On s'en souvient tous, de ces après-midi devant la télévision à rembobiner inlassablement les mêmes VHS. On a tous voulu un voisin comme Totoro, on a été un peu (beaucoup) traumatisé par la scène des porcs dans Chihiro et on est toutes (et tous) tombées sous le charme d'Hauru dans le Château Ambulant.

Dans la cour de récré, il y avait deux teams, celle des Disney et celle des films Ghibli. Monument du cinéma d'animation nippon, les films d'Hayao Miuazaki ont amené une esthétique nouvelle pour nos yeux d'enfants : des films aux dessins léchés et aux messages plus profonds que "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". 

Au-delà de la beauté du dessin, s'il y a bien un détail qui est indissociable des films d'animation estampillés Ghibli, c'est bel et bien la nourriture. Jamais on n’a vu des dessins autant faire saliver. La beauté de l'esthétique est sûrement due au raffinement naturel de la gastronomie nippone, mais ces films d'animation ont réussi le pari de faire découvrir tout un pan de l'une des cuisines les plus succulentes du monde à des dizaines (des centaines ?) de petits et grands enfants.

Vous avez toujours rêvé d'avoir la recette du bento dans Mon voisin Totoro ou des onigiris au thon du voyage de Chihiro ? Installez-vous et prenez de quoi noter, c'est l'heure d'un cours de cuisine assaisonné à la sauce soja !

楽しい !
Les Éclaireuses

 

1) Le Ramen façon Ponyo sur la Falaise

-

Plat roi de la gastronomie japonaise, le ramen est au Japon ce que le saucisse purée est à la France. Il est aussi difficile de trouver un bon ramen en France qu'une bonne boulangerie dans le reste du monde. Mais, heureusement, il existe des recettes qui, avec un peu d'huile de coude, peuvent être aussi bonnes que si les nouilles étaient servies en plein cœur de Tokyo. 

Ingrédients (pour 2 personnes)

- 2 litres d'eau

- des os de porc ou de poulet

- du mirin

- de la sauce soja salée

- 4 gousses d'ail 

- de l'huile végétale

- 300g de tranche de porc (type côte sans os)

- des nouilles (type soba)

- 1 poireau 

- du gingembre frais 

- du kombu

- 1 oignon 

- 2 cébettes

- des épinards frais

- des pousses de haricot mungo

 

Préparation

1) Préparez votre base de bouillon (pendant au minimum 12 heures). Dans une grande marmite, faites revenir le porc dans de l'huile. Une fois les morceaux saisis, retirez la viande et réservez-la. Ajoutez ensuite l'eau, 3 c. à soupe de sauce soja, 2 c. à soupe de Mirin, l'ail, le poireau, 1 cébette et l'oignon coupé en morceaux. Finissez en ajoutant les os de porc ou de poulet et le kombu. Laissez réduire à feu doux pendant au moins une demi-journée. Une fois que le bouillon aura suffisamment réduit, vous aurez une base que vous pourrez rallonger à votre convenance. 

2) Il est temps de s'occuper des morceaux de porc. Faites une marinade avec un peu de mirin, de la sauce soja sucrée et du gingembre râpé. Laissez le porc mariner dans la préparation aussi longtemps que possible avant de le faire saisir au four (pour un effet plus confit) ou à la poêle pour un effet plus croûté.

3) Une fois que tous les éléments sont prêts, préparez vos toppings : coupez finement la cébette restante, ciselez les épinards frais et lavez les haricots mungo. Dans une casserole, faites bouillir de l'eau pour cuire les nouilles. Une fois que l'eau boue, plongez-les dedans et laissez-les cuire 9 minutes pour qu'elles soient al dente. 

4) Ne vous reste plus qu'à monter votre ramen : dans un large bol, mettez une généreuse louche de bouillon préalablement réchauffé. Ajoutez ensuite les nouilles et finissez par agrémenter le tout à l'aide de vos toppings. Dégustez sans attendre en faisant beaucoup de bruit en aspirant les nouilles !

