"C'était l'année, 68 !"

Oups, c'était 62 que chantait Cloclo... Nous, on avait en tête le 68, la position sexuelle encore très (trop) discrète qui mérite pourtant d'être révélée au grand jour. Vous avez envie de pimenter votre vie sexuelle et d'enflammer les préliminaires ? Attendez de voir ce que le 68 vous réserve.

Si le queening ou encore le triangle amoureux n'ont pas suffi à combler toutes vos attentes, le 68 est peut-être la réponse à toutes vos prières. En plus de son effet "sensations garanties", cette position est parfaite pour une partie de plaisir intense. Même si on adore la levrette ou l'Andromaque, on ne dit jamais non à un peu de renouveau. Après tout, casser la routine et le train-train quotidien n'a jamais fait de mal à personne (au contraire).

Le 68 n'a rien à envier à son grand frère plus célèbre, le fameux 69. Parfaite pour prendre votre temps, découvrir votre partenaire, mais surtout vous laisser aller vers un plaisir inouï. Pas besoin d'accessoire ou d'expérimenter des positions ultra-créatives pour atteindre l'osmose !

On vous explique tout pour pouvoir tester le 68... et qui sait, vous envoler vers le septième ciel ?

Enjoy,

Les Éclaireuses 

 

La position sexuelle 68 : maîtriser l'art du slow-sex pour toujours plus de plaisir !

-

Si le 69 permet aux deux partenaires de se donner mutuellement du plaisir grâce au sexe oral, la position sexuelle du 68 ne fonctionne que dans un sens et permet à celui qui "reçoit" de se concentrer exclusivement sur le plaisir qu’il ressent. C'est chacun son tour ! Et pour une fois, on pense un peu plus à soi.

Les préliminaires ont tendance à être bâclés. Quelle erreur ! C'est durant cette phase que le désir monte, que l'excitation fuse. Profitez de ce temps qui vous est offert pour vous découvrir davantage ou vous dévoiler l'un à l'autre. Justement, avec le 68, on prend le temps. On prend le temps de procurer du plaisir à son partenaire. On prend le temps d'apprécier le moment présent, les caresses et autres stimulations de notre partenaire. Et puis, vous pouvez inverser la tendance juste après (ou alors la prochaine fois).

Loin de la performance sexuelle, le 68 encourage le laisser-aller et le doux (et excitant) chemin vers le Graal ultime : l'orgasme. Rien ne vous empêche de vous arrêter avant le point de non-retour.
 

Comment se passe le 68 pendant l'amour ?

-

Pour la pratique, rien de bien compliqué. Dans l'esprit du 69, les deux partenaires se superposent. Le partenaire qui va pratiquer le cunnilingus ou la fellation s’allonge sur le dos, les genoux repliés et les pieds bien à plat. L'autre partenaire va s'allonger sur lui, les fesses au niveau de la poitrine du premier, les cuisses s'ouvrant sur sa tête, de façon à ce que sa bouche dialogue avec son sexe. Pendant que sa langue se délie pour votre jouissance, abandonnez-vous au plaisir et laissez-vous partir en arrière. 

Les "plus" de cette position cruellement sensuelle

-

Le plus de cette position ? Les deux partenaires ont les mains libres, alors ne soyez pas surpris de sentir des mains baladeuses qui seraient tentées par quelques caresses sensuelles.

Pour renforcer la sensualité et faire grimper la température, rien de tel que des jeux de regards avec votre partenaire. Redressez-vous pour lui faire ressentir tout le plaisir que vous éprouvez et lui transmettre le désir qui brûle en vous.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

Les précautions à prendre avant d'adopter la position 68

-

Afin que votre soirée coquine se déroule pour le mieux, voici quelques précautions. Le partenaire du dessus doit venir s'installer délicatement sur son partenaire pour ne pas l'écraser. Le partenaire du dessus quant à lui doit légèrement gainer son corps et s'aider des bras afin de s'alléger et d'éviter de reposer tout son poids sur son partenaire. Notez aussi que la position est fortement déconseillée aux femmes enceintes. 

 

 

Tags : sexe