Ces 10 phrases que l'on ne veut plus entendre au lit !

Noa Gonzo Rombo 03 décembre 2021

Parler pendant qu'on fait l'amour c'est beau, mais ces phrases ont le don de gâcher les moments les plus intenses. On vous dévoile les 10 phrases à ne plus jamais prononcer !

Contexte : vous êtes assise au bord du lit, les yeux hagards, le souffle coupé et bouche grande ouverte, pas parce que vous venez de vivre la meilleure nuit de votre vie mais plutôt parce que vous n'arrivez pas à croire ce que vos oreilles viennent d'entendre, c'est sans aucun doute la pire phrase de l'histoire prononcée au pire moment.

Bien évidemment, votre partenaire ne comprend pas votre réaction. Comble de l'audace, il est même passablement ennuyé de voir que vous n'avez plus aucune envie de ses caresses...
Aujourd'hui, on compile les 10 phrases que plus personne ne veut entendre au lit et comme on ne fait rien à moitié, on vous explique aussi pourquoi ! Comme ça, vous pourrez l'envoyer à vos partenaires à la moindre phrase suspecte. Génial, non ?

Disclaimer : Toutes les pratiques sexuelles sont valides et acceptables tant qu'elles ne causent de mal à aucun des partenaires et que ces derniers sont absolument consentants. Alors, amusez-vous !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

La plus répugnante : "Est-ce que tu me sens bien ?"

Non seulement c'est une phrase répugnante mais, en plus, elle n'est grammaticalement pas correcte. Et puis de quoi parle-t-on ? Qu'est-ce que vous êtes censée sentir ? Qui a décrété que son sexe serait l'unique raison pour laquelle vous prenez du plaisir ? Le véritable problème c'est que ces mots vous font passer d'un moment tendre et intime à un acte de performance physique. Ce qui peut être gênant pour vous mais aussi (surtout) pour votre partenaire. On vous explique : imaginez que vous soyez d'humeur taquine ou simplement honnête et que vous répondiez "non" à sa question. Qui a l'air bête, maintenant ?

 

La question qu'on aimerait qu'on arrête de nous poser : "Ça t’a plu ?" et sa variante "C’était bien ?"

On peut considérer que cette phrase part d'une bonne intention (au niveau du consentement, on est sur un 10/10), mais là aussi, cette phrase vous place dans un acte performatif. Il existe des milliers de signes corporels qui montrent que vous vous êtes amusée. Et pour être honnête, on ne pense pas que votre partenaire pense réellement à vous en posant cette question, en réalité, c'est une manière détournée de se rassurer sur sa "performance". Très égoïste en somme.

 

La phrase qu'on déteste infiniment : "Tu ne veux pas qu’on enlève le préservatif ? Ça me fait plus de sensations".

Fuyez dès que vous entendez ces mots. Quelle que soit votre relation avec ce partenaire, dès lors qu'il souhaite aller à l'encontre de votre choix de protection, quittez les lieux ! Les préservatifs n'anesthésient pas les organes sexuels, ce mythe est donc totalement faux ! Et pour les plus téméraires qui voudraient l'enlever discrètement en plein acte, on rappelle que cette pratique à un nom : le stealthing et qu'elle est illégale dans plusieurs pays !

 

Plus embêtant comme phrase, tu meurs : "Tu as bientôt fini ?"

"Non Bernard, je n'avais pas fini mais maintenant que tu le dis j'ai comme une envie d'aller finir ma série, elle au moins me laissera la terminer en paix". Une relation sexuelle se vit à deux et ne devrait s'achever qu'une fois que les deux partenaires le souhaitent. Hors de question donc de jouer à l'égoïste. C'est de très mauvais goût en plus.

 

 

Dire le mauvais prénom en plein acte, notre cauchemar à tous

En parlant de mauvais goût, quoi de plus terrible que d'oublier le prénom de son partenaire ? C'est la meilleure phrase pour prouver qu'il n'y a aucune considération. Encore une fois, le sexe est une pratique intime, qui demande de se mettre à nu (oui, on fait aussi des jeux de mots), alors la moindre des choses c'est de bien reconnaître la personne à qui on fait l'amour. Dans le cas contraire, même si on ne préconise pas la violence, personne ne vous en voudra d'infliger à votre partenaire un soufflet bien mérité.

 

Celle qui nous coupe toute envie : "Je vais jouir" (au dernier moment)

Le problème n'est pas tellement de prévenir (quoique ça casse parfois un peu l'ambiance), c'est le timing qui gêne. Prévenir au dernier moment, c'est comme si vous ne prévenez pas. Surtout si vous êtes sur le point de jouir. En bref, communiquez, un peu plus pour être sûre que votre partenaire et vous en êtes au même niveau !

 

Cette phrase peut provoquer une vraie dispute : "Vas-y, descends" suivi d'un geste de la main

Nous savons tous ce que cette phrase veut dire, mais comme avant chaque pratique, le consentement est primordial. Demandez à votre partenaire son avis, après tout, c'est lui qui vous fait plaisir et puis ne serait-ce pas mieux d'avoir un partenaire qui prend du plaisir à vous faire plaisir ? C'est bien ce qu'on pensait !

 

La plus scandaleuse : "Prends ça petite s*****"

Là aussi, tout dépend de la relation entre les deux partenaires. Nous n'avons pas tous la même sensibilité face aux mots et encore une fois les relations sexuelles ne doivent pas être des répliques de films pornos. Alors, on se calme !

 

La plus gênante : "Tu simules là ?"

Si la question doit être posée, c'est que la réponse est probablement oui. Désolée (ou pas).

 

 

 

Tags : amour, sexe, couple, Relation

Vous aimerez aussi

Top de Sexo

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !