Aux arbres ci-to-yens !

Avec la chanson de Yannick Noah en tête, le moment est venu de réfléchir sérieusement à notre impact environnemental. L’écologie est le sujet central de notre siècle, et l’on entend souvent parler du réchauffement climatique ou de l’empreinte écologique. Mais sous ces expressions quelque peu abruptes se cache une réalité simple : notre mode de vie et de consommation impacte la planète.

Alors, depuis quelques années, on tente de réduire notre nocivité envers l’environnement. S’il est évidemment impossible d’inverser radicalement le phénomène dévastateur actuel, adopter une attitude plus écologique chaque jour est facile. L’écologie est un problème à grande échelle, mais chacun, à sa petite échelle de citoyens du monde, a le pouvoir d’agir. Nous vous le rappelons, une action collective d’envergure commence d’abord par une action individuelle. Et contrairement à ce que l’on peut penser, chaque geste compte.

Ne vous offusquez pas, on ne vous demande pas de devenir Nicolas Hulot du jour au lendemain ! Mais quelques petites astuces quotidiennes peuvent être mises en place progressivement. En plus de faire du bien à la planète, vous ferez aussi du bien à votre porte-monnaie. Car oui, ces gestes vous feront réaliser quelques économies. Si certains peuvent le faire, pourquoi pas vous ? Ces alternatives ne prennent pas de temps, en réalité, ce sont juste des réflexes à adopter, qui deviendront des habitudes. Alors, vous n’avez plus aucune raison de ne pas appliquer ces 8 astuces simples pour être plus soucieuse de l'environnement au quotidien.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Au revoir les bouteilles plastiques, bonjour la jolie gourde

-

Les gourdes en inox, ou en verre, conquièrent peu à peu la population. Et pour cause ! Pourquoi continuer à acheter des bouteilles plastiques jetables tandis que l'on peut adopter ce joli objet tendance ? Pour celles qui argueraient qu'une bouteille plastique peut être utilisée plusieurs fois, on vous arrête ! Le contenant devient un nid à bactéries, et plus néfaste encore, il pourrait également libérer des microplastiques, dont les conséquences sur la santé ne sont pas encore claires. Avec ce geste simple, vous ne serez plus jamais à court de bouteilles. Design tendance, coloris uni ou imprimé, grande ou petite, vous trouverez forcément votre bonheur. Et le point positif, ces gourdes gardent votre boisson au froid ou au chaud !

 

2. Investir dans des emballages alimentaires réutilisables

-

Le cellophane, l'aluminium, des objets intégrés dans notre quotidien et pourtant si polluants. Aujourd'hui, il existe des emballages alimentaires en cire d'abeille, parfaitement réutilisables. Malléable, l'emballage en cire d'abeille permet de recouvrir un plat, une assiette ou d'envelopper directement les aliments pour les conserver sainement. Il suffit de le laver, et voilà qu'il est prêt à être réutilisé !

 

3. Troquer les produits ménagers industriels par des produits naturels

-

Plaques décrassées, douche récurée, vitres nettoyées, sol astiqué… Ça y est, votre ménage est terminé et votre intérieur respire la propreté. Vous sentez cette bonne odeur de lavande, ou de fleur des champs ? Comme de nombreuses substances contenues dans les produits ménagers, elle est reconnue comme toxique pour votre santé et pour l’environnement. Le rejet de ces substances chimiques après utilisation entraîne une pollution de l’air et de l’eau. Après usage, la plupart des produits d’entretien se retrouve dans les eaux usées domestiques. Certains sont rejetés directement dans le milieu naturel, menaçant les écosystèmes aquatiques, d’autres sont acheminés vers les stations d’épuration, où ils sont mal éliminés. En effet, chaque produit toxique nécessite un traitement particulier, qui est rarement réalisé car très coûteux. Alors, pour préserver l'environnement et votre propre santé, nous vous conseillons de troquer les pshit-pshit en tout genre contre des ingrédients naturels tels que le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, le savon de Marseille et le citron. Certes, vous n'aurez pas la bonne odeur de "propre", mais en réalité, ce ne sont que des parfums ajoutés qui n'attestent pas de la propreté. On vous l'assure, votre intérieur sera tout aussi propre. 

