Angelina Jolie, Heidi Klum, Johnny Deep, Lucy Hale, Kanye West, Natalie Portman, Jean Dujardin... Toutes ces personnalités ont un point commun (mis à part d'être extrêmement talentueuses), elles sont toutes nées sous le signe du Gémeaux. Pourtant, malgré la popularité de certaines grandes figues du cinéma, tout le monde semble s'être mis d'accord pour élire les Gémeaux "pires natifs du zodiaque". Il y a quelques années, c'était les Scorpion qui étaient montrés du doigt, mais le vent semble avoir tourné (ironique quand on sait que le Gémeaux est un signe d'air). 

Mais pourquoi les Gémeaux sont-ils si détestés ? On leur prête de nombreux défauts : on les dit manipulateurs, faux, lunatiques, qu'ils manquent de fiabilité, d'honnêteté... Un portrait peu flatteur. On dirait que les natifs de ce signe sont les personnes les moins fréquentables de la terre. Pourtant, le Gémeaux, signe sous l'influence de Mercure, n'est pas qu'un natif affublé des pires défauts de la terre : comme pour tous les signes, ils ont du positif comme du négatif... Mais leur confiance naturelle et leur talent pour raconter des histoires (et séduire leur auditoire) semblent réellement être la source des craintes des autres natifs de la roue du zodiaque. Détestés parce que trop confiants et trop séduisants ? C'est peut-être ce qui se cache derrière toute cette haine !

Enjoy, 

Les Éclaireuses

Le Gémeaux : faisons le point sur ce signe

Avant de se lancer dans un décryptage complet (et juste) de l'ensemble des points positifs et négatifs des natifs du Gémeaux, il est essentiel de (re)poser les bases. Nés entre le 21 mai et le 21 juin, les Gémeaux sont le dernier signe du printemps. C'est également le premier signe d'air de la roue du zodiaque, un signe qui a besoin de liberté donc, mais également de s'évader. On touche déjà le premier grand trait de caractère des natifs : celui de fuir la routine, d'avoir un renouveau permanent et de ne jamais avoir l'impression d'être contraint ou bloqué dans quelque chose qu'ils ne maîtrisent pas. 

L'autre grand trait du Gémeaux, c'est son aisance avec les mots : à l'oral comme à l'écrit, il sait faire mouche pour capter l'attention et séduire un public. Mais, évidemment, il y a toujours un versant négatif pour quelque chose de positif : il est possible de maîtriser les mots pour dires de belles choses, mais également pour tromper, mentir et manipuler. 

Dernier grand pilier de la personnalité des Gémeaux (et non des moindres), c'est incontestablement la curiosité : celle envers le monde qui l'entoure, les autres ou lui-même. Le Gémeaux est toujours à la recherche de réponses, de nouveautés et d'apprentissages, c'est un signe cérébral qui n'est jamais le dernier pour s'instruire, se cultiver et expérimenter. Tout n'est qu'opportunités et les natifs du signe sont toujours prêts pour de nouvelles aventures, de nouvelles rencontres ou pour de nouvelles découvertes (futiles ou sérieuses). 

En bref, le Gémeaux est un signe complexe, qui se construit sur une dualité permanente. En grand rêveur, il aime s'imaginer des choses, raconter de belles histoires, avoir des conversations avec lui-même... Le but de tout ça, c'est de combattre l'ennui et la routine, les deux grandes peurs des natifs du signe. Si on devait attitrer une figure de la pop culture à ce signe, ce serait incontestablement Peter Pan, personnage qui symbolise la jeunesse éternelle ou Aladin, l’électron libre qui aime rencontrer des personnes différentes et qui arrive à s'adapter à toutes les situations.

Le Gémeaux est donc un mélange complexe de choses et d'autres qui parfois s'opposent, c'est d'ailleurs pour ça que les gens ont un peu de mal à les suivre. Mais, pour autant, est-ce que les natifs méritent toute cette haine ? 

Le Gémeaux, c'est le signe qui observe, apprend, comprend et s'adapte

C'est un fait, lorsque l'on prend, au global, tous les gagnants des prix Nobel, on retrouve une majorité du Gémeaux et ce n'est pas pour rien : leur appétence pour l'apprentissage combinée à un perfectionnisme un poil toxique fait de ce natif du zodiaque un bourreau de travail. Le maître mot de ce signe, c'est "quand on aime, on ne compte pas" et c'est valable dans le travail, les passions et l'amour. 

Ainsi, rien d'étonnant à retrouver des personnalités comme Wagner, Prince, Joséphine Baker ou encore Charles Aznavour dans les natifs célèbres : ce sont des personnes qui se sont données corps et âme pour leur art et se sont distinguées comme des sommités dans leur domaine d'expression. 

L'autre grande qualité du natif, c'est incontestablement de s'adapter aux personnes qu'il a en face de lui : la dualité de la personnalité leur donne une capacité de changer de visage et de toujours trouver le petit détail qui fait qu'il sera apprécié par ses pairs (c'est aussi pour cette raison que les Gémeaux font d'excellents comédiens).