 

2) Les onigiris au thon inspirés du Voyage de Chihiro

-

En France, on a le jambon beurre, au Japon, ils ont les onigiris. Ces petites boules de riz entourées d'une feuille d'algue sans l'encas parfait pour combler une petite faim. Cette petite pause est à la fois saine, équilibrée et cruellement délicieuse. En plus, c'est super facile à faire ! 

Ingrédients (pour 4 personnes) 

- 200g de riz rond (type riz à sushi)

- du vinaigre de riz

- 1 boîte de thon nature de 500g

- de la mayonnaise japonaise

- 4 feuilles d'algue nori

- du sel

- des graines de sésame

 

Préparation 

1) Faire cuire votre riz à la casserole ou, si vous en avez un, au rice cooker. Une fois que le riz est cuit, sortez-le à l'air libre pour qu'il refroidisse (attention, ne le mettez surtout pas au frigo, sinon il va sécher). Assaisonnez votre riz à l'aide de 4 c. à soupe de vinaigre de riz. Mélangez délicatement pour ne pas casser ni écraser les grains. 

2) Dans un bol, venez mélanger le thon et la mayonnaise japonaise. Pour apporter un peu de piquant, vous pouvez ajouter un peu de pâte de piment rouge au mélange.

3) Place au montage, c'est l'étape la plus délicate. Si vous avez peur de ne pas y arriver, il existe des moules à onigiri facilement trouvables sur la toile. Humidifiez vos mains et salez-les. Mettez une petite quantité de riz dans le creux de votre main et commencez à façonner un triangle épais, faites un trou au centre pour y mettre votre mélange thon mayo et recouvrez le tout avec une cuillère de riz. Une fois votre onigiri bien façonné, ne vous reste plus qu'à mettre l'algue autour et à passer au suivant. 

 

3) Le bento tout droit sorti de Mon voisin Totoro

-

Le bento, c'est la lunch box à la japonaise. C'est le repas du midi, préparé avec soin et délicatesse dans une jolie boîte. Il y a autant de façons de faire un bento que de mamans qui cuisinent au Japon. Certaines y mettront une omelette, du riz, des légumes, des onigiris... Laissez libre cours à votre imagination.

Ingrédients (pour 2 personnes)

- 120g de riz

- 2 éperlans shishamo surgelés (si vous n'en trouvez pas, des sardines feront très bien l'affaire)

- de l'huile végétale

- 100g de filet de poisson type dorade

- du saké de cuisine

- des fèves edamames

- du naruto maki

- du colorant rouge

 

Préparation

1) Mettez votre riz à cuire. Pendant la cuisson, faites cuire vos shisahmo ou vos sardines à la poêle dans un peu d'huile végétale. Réservez-les dans une assiette recouverte de papier absorbant. Faites ensuite cuire la dorade dans une casserole d'eau bouillante. Faites-la cuire jusqu'à ce qu'elle devienne friable. Une fois toute la dorade effritée, laissez-la saisir à la poêle avec une cuillère à soupe de saké de cuisine. Ajoutez ensuite le colorant rouge pour lui donner une jolie couleur. 

2) Passez au montage du bento : dans le premier compartiment, mettez une généreuse dose de riz surmontée d'une sardine ou d'un shishamo. Dans le second compartiment, mettez la dorade rose et dans le troisième, les edamames. Touche finale, découpez une tranche de naruto maki pour mettre au-dessus du riz. Emballé, c'est pesé !

 

 

4) Le curry japonais comme dans Mes voisins les Yamada

-

Si vous pensez que les Japonais ne mangeaient que des sushis, vous vous mettez le doigt dans l'eau jusqu'au coude. Si le ramen est l'un des plats les plus mangés au quotidien, le curry est sans aucun doute premier ex aequo. Comment on mange un bon curry ? Avec du riz, c'est évident ! N'ayez crainte, si vous n'aimez pas les choses trop relevées, vous allez adorer ce plat. Au Japon, à part le wasabi, rien n'est épicé, au contraire, on cherche plus le parfum des saveurs que la destruction des papilles gustatives. Alors, vous êtes prêt à goûter le plat qui va changer votre vie ? 