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

 

4. Faire le tri sélectif

-

Une astuce qui peut sembler vue et revue. Pourtant, d'après un sondage BVA sur les gestes écologiques réalisé en 2019, encore 32% des interviewés déclarent ne pas trier systématiquement le plastique. Les déchets ne subissent pas les mêmes traitements. Par exemple, le verre collecté est broyé en petits morceaux, mélangé à une petite quantité de diverses matières premières, chauffé et moulé en nouveaux modèles de bouteilles, pots et bocaux. Alors, on fait un petit effort, et on met le carton dans la poubelle jaune.

 

5. Faire le tri dans vos mails

-

Longtemps ignoré, ce geste commence à se faire connaître. Si vous l'ignoriez, le stockage et l'envoi des emails consomment de l'énergie. En effet, tous les mails reçus et envoyés sont automatiquement sauvegardés et stockés dans des serveurs, les datacenters, d'immenses bâtiments qui génèrent beaucoup de chaleur et qui doivent de ce fait être en permanence refroidis par une climatisation. Un centre de données situé en Île-de-France a les mêmes besoins en électricité qu'une ville de 50 000 habitants. L’UFE (Union française de l’électricité) estime qu’il y a près de 180 datacenters en France. La consommation de ces bâtiments devrait représenter 20 % de l'électricité mondiale d'ici 2025. Alors vidons nos boîtes mails, ça ne prend que quelques secondes !

 

6. Surveiller sa consommation d’électricité

-

"C'est pas Versailles ici !", disent aujourd'hui certains parents à leurs enfants. Logique pour certains, pas mécanique pour d'autre, veiller à sa consommation d'électricité est pourtant l'une des premières astuces du quotidien pour être plus écolo. Cela commence par éteindre la lumière lorsque vous n’êtes pas dans une pièce ou lorsque vous pouvez vous en passer, débrancher les appareils en veille (oui, ils consomment), couper le chauffage lorsque vous n’êtes pas là (ou lorsque vous aérez) et même la nuit (en plus c’est meilleur pour le sommeil).

 

 

7. Adopter les cotons réutilisables

-

En moyenne, nous utiliserions six cotons par jour, soit 180 par mois et plus de 2100 par an, selon Consoglobe. Si le coton est une fibre biodégradable, en revanche sa culture est l'une des plus polluantes, et est particulièrement consommatrice d'eau. Le site Planetoscope rappelle notamment que "la culture du coton consomme 24 % des pesticides mondialement produits dont certains classés par l’OMS comme hautement dangereux ou extrêmement dangereux" et que son blanchiment exige l’utilisation de chlore ou d’azurants chimiques. Les cotons réutilisables en tissus sont tout aussi efficaces. Pratiques, vous les lavez en machine avec vos vêtements. Ils seront vite rentabilisés !

 

8. Manger des fruits et légumes de saison

-

Outre l'aspect santé, il est important de consommer des fruits ou légumes de saison. Les légumes d'été présents dans les rayons des supermarchés en hiver sont importés et transportés soit par avion, soit par bateau puis par camion dans des conditions permettant leur conservation (réfrigération, climatisation). Ces moyens de transport sont polluants pour la planète. De plus, afin que les fruits ne mûrissent pas trop vite pendant le transport, ils sont recouverts de produits chimiques permettant leur conservation. Même s’ils peuvent être cultivés en France, les fruits et légumes hors saison nécessitent des conditions particulières (cultures industrielles avec des pesticides, des antigels, sous serres, etc.) qui détruisent les sols. Enfin, l’utilisation des pesticides est un désastre pour la biodiversité, en particulier les abeilles, essentielles à notre alimentation. Alors, la poêlée de courgettes et poivrons attendra encore quelques mois !