Il a fallu une couverture du New York Magazine pour tout faire basculer ! Depuis plusieurs décennies, Hollywood est un monde fermé où gravite une élite estimée et enviée. Pourtant, il semblerait que tous ces talents possèdent quelques avantages au niveau de leur arbre généalogique. Sans Papa ou Maman, il aurait fallu un peu plus de temps pour s'imposer dans l'arène. Alors qu'on ne parlait plus des privilégiés dans l'industrie du cinéma, les dossiers sont ressortis de manière quelque peu violente. 

Cela faisait bien longtemps qu'un scandale n'avait pas fait autant de bruit. Les Nepo babies ont toujours fait partie intégrante de notre culture populaire. Sans réellement s'en rendre compte, ils sont mêmes devenus nos idoles. Cependant, nous n'avions pas calculé une seconde que tout ce beau monde était issu de familles d'actrices et d'acteurs. Alors, si on faisait un petit retour en arrière, histoire de mettre au clair toutes ces rumeurs ?

Décryptage de la vague Nepo Babies ! 

Enjoy, 

Les Éclaireuses 

Qu'est-ce que c'est les Nepo Babies ? Le cas Lily-Rose Depp

Avant de se lancer dans le grand bain, il faut tout d'abord comprendre la signification de Nepo Babies. Cette contraction américaine découle du terme "Nepotism Babies" ce qui veut dire en français les bébés du népotisme. Pour être succinct, on peut dire que ces enfants ont avancé avec l'aide de l'influence de leurs parents. Merci Papa et Maman ! 

Le 19 décembre dernier, la couverture du New York Magazine a donc fait jaser les principaux concernés. Pour attirer le chaland, on peut lire en couverture : "Elle a les yeux de sa mère. Et son agent." Une punchline directe et sans pitié qui a froissé le monde clinquant et doré du cinéma. Cette enquête menée par le journaliste Nate Jones met en lumière les relations de pouvoir au sein de l'industrie du cinéma. Son travail a prouvé que ces "filles et fils de" trouvent facilement du travail grâce aux carrières de leurs parents, sans réellement avoir de mérite. Parmi nos actrices et acteurs préférés, la liste de Nepo Babies est longue !

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par New York Magazine (@nymag)

Le cas le plus frappant est celui de Lily-Rose Depp. Pour rappel, la jeune fille est la fille de Vanessa Paradis, chanteuse française, et de Johnny Depp, acteur américain. Dans un entretien avec Elle, la jeune femme revient sur le fait qu'elle est qualifiée elle-même de Nepo baby. Selon elle, cela ne veut rien dire. Face à cette réaction, de nombreux médias réagissent en montrant que Lily-Rose a hérité du partenariat Chanel de sa mère. Quant à ses premiers rôles, ils ont été fortement provoqués par son père. Alors qu'elle est seulement âgée de 17 ans, Lily-Rose défile pour Chanel. Une opportunité que peu d'adolescent.e.s connaissent à l'aube de la vingtaine !

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Diet Prada ™ (@diet_prada)

Alors, faut-il vraiment renier ses origines avantageuses ? Pour le cas Lily-Rose Depp, la pilule est mal passée. Surtout pour les non-privilégiés qui ont dû se battre deux fois plus afin de se faire une place dans les milieux prisés. Le modèle Vittoria Cerreti a posté sur Instagram quelques phrases enflammées suite aux propos de Lily-Rose Depp : " Tu n'as aucune idée de comment on doit se battre pour avoir du respect. Ça prend des années. Toi, tu l'as eu gratuitement dès le premier jour. " Ainsi, le fossé entre les enfants de stars et celles et ceux qui ont dû travailler à la sueur de leur front est plus grand que jamais !

Le népotisme à Hollywood, une histoire sans fin

Dans l'enquête Vulture, Nate Jones revient sur l'affaire Felicity Huffman aka les prémices des Nepo Babies. En 2019, l'actrice mondialement connue de Desperate Housewives est condamnée à quatorze jours de prison pour avoir falsifié les tests d'entrée à l'université pour sa fille. En utilisant son influence et sa richesse, Felicity a voulu faire passer sa fille avant tout le monde. Suffit-il d'un peu de célébrité pour accéder à la toute-puissance ? Loin de là. 

