La communication est un point majeur de nos vies d'humains.

Sans elle, il est quasiment impossible d'accomplir quoique ce soit (à moins de vouloir vivre en ermite dans des montagnes reculées). De plus, dans nos sociétés, les mots ont un poids très fort : ce qui est dit ne peut souvent pas être retiré, impossible de retourner en arrière. Une étude indique même que la communication est à la base de la construction de la personnalité. Ainsi, si durant votre enfance vous avez été exposée à une communication rude, dégradante, voire abusive, il n'est pas surprenant qu'aujourd'hui, à l'âge adulte vous ayez des lacunes en termes d'amour-propre.


Pour éviter de recréer ce cycle infernal avec vos propres enfants et leur permettre de grandir en se sentant valorisés, on vous propose 10 phrases à leur dire le plus souvent possible pour améliorer leur amour-propre.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Montrez à votre enfant qu'il peut compter sur vous

Pas besoin de déclamer de longues tirades pour prouver à votre enfant que quoiqu'il arrive, il pourra compter sur vous. En réalité, c'est avec vos actions de tous les jours que votre enfant saura s'il peut vous faire confiance. Cependant, il est toujours bon de lui rappeler avec des phrases du type : "Ne t'inquiète pas, je suis là, il ne peut rien t'arriver". Très efficace lors d'une nouvelle expérience, par exemple. Autre avantage, ce type de phrase élimine la peur de l'échec. Ainsi, votre enfant (parce qu'en confiance) sait que même en cas d'échec, vous serez là pour l'épauler.

 

2. Soyez à l'écoute de ce qu'il exprime

Une des caractéristiques du manque d'amour-propre, c'est l'incapacité d'exprimer ses choix et opinions. Symptôme courant chez les enfants victimes d'abus, c'est un moyen pour eux de se protéger le plus possible. Un enfant qui parle avec vous et se confie, c'est un enfant qui sait que sa parole est mise en valeur et qui souhaite partager un moment parfois intime avec vous.

La meilleure chose à faire c'est de prendre quelques minutes et de réellement interagir avec l'enfant, de relancer la conversation avec d'autres questions, ce qui vous donnera aussi l'occasion d'en apprendre un peu plus !

 

3. Affirmez votre amour pour lui souvent

On l'a dit, les mots ont un poids important. Ainsi, quoi de plus efficace pour renforcer l'amour-propre de son enfant que de tout simplement lui dire qu'on l'aime ? "Je t'aime" ne doit pas être exceptionnel, il faut le dire tout le temps, dès que possible. Et les effets sur les enfants sont immédiats : ils se sentent aimés, entourés et acceptés tels qu'ils sont. Mais en plus, ces affirmations développent leur intelligence émotionnelle, ce qui donne des adultes plus équilibrés par la suite.

 

4. Reconnaissez vos erreurs et vos défauts

Avant d'être parent, vous êtes humaine et, en tant que telle, vous êtes faillible. Vos enfants doivent savoir qu'il vous arrivera de faire des erreurs, mais encore plus important, ils doivent savoir que vous allez vous excuser à chaque fois que vous ferez une erreur. S’excuser est aussi un moyen de montrer à vos enfants qu'ils méritent le respect et qu'ils ont le droit d'imposer des limites. Pour que la conversation soit vraiment efficace, n'hésitez pas à leur expliquer pourquoi vous vous êtes emportée ou pourquoi vous avez commis cette erreur.

 

5. Faites confiance à votre enfant, c'est impératif

Avoir confiance en son enfant, c'est croire en ses capacités, même quand lui doute. Attention, il ne s'agit pas de mentir mais de donner à votre enfant ce sentiment de puissance qui vient avec le fait d'avoir la confiance de ses parents. C'est lui montrer que même lorsqu'il échoue il est possible de se relever et de continuer à croire en son objectif ce qui développe aussi la confiance en lui-même.

 

 

 

6. Mettez-vous à la place de votre enfant et tentez de le comprendre

Être un enfant n'est pas toujours facile, parfois les mots manquent pour exprimer certains besoins, certaines frustrations. Alors, de temps en temps, mettez-vous à la place de votre enfant. Tentez de comprendre et de résoudre ses problématiques à lui. Rappelez-lui que vous êtes une équipe, pas des adversaires. Ne pas prendre en compte les sentiments de votre enfant peut mener à des sentiments négatifs et un mauvais comportement parce que l'enfant ne se sent pas compris.

 

7. Laissez à votre enfant la possibilité d'exprimer ses émotions

Tout comme vous, votre enfant ressent des émotions. Cependant, à l'inverse de vous, il ne sait parfois pas comment réagir face à ces dernières. C'est votre rôle de les valider en lui expliquant qu'il est normal de ressentir ce type de sentiments. Si votre petit garçon pleure, il est impératif de le laisser faire, un simple "Je comprends que tu ressentes ce sentiment, je suis là pour t'aider" suffit. Au contraire, le stopper reviendrait à l'obliger à refouler ses sentiments, ce qui peut avoir des effets dévastateurs sur le long terme.

 

8. Lorsque vous êtes fière de votre enfant, montrez-le de manière active

On ne parle pas ici de récompenses, mais de paroles actives : "Je suis fière de toi" ; "Je savais que tu étais capable d'y arriver". Ce genre de phrases semblent anodines mais en réalité elles ont un effet incroyable sur le cerveau et l'esprit de votre enfant. Il est reboosté ce qui crée un cercle vertueux et l'encourage à travailler encore plus. Mais attention, il faut bien souligner que c'est l'effort fourni pour en arriver à ce résultat qui vous rend fière, pas seulement le résultat. Attention aussi à bien justifier ces félicitations, trop d'éloges pourraient avoir l'effet inverse et votre enfant pourrait finir par se reposer sur ses lauriers.

 

 

 

9. Prenez son avis en compte et respectez-le

Bien évidemment qu'en tant que parents, le bien-être de vos enfants est primordial. Et vous l'avez mis au monde, par conséquent, vous le connaissez mieux que quiconque. Pourtant, à partir d'un certain âge, il faut commencer à admettre que votre enfant se connaît mieux que vous-même le connaissez. Il vit dans son corps et son esprit 24h/24, ses goûts et ses opinions changent et ils méritent d'être entendus même lorsqu'ils sont diamétralement opposés aux vôtres. Le risque lorsqu'on ne respecte pas les opinions de son enfant est que, plus tard dans sa vie d'adulte, il ne puisse pas être capable de prendre une décision car trop effrayé par votre avis.

 

10. Soyez reconnaissante envers votre enfant

Votre enfant vous doit beaucoup. Grâce à vous, il est nourri, logé et blanchi et dans l'ensemble heureux. Pourtant, l'inverse est aussi valable. Vos enfants apportent beaucoup à leurs parents. Ainsi, lorsqu'ils vous aident et vous montrent qu'ils vous aiment, ayez le réflexe de les remercier. Dans leur nature imitatrice, ils feront de même avec vous mais aussi les autres et ainsi ils apprendront la gratitude et l'importance de celle-ci dans la vie.

 

 

 

Tags : enfant, parents, psychologie