Blake Lively a déjà prouvé à maintes reprises qu'elle était la reine des red carpet et ce, qu'elle soit enceinte ou pas. Dernière apparition en date ? Celle du Met Gala où tout le monde (même son mari) est resté sans voix devant sa beauté. Aujourd'hui, à presque 35 ans, elle semble au top de sa forme et remplie de confiance en elle. On pourrait d'ailleurs croire que cela a toujours été le cas, mais l'ancienne actrice de Gossip Girl a avoué que cette confiance, elle avait dû la construire année après année. 

Le 17 mai 2022, elle confiait d'ailleurs au magazine Forbes que c'était ses enfants (et ses différentes grossesses) qui l'avaient aidée à se sentir bien dans sa peau.

"Je pense qu'avoir eu des enfants m'a fait me sentir tellement mieux dans ma peau. Je ne me suis jamais sentie plus moi-même ou à l'aise dans mon propre corps ou plus sûre de moi".

Ce n'est pas la première fois que Blake Lively parle sans tabou de son expérience de la maternité

Maman de 3 enfants, l'actrice ne se prive pas de parler ouvertement de tout ce qui compose l'expérience de la maternité : les bons côtés, comme les mauvais. Ces prises de paroles sont essentielles lorsque l'on connaît l'impact que les rôles modèles peuvent avoir sur certaines personnes. Cela permet également de lever des tabous encore trop présents dès qu'il est question de maternité.

En 2011, l'actrice s'était exprimée sur les difficultés qu'elle rencontrait pour s'habiller après la naissance de son troisième enfant. Elle avait même avoué se sentir mal au plus profond d'elle, et ce, malgré tous les miracles que son corps avait accomplis pour donner la vie. Ce sentiment, ce n'est ni plus ni moins que la dépression post-partum, un mal qui hante beaucoup de jeunes mamans et dont on minimise encore trop l'impact.

Le corps des jeunes mères est aussi victime de body shaming

Le body shaming est partout et il concerne toutes les femmes, qu'elles soient rondes, minces, jeunes, vieilles, mères ou non. On attend d'ailleurs des jeunes mamans qu'elles retrouvent un corps "digne d'être montré" seulement quelques semaines après avoir donné la vie, ce qui est insensé.

"J'aurais aimé me sentir aussi bien dans ma peau à cette époque (...), mais je me sentais mal. Tout simplement parce que je ne rentrais pas dans des vêtements. Comme c'est idiot rétrospectivement."

Quelques années avant cette déclaration, l'actrice avait poussé un coup de gueule sur Instagram en évoquant sa reprise du sport après sa grossesse. Il lui a fallu 14 mois après son accouchement pour retrouver son "corps d'avant", une durée considérée comme longue, mais nécessaire pour "laisser du temps au temps". 

De plus en plus de personnalités publiques comme Anne Hathaway, Serena Williams ou encore Ashley Graham prennent régulièrement la parole sur des sujets autour de la maternité. Ces prises de parole, précieuses, permettent d'atténuer le sentiment de culpabilité qui peut toucher de nombreuses jeunes mamans et ça fait un bien monstre. 

Enjoy,

Les Éclaireuses