines personnes ne sont destinées à rester avec nous que temporairement ; il en va de même pour les environnements. Plus vous vieillissez, plus il est clair que vous devez vous entourer des bonnes personnes et du bon environnement et si un changement s'impose, faites-le. Vos amis et votre environnement sont le reflet de vous-même.

 

10. Les limites favorisent des relations saines.

Ne laissez jamais qui que ce soit vous faire croire qu'il a le droit à un accès illimité à votre personne et votre espace. De la même façon où vous arrêtez de travailler à une certaine heure, il est impératif de mettre des limites. Vous ne pouvez pas changer les actions de quelqu'un d'autre, mais vous pouvez mettre une limite pour que ses actions ne vous touchent pas.

 

11. Pardonnez à vos parents et à tout ce que vous avez gardé de votre enfance.

On ne naît pas parents, on apprend simplement à faire son possible et parfois, le résultat n'est pas à la hauteur, soit. Les parents font des erreurs parce que les humains font des erreurs. Laissez tomber l'éducation de vos parents, apprenez par vous-même, pensez par vous-même et faites de votre mieux.

 

12. Si quelque chose semble sexiste, c'est le cas. Remettez-le en question, contestez-le et changez-le.

Il n'est pas forcément nécessaire que vous soyez féministe ou encore une militante engagée. Cependant, pour votre propre santé mentale, il est important que votre voix soit entendue lorsque des actes sexistes se déroulent sous vos yeux. Pour commencer, vous pouvez participer à la lutte pour l'égalité des sexes en désapprenant les comportements sexistes normalisés.

 

 

13. Se sentir bien > avoir l'air bien.

Vous êtes tellement plus puissante, en paix et satisfaite lorsque vous vous sentez bien que lorsque vous avez l'air bien. De plus, les changements internes ont la capacité de survivre aux changements externes. L'inverse n'est pas vrai !

 

14. Le meilleur jour pour un nouveau départ est le jour où vous êtes prête.

Vous n'avez pas toujours le choix de la vitesse à laquelle vous allez avancer. C'est vrai, le temps guérit, mais la quantité de temps est toujours différente pour chaque situation. Vous pouvez faire tout ce qu'il faut de votre côté, mais pour surmonter une perte ou un chagrin d'amour, il faut différentes périodes et différents itinéraires. Ne succombez pas à cette injonction positiviste mais prenez le temps pour qu'une fois le jour arrivé vous alliez définitivement de l'avant.

 

15. Le soutien de votre santé mentale et physique est un travail interne.

La santé mentale et la santé physique sont deux sources d'énergie essentielles à votre bien-être. Personne ne peut voir votre santé mentale et votre santé physique. Vous seule pouvez la ressentir, c'est pourquoi vous devez leur donner la priorité et les défendre de l'intérieur.

 

 

 

Tags : émotion, psychologie, Femme