Ingrédients (pour 4 personnes)

- 4 tranches de poitrine de porc

- Une large tranche de porc un peu grasse

- 4 pommes de terre

- 2 carottes

- 1 oignon

- 1 peu de gingembre

- 1 gousse d'ail

- du golden curry 

- de l'huile végétale

 

Préparation

1) Commencez par préparer vos légumes. Coupez finement votre oignon et votre ail, transformez vos pommes de terre en dés et vos carottes en rondelles. Dans le wok, mettez un peu d'huile végétale et faites saisir les oignons et l'ail. Une fois bien saisis, ajoutez les pommes de terre et les carottes. Laissez cuire à feu doux. 

2) Pendant ce temps, préparez votre viande en la coupant en petits morceaux (vous pouvez transformer votre curry en version végétarienne en remplaçant la viande par du tofu ferme). Une fois la viande coupée, ajoutez-la au wok et laissez-la saisir quelques instants. Une fois la viande saisie, noyez-la sous l'eau. 

3) Étape cruciale : une fois que vous avez généreusement arrosé votre préparation, ajoutez 2 à 3 carrés de Golden Curry pour venir créer la sauce curry autour de votre viande. Laissez mijoter 30 minutes à une heure (jusqu'à ce que la sauce a assez réduit pour enrober totalement la viande). 

4) Servez bien chaud avec un riz cuit à la perfection !

 

5) La brioche au haricot rouge de Chihiro

-

Côté des desserts, les Japonais voyagent entre la réinterprétation de classiques de la gastronomie occidentale et des desserts traditionnels comme les mochis ou les brioches au anko (à la pâte de haricots rouges). Il faut garder en tête que la cuisine japonaise est une cuisine relativement saine, où la crème et le sucre ne sont pas les bienvenus, mais ça n'empêche pas les Nippons de créer des desserts aussi gourmands que chatoyants, entre tradition et modernité (toujours). 

Ingrédients (pour 3 personnes)

- 125ml de lait

- 1c. à. soupe de levure sèche active

- 200g de farine

- 1 pincée de levure chimique

- 1 pincée de sel

- 10g de sucre

- 500g de anko

- 1 sachet d'agar-agar

- de l'huile

Attention, il vous faudra un panier vapeur pour réaliser cette recette.

 

Préparation

1) Dans un large saladier, venez mélanger le lait, 125g de farine, de la levure chimique, la levure active, le sen et le sucre. Travaillez la pâte jusqu'à obtenir un boule homogène. 

2) Versez de la farine sur le plan de travail et venez finir de travailler votre pâton à la main. Pétrissez votre boule de pâte pendant 10 à 15 minutes. Pour savoir si votre pâte est prête, testez-la en l'étirant. Elle doit être assez élastique pour ne pas se déchirer. Laissez-la ensuite reposer pendant 1h30 dans une atmosphère chaude. 

3) Dans une casserole, mélangez l'anko, l'agar-agar et recouvrez l'ensemble du mélange avec de l'eau. Faites chauffer à feu moyen et laissez cuire jusqu'à ce que l'eau se soit évaporée. 

4) Une fois votre pâte bien reposée, étalez-la sur votre plan de travail fariné, roulez-la en cylindre avant de diviser le boudin en trois pâtons. Ces trois pâtons seront la base de vos brioches. Créez la base de vos brioches dans une forme arrondie. Venez déposer un peu de pâte de haricot rouge au centre avant de refermer élégamment votre petite brioche. Recommencez l'opération jusqu'à ce que vous n'ayez plus de pâte. 

5) Placez vos brioches dans le panier vapeur (lui-même posé sur une casserole d'eau bouillante ou dans une large marmite avec de l'eau au fond), fermez votre panier vapeur et laissez cuire votre brioche 10 minutes. 

Attention, veillez à ce que la pâte de vos brioches ne soit pas trop épaisse sinon elle ne cuira pas. Et, si elle est trop fine, elle ne supportera pas la cuisson. C'est une recette qui demande un peu d'entraînement !

 

Vous voulez encore plus de recettes ? 

Retrouvez quelques-unes de ces recettes et bien plus encore dans le livre 'Les recettes des films du studio Ghibli'. Avec ça, vous deviendrez un vrai chef de la gastronomie japonaise (et bien plus encore).

Studio Ghibli - Les recettes des films - 17,95 €

 

 

 

Tags : recettes