Et si le nouveau magasin incontournable était le sex-shop ? Incroyable mais vrai ! S'il y a encore quelques années, les femmes admettaient timidement se masturber ou utiliser un vibromasseur, depuis le début de la crise du Covid-19, les ventes de sextoys ont explosé. Selon cette étude IFOP, l'année 2020 est même une "année historique pour le marché du sextoy". En effet, un tiers des sondés ont admis avoir utilisé un sextoy l'année dernière, c'est un chiffre record, surtout lorsque l'on sait que seuls 25% des sondés admettaient en avoir un en 2017. 

En 2020, nous étions près de 51% à avoir sauté le pas du jouet sexuel, c'est un record ! Le chiffre dépasse la barre symbolique des 50%. On est donc sur une vraie évolution des mentalités et un changement d'opinion vis-à-vis de cet objet longtemps boudé (pourtant, il paraît de Cléopâtre en était dingue !). 

À quoi est due cette cruelle augmentation ? On essaye de décrypter le phénomène et de comprendre ce qui nous fait vibrer de plaisir ! 

Enjoy,

Les Éclaireuses 

 

Vers la fin des tabous sur la masturbation ? 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jemenbatsleclito ® (@jemenbatsleclito)

Le confinement, les soirées solitaires et les différentes restrictions semblent être la source de ce changement de comportement. Mais pas que. Dans les faits, si la solitude nous pousse à nous réinventer (autant les hommes que les femmes), ce changement d'attitude n'est pas venu tout seul. Si le Covid est un élément déclencheur, une longue campagne de dédramatisation et l'ouverture de la parole sur la masturbation, surtout féminine, ont permis ce changement de comportement, c'est une certitude. 

Ce que l'enquête nous montre, c'est que les hommes et les femmes ont sauté le pas du sextoy et qu'ils l'utilisent seuls ou à deux. En effet, les jouets sexuels sont le meilleur moyen de venir pimenter une vie sexuelle un peu trop monotone. Il ne faut pas croire que le sextoy est l'accessoire parfait du bobo parisien CSP+, IFOP nous prouve que tout le monde est à la recherche de nouvelles sensations, que l'on vive à la ville ou à la campagne, que l'on soit jeune ou vieux, il n'y a aucun problème à ajouter un peu de vibrant à notre sexualité. 

 

Oui, avoir un sextoy, c'est normal, et c'est aussi normal d'en parler entre copines 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Passage du De?sir (@passagedudesir)

Plus besoin de le cacher dans une boite secrète ou de garder votre expérience sous silence, les femmes admettent volontiers en parler sans gêne à leurs amies. Elles sont même 44% à en parler régulièrement. Et si aujourd'hui, on arbore notre womanizer comme un trophée, c'est notamment grâce à tous les comptes Instagram qui vulgarisent la masturbation mais aussi grâce à Sex & the city qui a ouvert la voie du changement au début des années 2000. Après la diffusion de la série, on avait connu un boom de la vente des masturbateurs clitoridiens.

Il semblerait d'ailleurs que la génération M6 ait grandi et qu'elle se permette aujourd'hui toutes les folies. Le shopping en ligne a accompagné ce changement. En 2021, les femmes (et les hommes) sont capables de dépenser des fortunes pour atteindre l'orgasme en un rien de temps. Les produits sont de plus en plus élaborés, proposant de plus en plus d'options, c'est à celui qui vous garantira la jouissance la plus rapide ! Les ingénieurs se creusent la tête et nous, on en profite. On a trouvé le cercle vertueux parfait !

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

Dans quelles régions utilise-t-on le plus de sextoys ? 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Passage du Désir (@passagedudesir)

Oui, il y a bien un classement des zones où l'on utilise le plus les sextoys. Les objets les plus plébiscités pour les femmes sont, sans surprise, les vibromasseurs, les stimulateurs clitoridiens ou les oeufs vibrants. On retrouve également les godes-ceinture et les sextoys pour homme, type masturbateur. 

Le top 5 des régions se compose de : 

- L'Île-de-France (19% de la population)

- L'Auvergne-Rhône-Alpes (12% de la population)

- L'Occitanie (9% de la population)

- Le Grand Est (9% de la population) 

- La Nouvelle-Aquitaine (9% de la population) 

 

Et évidemment, le top 3 des villes les plus coquines de France est Paris, Lyon et Toulouse. La grande absente de ce classement est Marseille, seconde ville de France qui semble plutôt frileuse sur le plaisir solitaire. Les Marseillais ont le sang chaud et n'ont pas besoin de vibro pour s'amuser. 

 
 

 

 
 
 
 

 

Tags : sexe