Pour l'année 2023, on prend la résolution de travailler. De tout donner. D'arrêter de mal manger. De faire du sport, aussi. D'être plus sociables, moins fermées. On veut démarrer cette course effrénée en mettant toutes les chances de notre côté.

Côté souhaits, on voudrait de la réussite. De l'amour. De l'argent. Et énormément de santé. On aimerait être en totale phase avec nous-mêmes. Que la chance nous sourie, et qu'on se donne les moyens de la provoquer.

Cette (longue) liste, elle porte un nom : l'abondance. Il s'agit en effet d'une forme de richesse, financière, certes, mais pas que. Cette dernière comprend également le bien-être, le savoir-faire et savoir-être. Comme tout trésor, elle n'est évidemment pas donnée à tout le monde... Pour l'obtenir, il faut la manifester. La mériter. L'attirer vers nous.

Il s'agit ainsi d'un important travail à réaliser sur nous-mêmes. Une multitude d'attitudes à adopter pour, à terme, arriver à nos fins. On se pose, on y réfléchit... Et on se lance.

Pour nous guider, voilà 5 façons d'attirer l'abondance.

Enjoy,

Les Éclaireuses

On arrête de se trouver des excuses

On commence donc par faire le bilan. On se pose, on réfléchit. On note ce qu'on a aimé l'année passée. Et ce qu'on a détesté. On fait également le point sur notre vie : parcours professionnel, famille, amour, amis, santé... Où en sommes-nous ? Vers où souhaitons-nous aller ? Comment allons-nous y parvenir ? On fait une entière introspection de nous, de notre situation actuelle et celle à laquelle nous rêvons d'accéder.

Quand c'est fait, on peut maintenant se lancer. Mais, attention. À une seule condition : on laisse les "Je ne vais pas y arriver" à la maison. Et ce, indéfiniment. On arrête de se dire qu'on ne peut pas y arriver pour n'importe quelle raison. On essaie, c'est tout. On ne se trouve plus aucune excuse. On saute les deux pieds en avant !

On est en constant apprentissage

À compter d'aujourd'hui, n'importe quelle information est bonne à prendre. Il peut s'agir d'une actualité, d'un documentaire ou encore, d'une conversation interceptée. On ouvre nos yeux et nos oreilles, et on s'imprègne. On enregistre. On accumule des "données". On les empile, dans notre cerveau... Pas d'inquiétude, il est bien plus grand et performant que nous le pensons.

Qu'importe la nature des sources et de ce qui en découle, un jour ou l'autre, on comprendra l'utilité de cette démarche. On devra faire appel à une des leçons apprises. Phrase entendue. Image analysée. Dans n'importe quel sujet, le savoir n'est jamais de trop. Autant ne pas se priver et en déguster sans aucune modération... Il n'y a pas d'âge pour apprendre.

On dépasse nos limites

On va également tester ses capacités. En quoi sommes-nous doués ? Où pouvons-nous et souhaitons-nous nous perfectionner ? Comment faire pour y parvenir ? On explore.

Une fois que nous avons bien identifié dans quels domaines nous performons, nous allons les travailler. Et aller encore plus loin que ce que nous pensions, jusqu'ici, être capables de faire. On repousse nos limites, constamment. Évidemment, on se laisse une petite bulle de côté pour souffler... Mais le reste du temps, on n'hésite pas à tout donner.

On donne autant qu'on reçoit

Alors oui, cette année, on va passer le plus clair de notre temps à prendre. Récolter des informations, des rencontres, de nouvelles habitudes... On va activer le mode "cueillette", pour ne plus jamais l'éteindre.

Pourtant, il ne s'agit que 50 % de notre travail. Puisque l'autre moitié doit être consacrée aux dons. On ne va pas rester passifs, à attendre que tout vienne à nous. Nous aussi, on va tendre notre main. Proposer nos pensées, notre savoir. Offrir. Faire plaisir. Et surtout échanger, sans cesse. La communication est la clé.

On est ouvert à TOUT

Enfin et surtout, on adopte une attitude qui va aller de paire avec nos revendications. OUI, on va encore remettre la loi de l'attraction sur la table : le positif attire le positif. On ne voit plus que le verre à moitié plein. Et ce, dans n'importe quelle situation. Même quand tout fout le camp. Même lorsqu'on a envie de tout envoyer valser.

On s'ouvre, tout simplement. Quand dans le film Yes Man, on dit oui à tout - ou presque -, dans la mesure du possible. On s'ouvre à ce qu'on ne connaît pas, mais aussi à ce qui nous nous est familier. On se questionne, s'intéresse, se manifeste. On donne envie à notre environnement de nous ouvrir des portes. Bien plus qu'un simple facteur chance, l'abondance est un état d'esprit...

 

 

Tags : santé, psychologie, Argent