Il y a quelques semaines, la planète people a été secouée par une nouvelle inattendue : Emily Ratajkowski est en instance de divorce avec son compagnon parce que ce dernier l'a trompée avec une autre femme. Aussi triste soit cette nouvelle (quoi que, rien d'exceptionnel, des couples divorcent tous les jours), de nombreux internautes ont eu une réaction assez surprenante suite à cette nouvelle : sur Twitter et TikTok, nombreuses ont été les femmes à dire que, si Emrata, connue pour sa plastique de rêve, peut se faire tromper, toutes les femmes sont foutues...

Emrata n'est pas le seul exemple de femme célèbre ayant été trompé : Beyonce, Jennifer Aniston, Jennifer Garner, Halle Berry, Eva Longoria, Jennifer Lopez... La liste est longue et elle est très significative : personne n'échappe à la tromperie, que l'on soit célèbre ou non, Queen parmi les Queens ou une femme "normale".

L'infidélité, c'est un mécanisme bien plus complexe et totalement indépendant du physique d'une personne (la preuve, toutes les femmes citées plus haut sont unanimement considérées comme des canons de beauté et pourtant, elles ont vécu la tromperie). Mais alors, pourquoi on s'entête à croire que si Emrata s'est fait tromper, nous, les femmes de la vraie vie, n'avons plus aucun espoir ? 

Rassurez-vous, point besoin d'être aussi dramatique... Que l'on soit belle ou non, l'infidélité est totalement indépendante du succès (quoi que) ou du physique... La preuve ! 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Emily Ratajkowski (@emrata)

Pourquoi les gens sont infidèles ?

Aussi intolérable soit l'infidélité, il y a pourtant des raisons qui expliquent pourquoi on est tenté d'aller voir ailleurs. Selon un sondage IFOP, 45% des Français et 37% des Françaises ont déjà été infidèles. De nombreux psychologues se sont penchés sur la question de la tromperie pour comprendre quels étaient les biais qui nous poussent à aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs. Dans le flot de raisons, on retrouve la colère (qui découle sur la vengeance) mais, surtout, le besoin de se rassurer et le manque d'estime de soi. Ainsi, lorsque l'on est dans une relation et que tout roule, on peut finir par douter de notre potentiel de séduction... Et c'est ce manque qui nous pousse à jouer avec le feu pour être sûr que l'on a toujours une valeur sur le marché. 

Donc, on ne trompe pas à cause de l'autre, mais on trompe pour une raison très personnelle : pour se rassurer et c'est pour cette raison que le physique du partenaire n'a pas vraiment de poids dans la décision de tromper ou non.

 

@selinspencer still remember the day they eloped in nyc wearing zara 💔 #emrata ♬ Chrissy Wake Up (gregorybrothers & Schmoyoho Remix) - Chrissy

 

Les réactions des internautes sont révélatrices de notre rapport à la beauté

Connaissez-vous le bénéfice de la beauté ? C'est un biais qui nous pousse à croire que tout est plus simple pour une belle femme. Si, dans les faits, il est vrai que le monde (surtout les hommes) a tendance à être plus sympa face à un joli minois, cette réaction vis-à-vis de la situation d'Emrata reste très symbolique de notre rapport au physique dans notre société : nous partons du principe que la belle n'a pas de problèmes, c'est impossible puisqu'elle est belle.

Dans un monde où tout se mesure en like, on nous pousse à croire que la beauté est la seule chose pour laquelle il est nécessaire que l'on fasse des sacrifices. On adule les personnalités pour leur physique plus que pour leur talent (la preuve étant : Emrata, à part être belle, ne représente pas grand-chose d'autre à la première lecture) et on se scrute toute la journée dans l'espoir de se trouver un minimum jolie, si ce n'est belle (qui sont deux notions totalement différentes du point de vue de la perception de soi et de l'autre).

Ainsi, lorsque quelqu'un est considéré comme universellement beau ou beau, il subit des choses de la vraie vie, on est déconcertés. Parce que, pour nous, personnes du quotidien, les personnalités à la plastique parfaite sont censées échapper à tous les petits tracas du quotidien. 

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Halle Berry (@halleberry)

 

Et si, dans le fond, on n’essayait pas tout simplement de se rassurer ? 

Dans le fond, est-ce qu'on n’essaye pas de se rassurer en comparant notre situation à celle d'Emrata ? En se faisant tromper, l'image de la belle a chuté de sa tour d'ivoire vers une réalité qui nous concerne tous : nous sommes tous amenés, un jour ou l'autre, à peut-être être trompé par notre partenaire. C'est un fait, la tromperie n'épargne personne et ce, que l'on ait l'air d'une déesse grecque ou de madame tout le monde.

Les personnalités publiques sont souvent leader d'opinion ou considérées comme des goals, soit une perfection à atteindre. Mais, penser que l'on n'a plus aucune chance de construire une relation stable parce qu'Emrata et ses consœurs ont été trompées, c'est un raccourci trop facile. On a tendance à oublier que les personnalités publiques sont, comme nous, des humains avec des défauts, des sautes d'humeur et qu'elles peuvent aussi se disputer avec leur conjoint.

En allant plus loin, il est également très misogyne de considérer qu'une femme belle ne peut pas être trompée. Cela se base entièrement sur le physique et réduit la femme à l'état d'un simple corps et non pas d'un humain avec ses défauts et ses qualités (parce qu'être belle est un plus, pas une composante de la personnalité). 

Se pose également la question de la tromperie des femmes célèbres : le succès est-il un repoussoir à homme ? 

Dans 'Réinventer l'Amour', Mona Chollet évoque la nécessité imposée aux femmes de "rester à leur place". Les hommes auraient un problème avec les femmes qui réussissent et seraient plus enclins à les tromper ou à se séparer d'elles si elles font ressentir une certaine supériorité (que ce soit par leur statut ou leur profession). En guise d'exemple, l'autrice évoque la théorie de la "Malédiction des Oscars". Selon cette théorie, les actrices oscarisées auraient tendance à divorcer après l'obtention de leur prix. 

Halle Berry, Kate Winslet, Reese Witherspoon, Sandra Bullock... Toutes ces femmes se sont séparées de leur compagnon ou ont divorcé dans les mois qui ont suivi leur victoire

Des chercheurs suédois ont fait des analyses similaires sur les femmes politiques : les gagnantes aux élections avaient tendance à divorcer rapidement après leur victoire. Idem pour les cheffes d'entreprises, elles ont tendance à plus divorcer que les hommes dans une situation similaire... Enfin, en 2006, une étude américaine démontrait que les hommes étaient moins enclins à s'engager avec une femme plus intelligente ou plus ambitieuse qu'eux

Et si, finalement, le problème derrière toute cette histoire, ce n'était pas tant une question de physique mais plutôt de notoriété ? Nous regardons tout simplement au mauvais endroit pour ne pas voir une réalité qui effraie : la société et les hommes sont toujours très méfiants face à une femme qui assume ces choix ou qui réussit... Et c'est ça le vrai problème, absolument pas une question de plastique. 

 

 

Tags : amour de stars, people, couple