Comment savoir si on est amoureux ? Si pour certains, il y a des signes qui ne trompent pas - comme les papillons dans le ventre et le cœur qui bat la chamade - pour d'autres, la réponse est plus subtile. Est-il possible de développer des sentiments pour quelqu’un en quelques jours seulement ou est-ce que l'amour est quelque chose qui naît avec du temps et de l'affection mutuelle ? 

C'est une question presque philosophique... Quelques-uns se plaisent à dire qu'il est possible de tomber amoureux de quelqu'un en seulement 36 questions, mais pour d'autres personnes, c'est bien plus compliqué (et élaboré) que ça.

Selon les spécialistes de l'amour (ou au moins de la psychologie), il n'y aurait pas de réponse parfaite, parce que l'amour est unique et il est variable en fonction des individus. Nous ne vivons pas tous au même rythme et nous n'abordons pas les émotions de la même façon : c'est pour cette raison que la question est quelque peu difficile. Ce qui est certain, en revanche, c'est que l'amour est une question de connexion entre deux êtres (ou plus). 

Mais du coup, qu'est-ce qui prouve que l'on est réellement amoureux et surtout, en combien de temps peut-on considérer que l'on est réellement in love ? 

Enjoy,

Les Éclaireuses

Avant toute chose, ça veut dire quoi "être amoureux" ? 

Il est essentiel de définir, en amont, ce que signifie être amoureux. Est-ce que c'est l'obsession que l'on peut avoir envers quelqu'un ? Non, sauf si l'on confond l'amour avec la dépendance affective. L'amour, c'est - évidemment - l'adoration de l'autre dans son entièreté. Cela comprend ses valeurs, sa philosophie de vie, son histoire, ses petits défauts... Lorsque l'on aime réellement quelqu'un, on n'a pas vraiment envie de le changer parce que l'on aime tout chez lui, même les petites choses bizarres que personne ne trouverait attirantes.

Aimer, c'est accepter ce que l'autre nous offre, sans compromis ou presque. Évidemment, ce n'est possible que s'il y a de la réciprocité dans les sentiments. Même s'il est possible d'aimer quelqu'un sans être aimé en retour, on ne peut pas considérer ces sentiments comme de l'amour véritable, car dans la notion de l'amour, il y a aussi la notion de partage : partage de soi, mais également partage de l'intime (qui peut être lié au corps, mais également aux pensées et aux secrets).

Pour résumer, l'amour c'est la tolérance poussée à son paroxysme qui nous amène, mutuellement, à accepter l'autre comme il est, sans jamais n'avoir rien à redire (ou presque). L'amour, c'est adorer l'autre pour ce qu'il est et non pour l'idée de ce qu'il ou elle pourrait être.

Pourquoi nous nous questionnons toujours sur l'amour ? 

Que ce soit dans l'Ancien Testament avec la relation d'Adam et Ève ou dans la dernière série Netflix à la mode en passant par la littérature ou l'art, nous, humains, nous sommes toujours questionnés sur l'amour. C'est sûrement dû au fait qu'il n'y a pas de réelle logique dans l'amour (c'est pour cette raison que l'on dit tomber amoureux non ?). 

Des chercheurs se sont également penchés sur la question pour essayer de rationaliser ou au moins comprendre ces sentiments. En 2011, une étude publiée au Journal of Personality and Social Psychology démontrait que pour les hommes, il fallait en moyenne 97 jours pour confesser leur amour et, chez les femmes, il fallait 149 jours. Ainsi, dans les relations hétérosexuelles, il faudrait - en moyenne - entre 3 et 5 mois pour tomber amoureux... 

Une seconde étude, publiée la même année dans l'Evolutionary Psychology Journal admettait le fait que les hommes avaient tendance à tomber plus rapidement amoureux que les femmes, une information confirmée par une étude des relations lesbiennes qui dit qu'en moyenne, il faut 6 mois à deux femmes pour confesser leurs sentiments.

Ainsi, en amour, il a donc déjà un biais de genre, sûrement induit par le fait que l'on répète aux petites filles que le prince charmant n'existe pas et qu'il faut se méfier de l'homme (qui peut-être toxique, manipulateur ou prédateur). Les hommes, eux, sont beaucoup moins mis en garde et ont tendance à mettre moins de freins à leurs sentiments. 

Mais malgré toutes les études sur le sujet, il est impossible de trouver la réponse ultime au temps que mettent les sentiments à naître... Tout simplement parce que l'amour ne répond pas à des règles... Et surtout, il ne se maîtrise pas.

Ces raisons qui peuvent nous pousser à tomber amoureux rapidement

Paradoxalement (sinon ce n'est pas drôle), malgré toute l'imprévisibilité de l'amour, il y a des facteurs qui peuvent faciliter les coups de cœur et la naissance des sentiments.

Par exemple, si vous avez une peur de l'abandon ou une phobie de la solitude, vous serez beaucoup plus enclin à vous attacher rapidement à une personne pour fuir ce qui vous effraie. Ce mécanisme de protection du corps (et de l'esprit) peut donc vous pousser à tomber amoureux rapidement mais peut aussi vous jouer de mauvais tours en vous poussant à vous attacher à quelqu'un de peu recommandable. Restez tout de même sur vos gardes.

La question de la relation physique est aussi essentielle dans l'amour. Même si tout n'est toujours une question de sexe, il est évident que faire l'amour (tiens tiens) avec une personne est une façon de créer un lien (très) intime avec elle. De ce lien naît souvent une connexion et de cette connexion peut naître l'amour. C'est d'ailleurs pour ça qu'on ne compte plus les sex friends ou les plans cul qui ont fini par développer des sentiments l'un envers l'autre. Finalement, on peut tomber amoureux de quelqu'un parce que c'est bon coup, non ?

Dernier paramètre qui peut déclencher des sentiments amoureux : si votre crush vous rappelle l'un de vos deux parents, vous êtes plus enclin à tomber amoureux de lui. Cela est bien souvent totalement inconscient mais est toujours motivé par la stabilité ou l'affection si familière qui émane de la personne. Inconsciemment, lorsque l'on rencontre quelqu'un qui présente des similarités avec un de ses deux parents, on se sent rapidement beaucoup plus proche de la personne, sans trop comprendre pourquoi. Et si vous trouvez ça un peu étrange, il ne faut jamais oublier que nous sommes nombreux a, toujours inconsciemment, rechercher notre père ou notre mère dans nos relations.

Quid du coup de foudre ?

Et le coup de foudre alors ? Est-ce qu'il répond à une certaine logique ou est-ce qu'il est possible de l'expliquer ? Si beaucoup s'accordent à dire qu'il est tout à fait possible d'avoir un coup de foudre, sachez qu'en général, nous savons dans les 5 premières secondes suivant une rencontre si une personne nous intéresse ou non. Pour le reste, encore une fois, tout n'est qu'une question d'alchimie (peut-être même de phéromones) et de connexion avec l'autre.

La seule chose qui est sûre, finalement, c'est qu'en amour, il n'y a pas de règle. On peut tomber amoureux au premier regard comme Roméo et Juliette ou comprendre ses sentiments bien plus tard (comme Naruto et Hinata). L'important, finalement, c'est d'aimer et de se sentir aimé, n'est-ce pas ? Quel que soit le temps que ça prend. D'ailleurs, bien souvent, il vaut mieux commencer par apprendre à s'aimer soi-même avant de chercher à aimer l'autre. Mais ça, c'est une autre histoire. 

 

Tags : amour, couple, psychologie, Relation