Mais, tout ce melting-pot dans leur personnalité peut créer de la perplexité chez les autres natifs du zodiaque : la dualité (pour ne pas dire la versatilité) du Gémeaux est souvent interprétée comme de l'hypocrisie. S'ajoute à ça une certaine difficulté à suivre les natifs du Gémeaux tant leurs humeurs sont changeantes et sont à la merci de leur double personnalité. Résultat, il est souvent difficile de cerner les Gémeaux et certaines personnes éprouvent beaucoup de difficultés à leur faire confiance tant ils ont du mal à les mettre dans une case. 

Mais, dans le fond, c'est bien ça le souci : vouloir absolument catégoriser les natifs du signe dans telle ou telle case sans jamais prendre en considération le fait que l'on peut également être multiple. Véritable électron libre, le Gémeaux ne reste pas (ou peu) en place, c'est peut-être d'ailleurs pour ça qu'on a un peu de mal à le suivre

Pourtant, malgré toutes les craintes que l'on cultive vis-à-vis des natifs de ce signe, un minimum d'intérêt, une conversation et vous serez immédiatement sous leur charme, parce que c'est ça le vrai talent du Gémeaux. Même s'il en a conscience et qu'il lui arrive parfois d'utiliser son talent naturel pour réussir ou arriver au résultat qu'il espère, il n'est pas pour autant le serial manipulateur que l'on décrit (tout dépend de la personnalité). 

 

Le Gémeaux, c'est la liberté de la jeunesse éternelle

En véritable rêveur, le Gémeaux est le grand enfant du zodiaque. Amoureux de la fantaisie et des belles histoires, il lui arrive souvent de se perdre dans son esprit pour s'imaginer une vie idéale (c'est grâce à ça qu'il ne s'ennuie jamais). Cette tendance à la rêverie les rend parfois un peu superficiels et toujours à la recherche de la perfection chimérique. Cette quête peut même parfois un peu les couper de la réalité, mais c’est aussi cette légèreté d'esprit et cette recherche de la fantaisie qui font d'eux des personnes si agréables à fréquenter... Si la jeunesse éternelle peut être définie par la recherche de la nouveauté, chez le Gémeaux, c'est tous les jours un nouveau challenge : selon le pied avec lequel ils se lèvent, ils vont devoir dealer avec des envies drastiquement différentes à celle de la veille. 

Résultat : une sortie qui les excitait tant il y a quelques jours risque de leur donner la nausée le jour J, tout simplement parce que leurs envies ont changé en un claquement de doigts. C'est le tribut de la versatilité de leur personnalité et s'il est difficile pour les gens autour de comprendre ce qui se passe, ça l'est aussi pour le Gémeaux qui est toujours dans la recherche de l'introspection pour essayer de comprendre ses besoins et ses envies changeants.

En revanche, l'esprit jeune et libre a un véritable avantage : en amour comme en amitié, ils sont un peu comme les enfants, ils donnent sans limites et sans jamais se demander si la personne en face n'est pas en train de se jouer d'elle. Et s'ils ont parfois un peu de mal à faire confiance, une fois qu'ils sont attachés à une personne, ils aimeront sans concession. Finalement, là où des signes comme la Vierge ou le Capricorne vont être dans le contrôle, le Gémeaux, lui, ne fait jamais dans la dentelle, c'est soit tout, soit rien et c'est peut-être ça qui lui donne le plus de charme (et qui a tendance à déconcerter). 

 

Le Gémeaux, un signe difficile à cerner (et c'est peut-être ça le problème)

Finalement, quand on se penche un peu sur la question du Gémeaux, on comprend très rapidement pourquoi les gens ont un peu de mal avec les natifs du signe : imaginez une pièce où tout le monde porte du noir et le Gémeaux, lui, arrive avec un costume à paillette et un gros casque à plumes (plus camp que le Gémeaux, il n'y a pas). En véritable ouragan, il vient bousculer les conventions et l'ordre établis. Avec sa légèreté, il vient souffler un vent de fraîcheur sur tout ce qu'il fait. Mais, toute cette énergie et cette excitation vis-à-vis de la vie peuvent non seulement être cannibales pour les gens autour, mais peuvent surtout être une preuve d'incompréhension.

Comment faire confiance et se fier à quelqu'un qui ne tient pas en place dans sa vie ou dans ses idées ?

Pourtant, quelques minutes avec un Gémeaux et tout le monde est sous le charme. Les mois passent et on se rend également compte que le Gémeaux n'est ni hypocrite ni superficiel, au contraire, il a tendance à être fidèle en amitié et ne revient pas (ou peu) sur ses engagements. Finalement, le Gémeaux est la tête de Turc du zodiaque du Net parce que ce sont de bonnes pattes qui s'en fichent pas mal de ce que peuvent penser les autres (la victime parfaite, donc). 

Autre aspect à prendre en compte (et non des moindres), si le signe solaire a un impact important sur la personnalité, il ne faut pas oublier l'ascendant et le signe lunaire qui viennent ajouter de la profondeur à une personnalité. Ainsi, un Gémeaux ascendant Scorpion n'aura pas grand-chose en commun avec un Gémeaux ascendant Vierge ou Balance.

Et surtout, finalement, avec du recul, est-ce qu'on n’est pas tous un peu envieux de la liberté et de l'insouciance du Gémeaux ?

 

 

 

 

Tags : astro, Astrologie