Cela fait maintenant quatre mois que nous avons entamé une relation avec ce jeune homme, rencontré dans un bar. Alors qu'il jouait aux fléchettes avec ses copains, il a fait signe au serveur - de la manière la plus beauf qu'il soit -, et nous a offert un verre… Coup de foudre presque immédiat.

Au début, on l'avoue, on n'y croyait pas. On ne se sentait pas compatible avec lui, on avait parié que cette idylle durerait une poignée de semaines, si ce n'est de jours.

Et puis, le temps est passé. Et on ne saurait vous dire comment ni pourquoi, on a fini par s'y attacher. On doit certainement cela à sa manière grotesque de parler, ou à ses cheveux, constamment ébouriffés. Le fait est qu'aujourd'hui, nous voilà : nous sommes encore avec lui, et comptons bien faire, à ses côtés, un petit bout de vie.

À vrai dire, on commence tout simplement à accepter le fait que nous sommes différents. À apprivoiser son côté bébé… Oui, notre partenaire est un homme-enfant, et voici 5 signes qui le montrent.

Enjoy,

Les Éclaireuses

-

Il est immature

Premier et plus important facteur : il réfléchit, agit et se comporte comme un enfant… L'immaturité en personne. En communauté comme seul à seul, il n'interagit pas comme quelqu'un de son âge devrait le faire.

En bref, il fuit toutes les situations "compliquées". Toutes les responsabilités. Prendre une décision ? Impossible. Il préfère s'en aller, délaisser, déléguer la tâche à quelqu'un d'autre. Il fait des caprices, parfois. Veut des choses, maintenant et tout de suite. Sans se donner la peine de les atteindre. Il n'assume pas ses erreurs, aussi. Rejette d'ailleurs, la plupart du temps, la faute sur les autres.

Il veut rester innocent, tout simplement. Ne pas grandir, ne pas entrer dans le monde des grands. Et fait donc tout pour continuer à vivre pleinement sa jeunesse.

Son hygiène de vie… laisse à désirer

Bien que sa mère ait tout essayé, rien n'y fait. Notre partenaire et l'hygiène, ça fait clairement deux. Par là, on n'évoque évidemment pas les douches et toilettes quotidiennes… Ou du moins, on l'espère. On sous-entend les tâches ménagères, totalement inexistantes dans sa routine. Des machines à l'aspirateur en passant par la vaisselle, notre moitié ne sait rien faire. Ou plutôt, ne VEUT rien faire. Jamais il ne bouge ne serait-ce que le petit doigt. Puisque dans tous les cas, maman sera toujours là.

Il vit toujours chez ses parents

En parlant de sa mère, voilà un autre signe révélateur : il vit toujours chez ses parents. Et ce n'est ni faute de situation, de moyens ou d'autres facteurs… À la limite, on aurait préféré. Mais ce n'est pas le cas.

Ainsi, depuis qu'il est né, il vit aux côtés de ses géniteurs, se fait chouchouter par ses géniteurs, et est à la charge de ses géniteurs. Il a beau avoir trente ans et un bon poste, il n'y a rien à faire : il ne semble pas décidé à s'envoler de son nid douillet. Même le fait de faire de petits séjours dans notre appartement ne lui donne apparemment pas d'idées…

Il n'en fait qu'à sa tête

Quoi qu'il arrive, il n'écoute pas. Rien. Jamais. Comme un enfant qu'on engueule après avoir fait une bêtise, il recommence, tombe à nouveau… Et ainsi de suite. L'apprentissage ? Ce n'est pas pour lui. Il préfère continuer à faire le cancre, quitte à se piquer, se faire mal, se blesser.

Ce trait de caractère est applicable à n'importe quelle situation. Un conseil ? Il n'en fait qu'à sa tête. Une discussion ? Il n'en fait qu'à sa tête. Une critique ? Il n'en fait qu'à sa tête. Il tape du poing sur la table, des pieds par terre, parfois hausse le ton pour faire entendre son point de vue et quoi qu'on fasse, il restera de marbre. Une attitude qui crée souvent des conflits, ce qui ne le dérange absolument pas : tenir tête aux gens est son sport favori.

Se projeter ? JAMAIS !

Enfin, il ne pense pas à demain. À quoi bon ? À ses yeux, il a tout son temps. Réfléchir à sa perspective de vie et projets futurs ne présente, pour lui, aucun intérêt. Il veut prendre les choses comme elles viennent, sans aucune planification ni organisation. Alors oui, parfois, cette manière d'appréhender l'avenir peut avoir du bon. Mais pas lorsqu'il s'agit d'un extrême. Un minimum d'anticipation n'est jamais de trop.

Une facette de sa personne qui a particulièrement tendance à nous agacer. Si par malheur on ose faire des plans sur la comète et se projeter à ses côtés, il nous freine directement… Et nous remet les pieds sur terre. Bref : on est en couple avec un homme-enfant. On peut le faire évoluer, mais pas le changer… Alors, à nous de décider : c'est à prendre ou à laisser.

 

 

Tags : couple, société, psychologie