En France, aujourd'hui, lorsqu'on ne veut pas d'enfant, on le dit. Et on n'a pas peur. La maternité n'est plus synonyme d'accomplissement ni d'épanouissement. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : selon un sondage réalisé par l'IFOP en collaboration avec le magazine ELLE, 30 % des femmes en âge d'avoir un bébé n'en veulent pas.

Décryptage...

En 2022, on assume

Ne pas vouloir d'enfant, regretter... On assume tout. C'est un point que met en évidence ce sondage. En effet, 50 % des femmes interrogées estiment qu'un enfant n'est pas indispensable à leur épanouissement personnel, 48 % d'entre elles n'ont pas envie d'assumer une certaine responsabilité parentale. 43 % des 15-24 ans et 35 % des 25-34 ans ne trouvent aujourd'hui pas nécessaire de devenir mère. Les mamans, elles non plus, n'ont plus peur de parler : 51 % des mères d’un enfant en bas âge (moins de trois ans) avouent parfois regretter le temps où elles n'en avaient pas. Parmi elles, 12 % assument le fait de regretter leur choix d'avoir procréé.

D'après des chiffres publiés par l'INED, en 2014, 4,3 % des femmes ne voulaient pas d'enfant en France. Un choix pas toujours apprécié, souvent pointé du doigt par la société. En effet, malgré le fait que, ces dernières années, la parole s'émancipe, la route vers une totale liberté est encore longue... Surtout pour les femmes. "Il n'y a pas une semaine qui passe sans qu’on nous demande à mon conjoint et moi si nous voulons des enfants ou sans que mes amis ou ma famille me disent : 'Oh tu es sûre ? Tu vas changer d’avis, non ?'", confie Magaly, une jeune femme qui ne souhaite pas devenir mère, au Huffington Post.

Un contexte conséquent

Les résultats de se sondages s'expliquent par un contexte particulier. Avant tout, environnemental, puisque 39 % des interrogées justifient leur choix par la crise climatique. Mais aussi politique et social pour 37 % d'entre elles. D'ailleurs, parmi les interrogées ne souhaitant pas avoir d'enfants, 44 % d'entre elles se jugent "très écologistes"

À cela s'ajoute la montée du féminisme, première responsable de la libération de la parole chez les femmes. Ainsi, 39 % des sondées ne souhaitant pas procréer se revendiquent "féministes".

Enfin, il est également question de parti politique - à gauche, une femme sur deux ne veut pas d'enfant, pendant qu'à droite, la majorité l'emporte - et de classe sociale - la majorité des femmes appartenant à une classe populaire veulent avoir un enfant contre seulement 36 % pour les dirigeantes d'entreprises.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : enfant, société, Maternité, News Société