"Profite de tes nuits, quand bébé sera là, tu ne dormiras plus !" C'est bien connu : quand on devient parent, on dit adieu à notre sommeil. Bébé se réveille plusieurs fois dans la nuit pour manger, ou parce que la couche est pleine. Puis à cela s'ajoute le stress, l'accumulation de la fatigue quotidienne. Un jour, on pense enfin voir le bout du tunnel, "mais quand il n'y en a plus, et ben il y en a encore !". Arrivent les premières dents et les premiers virus. Finalement, quand est-ce que l'on va enfin dormir ? À ce moment, vous vous demandez pourquoi vous n'avez pas profité des grasses mat' lorsque vous le pouviez encore. 

Mais de toute manière, même quand bébé dort profondément, vous ne parvenez pas à avoir un sommeil récupérateur. Votre cerveau ne se déconnecte jamais vraiment, la charge mentale et les responsabilités qui vous incombent sont omniprésentes. Une hypervigilance s’est mise en place, et comme si vous étiez dotée d'oreilles bioniques, le moindre petit bruit vous fait sursauter.

Le sommeil devient alors précieux, il vous obsède. Vous rêvez de dormir, ne serait-ce que cinq petites heures d'affilée. 

Vous le sentez, vous commencez à être à bout. Et votre entourage ne manque pas de vous le rappeler. Il faut dire que si vous arrêtiez d'être ronchonne avec tout le monde, et de bondir à la moindre petite remarque qui vous déplaît, vous ne subiriez pas ces reproches. Car oui, l'irritabilité est l'une des conséquences principales du manque de sommeil. Mais plus encore, ce manque peut même avoir des conséquences néfastes sur votre santé : augmentation de l'anxiété, prise de poids, dépression, fragilisation du système immunitaire...

Il est clair qu'on ne peut ni l'anticiper ni le préparer. Vous n'êtes pas seule dans cette situation, mais si on veut éviter le burn-out, il ne faut pas sous-estimer le manque de sommeil.

On ne panique pas ! Un... deux... on respire. Voici quelques astuces qui vous seront bien utiles pour vivre en toute sérénité votre quotidien de jeune parent (ou pas d'ailleurs).

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Se lever et se coucher à des horaires réguliers, le pilier d'un bon équilibre

-

Une fois parent, notre rythme de sommeil s'adapte à celui de bébé. Néanmoins, il est important de se coucher et se réveiller à des horaires réguliers, et ce même le week-end. Si vous avez des difficultés à vous endormir, ne vous acharnez pas, cela ne fera qu'augmenter votre frustration. Relevez-vous, occupez-vous, lisez quelques pages, avant une nouvelle tentative. Si le problème est récurrent, penchez-vous vers la méditation ou l'aide au sommeil guidé. Aussi, de nombreuses astuces peuvent être adoptées pour vous endormir en un claquement de doigts.

 

2. Le pouvoir sous-estimé de la microsieste 

-

La sieste n'est pas réservée qu'aux enfants. Non, elle ne vous fera pas perdre du temps, du moins, ce temps sera vite rattrapé. À condition toutefois de faire la bonne sieste. Et ce n'est pas celle que l'on croit : inutile de dormir une ou deux heures. Avez-vous déjà entendu parler de la microsieste et de ses vertus ? Pendant une dizaine de minutes seulement, assoupissez-vous. Et croyez-nous, il n'en faut pas plus pour récupérer un petit coup de jus ! En plus, vous n’avez pas d’effet d’inertie du sommeil comme lorsque vous vous réveillez d’une bonne nuit et que le cerveau prend un peu de temps pour redémarrer. Avantage non négligeable : elle est facilement intégrable dans votre emploi du temps. Dix minutes "perdues", mais vous serez tellement plus productive pour le reste de la journée ! Il vous faudra peut-être un peu d'apprentissages, mais une fois adoptée, vous ne pourrez plus vous en passer.

 

3. Conserver une activité physique, rien de tel pour évacuer et s'endormir plus rapidement

-

Si vous êtes un jeune parent débordé, vous riez probablement à la lecture de ce conseil. Et pourtant, quelle chose essentielle que de continuer à pratiquer une activité physique, quelle qu'elle soit. En plus d'évacuer le stress, la colère, toutes les tensions enfermées, vous accumulerez une bonne fatigue, autre que la fatigue nerveuse. Si vous êtes sujette aux problèmes d'endormissement, cela pourra probablement les amoindrir. Après une séance de sport, on se sent tellement mieux, les endorphines libérées provoquent un sentiment d'apaisement. L'idéal est de pratiquer cette activité au grand air. Rien de mieux pour se ressourcer et charger les batteries à bloc !

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

 

4. L'organisation, le secret d'un quotidien moins stressé

-

Plus facile à dire qu'à faire. Pourtant, l'organisation est la clé de la sérénité. Évidemment, vous n'allez pas adopter un quotidien réglé au millimètre si vous n'êtes pas adepte des choses carrées par nature. Comment s'organiser ? Par exemple, prévoyez des créneaux précis et fixes pour les tâches récurrentes. Les courses le samedi matin, le repassage le mercredi après le travail, la préparation des repas de la semaine le dimanche soir... Préparer les repas à l'avance vous fera gagner du temps, certes, mais vous évitera également de vous jeter sur de la nourriture rapide à préparer et pas forcément très saine. Mais surtout, assigner un timing pour effectuer vos tâches quotidiennes. Ainsi, avoir un cadre à respecter vous permettra d'être focus sur ce que vous êtes en train de faire, et donc de ne pas perdre de temps en vous éparpillant. Ce temps gagné pourra être mobilisé pour une microsieste !

 

5. Accordez-vous des temps de pause

-

Vous êtes parent, mais n'oubliez pas que chaque parent est avant tout une femme ou un homme, une personne à part entière. Osez vous accorder des moments de détente, des moments solo si vous en avez besoin (et que vous le pouvez). Cela ne fera pas de vous un parent indigne, au contraire. Vous n'en serez que plus reposée, et donc en meilleure forme pour vous occuper de votre petit bout. N'ayez pas peur de déléguer à votre partenaire, ou aux grands-parents si vous avez cette possibilité. En plus, il y a de fortes chances pour qu'ils soient ravis de passer des moments privilégiés avec le futur petit chouchou de la famille. N'oubliez pas votre vie sociale, voyez vos amis, ne serait-ce que le temps d'un verre.