Dakota Johnson, Zoé Kravitz, Brooklyn Bechkam... Ces charmants noms que l'on connaît bien sont pointés du doigt dans cet article de Nate Jones. Ne parlons même pas des coqueluches du moment qui sont clairement issues de milieux favorisés ! L'actrice Maud Apatow, aka Lexi dans Euphoria, est la fille de Judd Apatow, célèbre producteur et de Leslie Mann, actrice. On aurait tendance à l'oublier mais le gratin hollywoodien fait perdurer de longues générations d'actrices et d'acteurs venant de la même famille. Et notre Emily in Paris alors ? L'actrice Lily Collins a pour père le célèbre chanteur Phil Collins. Maya Hawke ? L'actrice interprétant Robin dans Stanger Things est la progéniture d'Ethan Hawkes et Uma Thurman, deux comédiens plus que renommés dans leur domaine. 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Maude Apatow (@maudeapatow)

En France, les schémas sont similaires : Charlotte Gainsbourg, Léa Seydoux, Ana Girardot. Beaucoup de talents français viennent de familles illustres d'actrices et d'acteurs. Cet avantage fait débat dans le milieu artistique car tout le monde est au courant. Cependant, "les filles et fils de" est une notion présente dans beaucoup de milieux. Est-ce que le fait d'être pistonné enlève le talent ? Rien n'est moins sûr... Un enfant ne peut pas choisir le milieu dans lequel il va grandir. Ainsi, peut-on en vouloir à celles et ceux dont les parents sont célèbres ?

Kate Hudson, Jimmy Lee Curtis, Lily Allen... Les stars réagissent à la liste des Nepo Babies

La chanteuse Lily Allen a été une des premières célébrités à réagir au phénomène Nepo Babies. Fille de la productrice Alison Owens et de l'acteur Keith Allen, l'interprète de Fuck You a pris la défense des opprimés d'Hollywood. "Les seuls Nepo babies dont vous devriez vous inquiéter sont ceux qui travaillent dans les cabinets d'avocats, dans les banques et dans la politique" explique la chanteuse. D'après elle, les Nepo Babies de la culture nuiraient moins que ceux qui composent notre société.

Ensuite, c'est l'actrice Jamie Lee Curtis qui a pris la parole sur ce sujet épineux. La comédienne est la mieux placée pour évoquer ce statut. Fille de Janet Leight et Tony Curtis, elle est un pur produit d'Hollywood. Jamie Lee Curtis a posté une photo sur Instagram afin de donner son opinion sur les Nepo Babies. "J'ai navigué pendant 44 ans avec les avantages que ma notoriété associée m'a apportés, je ne prétends pas qu'il n'y en a pas mais cela sous-entend que je n'ai aucune valeur pour moi " écrit Jamie. Après ces années d'expérience, Jamie Lee Curtis est avant tout connue pour son talent d'actrice plutôt que pour ses parents. 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jamie Lee Curtis (@jamieleecurtis)

L'article du New York Magazine a fait encore réagir de nombreuses stars telles que Kate Hudson. Hollywood et le cinéma sont un nid de Nepo Babies. On pourrait passer la soirée à citer celles et ceux qui descendent de parents comédiens. 

Face à cette enquête, les langues se délient. Le journaliste Nate Jones pousse encore plus loin la dénonciation en classant les Nepo Babies en deux catégories. De manière très ironique, il passe en revue la progéniture dorée du cinéma, du mannequinat ou de l'influence. Contrairement à d'autres, ces enfants ne sont pas la cause de leur succès. Ils sont nés avec une cuillère en argent dans la bouche.

Ces histoires de favoritismes et d'élitisme ne datent pas d'hier et n'ont pas fini de faire parler d'elles.

 

 

 

 

Tags : people, société, Cinéma