Marre d'être la cinquième roue du carrosse ? On vous comprend. Voir tous ses proches en couple et rester l'éternelle célibataire peuvent être une situation pesante. On peut venir à se demander ce qui cloche chez nous, pourquoi on ne trouve pas chaussure à notre pied... Rien de bien positif. 

Pourtant, ce n'est pas en cherchant l'amour que vous le trouverez ! 

Même si cette phrase paraît toute construite et est répétée à tort et à travers par tous les gens en couple, il semble qu'il y ait un fond de vérité derrière. Dans la vie, beaucoup de choses dépendant souvent de la loi de l'attraction. On attire souvent ce que l'on renvoie. Superstition ou règle cosmique irréfutable, qu'on y croie ou pas, c'est indéniable que quelqu'un de bien dans ses baskets est beaucoup plus attractif qu'une âme désespérée, errant sans but dans l'espoir de trouver quelqu'un qui voudra bien lui accorder un minimum d'intérêt. 

Même si parfois le célibat peut être une situation inconfortable, cela n'est ni une fatalité ni une tare. Même votre copine en couple depuis 10 ans avec le même garçon est passée par cette étape. On ne naît pas formatée pour être en couple, on apprend de ses erreurs et, au fil des rencontres et des expériences, on finit par tomber sur la perle rare. 

Mais, ne faites jamais de la quête de l'amour votre priorité. Laissez-vous vivre ! 

Voici en 6 points pourquoi vous focaliser sur la recherche de l'amour peut être totalement infructueux. 

Enjoy,

Les Éclaireuses 

 

1. L'état de manque n'a rien d'attirant

-

 

Lorsque l'on est en quête désespérée de quelque chose, cela sous-entend que l'on est en manque de quelque chose. Et, selon la loi de l'attraction, le manque attire le manque. Plus vous allez chercher, plus vous allez vous focaliser sur le sujet de l'amour, plus vous allez ressentir cette sensation de manque, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que ça dans votre tête. Vous n'allez plus vous focaliser que sur les couples qui vous entourent, sur leur bonheur en opposition à votre malheur. En d'autres termes, c'est un véritable cercle vicieux. La solution, laissez venir et oubliez cette recherche intensive

 

2. Non, l'amour n'est pas le seul chemin vers le bonheur

-

 

C'est une idée difficile à déconstruire. Est-ce que cela vient des contes de fées de notre enfance ? Peut-être. "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants", ce n'est pas non plus une règle absolue. On peut aussi le remplacer par "Elle vécut seule, épanouie, heureuse et finit par tomber sur quelqu'un par hasard". En vous focalisant sur votre bonheur en priorité, vous allez augmenter votre potentiel séduction et sympathie. Quelqu'un qui respire la joie de vivre est forcément plus attirant qu'une personne qui désespère de trouver chaussure à son pied. 

 

3. Changer son énergie pour attirer le positif

-

 

Ce n'est finalement qu'une continuité des choses. Si le négatif attire le négatif, le positif attire le positif. Nous avons tous une aura, une sorte d'énergie que l'on renvoie aux gens autour de nous. Certaines personnes sont éblouissantes, d'autres cruellement sexy, d'autres intrigantes, d'autres encore fascinantes... C'est grâce à leur énergie. Mais, qui peut le plus peut le moins. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'on ne décide pas du jour au lendemain de changer son énergie. C'est en se focalisant sur son épanouissement qu'on se construit une image positive et attractive. En d'autres termes, focalisez-vous sur vous-même, vous êtes votre priorité, les bonnes choses arriveront au fur et à mesure de votre accomplissement personnel. 

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

 

4. Apprendre à s'aimer pour pouvoir aimer quelqu'un d'autre

-

 

L'amour, ça s'apprend. On a tendance à croire que l'on commencera à s'apprécier le jour où quelqu'un nous portera de l'intérêt. Mais c'est prendre le problème complètement à l'envers. Commencez d'abord par vous aimer vous avant de vouloir aimer un autre. Si vous n'êtes pas en harmonie avec votre vous, vous aurez beaucoup de mal à être en harmonie avec l'autre. De plus, votre opinion personnelle ne doit pas dépendre de celle des autres. C'est un schéma toxique qui peut entraîner de la dépendance affective. Sans parler de confiance en soi, elle compte mais peut être difficile et longue à construire, on parlera plutôt de clémence. Soyez clémente avec vous. Nous sommes souvent le juge le plus cruel avec notre personne, un peu de pommade ne fait pas de mal ! 

 

5. Le désespoir attire souvent les mauvaises relations

-

 

La désolation entraîne souvent des évènements en chaîne. Si l'on est focalisée sur le fait de vouloir absolument se mettre en couple, il y a de grandes chances pour que l'on soit moins regardante sur les critères de sélection. Au partenaire idéal, on va préférer celui qui nous porte de l'intérêt. Tout le monde à sa chance, certes, mais du coup, le risque est de tomber sur un partenaire toxique ou manipulateur (team des pervers narcissiques et des gaslighters, bonjour). En voulant à tout prix se caser, on risque d'abaisser notre vigilance, c'est comme ça qu'on se retrouve entraînée dans une histoire sans avenir qui, souvent, nous fait plus souffrir qu'autre chose. Trouver un compagnon de vie, oui, mais pas n'importe qui (et surtout pas le premier venu qui vous accorde un minimum d'intérêt !). 

 

 

6. Des critères qui ne vous veulent pas du bien

-

 

Faire un plan de recherche, cela peut aussi entraîner l'établissement de critères bien précis : "je le veux grand, entre 1m84 et 1m86,5, blond cendré, un oeil bleu l'autre marron, des mollets de 62cm..." C'est ridicule, n'est-ce pas ? Surtout qu'en amour, il n'y a pas de règles, demandez les critères de base de vos copines et comparez-les avec leur partenaire actuel, qui a vraiment quelqu'un qui rentre dans les cases ? Bien souvent, le compagnon d'une vie ne correspond en rien aux attentes premières, mais ce n'est pas pour autant que ce n'est pas une belle histoire, au contraire. Établir des critères drastiques, c'est se fermer à de potentielles relations. On ne dit pas non plus de tout accepter (cf. point numéro 5), mais pourquoi ne pas accepter d'aller boire un verre avec ce gentil garçon qui ne fait qu'1m72 ? Ce qui est important dans la taille, c'est que les pieds touchent le sol, le reste, c'est secondaire.  

 

 

 

Tags : amour