Cette nageuse transgenre crée la polémique dans les bassins !

Noa Gonzo Rombo 28 avril 2022

C'est une polémique de plus en plus forte aux États-Unis. Lia Thomas, une nageuse transgenre, est vivement critiquée. En cause ? Sa participation à des compétitions de natation dans la catégorie féminine. On vous explique...

De nos jours, les personnes transgenres sont de plus en plus visibles. Cependant, certaines problématiques sont encore très fortes, notamment en ce qui concerne le sport. La jeune nageuse Lia Thomas, 22 ans, en est le parfait exemple.

Lia Thomas, la nageuse qui fait trembler le monde de la natation

C'est lors de la finale nage libre féminine du championnat universitaire que la polémique éclate. Au départ du McAuley Aquatic Center à Atlanta, 4 nageuses dont Lia Thomas. Avec son mètre 85 et sa longue silhouette, elle se distingue nettement de ses adversaires. En seulement 4 minutes, 33 secondes et 24 centièmes, elle boucle la course des 500 yards, bat des records (elle dépasse la deuxième Emma Weyant de plus d'une seconde et demie) et devient la première femme transgenre à remporter un titre universitaire. Sauf que beaucoup dénoncent une inégalité. D'après eux, Thomas qui a entamé son processus de transition après son adolescence posséderait des avantages physiologiques masculins.

À l'origine, la jeune femme était entrée dans la compétition dans la catégorie masculine, après sa transition, elle a naturellement voulu continuer à nager, dans la catégorie féminine cette fois. C'est une problématique qui divise totalement le pays. D'un côté, les défenseurs de la jeune femme âgée de 22 ans considèrent qu'elle devrait pouvoir concourir librement en tant que femme. De l'autre côté, ces détracteurs indiquent que les avantages liés au genre qui lui a été assigné à la naissance sont indéniables et devraient être plus régulés.

Une polémique qui dépasse les frontières du monde sportif

Cette affaire déjà très médiatisée aux États-Unis l'est encore plus devenue lorsque Ron DeSantis, gouverneur de la Floride, ne s'est pas gêné pour déclarer sur les réseaux sociaux qu'il ne reconnaissait pas la victoire de Lia Thomas. Par la même occasion, il n'hésite pas à tacler la NCAA (National Collegiate Athletic Association) parce qu’elle donne à Thomas une certaine crédibilité : "Nous devons cesser de permettre à des organisations comme la NCAA de perpétrer des fraudes auprès du public. Et c’est exactement ce qu’ils font."

 

 

"J'essaie de l'ignorer autant que possible", réagit la gagnante, assurant être "juste contente d'être ici en essayant de donner le meilleur (d'elle-même) dans la compétition". Pour rappel, Lia Thomas a toujours concouru avec l'autorisation des instances sportives universitaires.
USA Swimming (l'instance dirigeante de la natation aux États-Unis) avait dévoilé de nouvelles directives prévoyant un seuil plus strict pour le taux de testostérone des athlètes, ce qui, de l'avis général, rendrait plus difficile la participation de Lia Thomas à des compétitions importantes.

Fort heureusement, la NCAA avait alors déclaré qu'elle n'appliquerait pas ces règles plus dures, permettant à Lia Thomas de prendre part aux compétitions.

 

Les Éclaireuses

 

 

Tags : evenements sportifs, news sport

Vous aimerez aussi

Top de Sport

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !