À tous ceux qui ont grandi dans une fratrie, cette étude risque bien de confirmer vos théories ! Si les enfants ont toujours l'impression que leurs parents préfèrent l'autre enfant, il semblerait qu'en définitive, ce ressentiment ait un fond de vérité. Deux sites dédiés à la parentalité, Mumsnet et Gransnet ont mené une large enquête auprès de leurs utilisateurs. 1185 parents et grands-parents ont répondu à un questionnaire. Certaines questions étaient d'ailleurs relativement houleuses, comme : "nourrissez-vous une préférence pour l'un de vos enfants ?". Une transparence totale et une vraie honnêteté étaient demandées pour répondre aux questions de cette enquête. 

Bilan des courses, selon The Independent, 25% des parents interrogés ont (timidement) avoué qu'ils avaient bien un chouchou dans la fratrie (attention, cela ne veut pas forcément dire qu'ils sont fiers de faire des préférences). Pour les parents ayant admis avoir une préférence, 50% d'entre eux avouent préférer le petit dernier de la famille alors que 26% penchent plus pour l'aîné (dans les deux cas, le genre de l'enfant n'a aucune influence sur ce choix). Ces chiffres poussent également à réfléchir sur la situation des fratries composées de 3 enfants. On dit souvent que celui du milieu est celui qui est un peu délaissé... Et si finalement c'était vrai ? 

Pourquoi y a-t-il des préférences ?

Malgré toute la bonne volonté de certains parents, parfois, on ne peut pas s'empêcher d'avoir une inclinaison pour un enfant plutôt qu'un autre (et c'est finalement assez humain). La réponse la plus donnée pour justifier cette préférence était "c'est l'enfant en qui je me reconnais le plus" pour 41% et "c'est l'enfant qui me fait le plus rire" pour 50%" des parents. Moralité, pour être le chouchou de la famille, il faut être le portrait de son père ou de sa mère et avoir (vraiment) beaucoup d'humour.

Blague à part, les parents s'accordent au moins sur une chose, s'ils ont conscience de cette préférence, il faut faire en sorte de ne jamais la montrer. 75% des parents pensent d'ailleurs que montrer cette préférence aurait des conséquences dramatiques sur l'autre enfant.

 

 

Les grands-parents font aussi des préférences 

Les parents ne sont pas les seuls à avoir un petit chouchou dans la famille. 42% des grands-parents ont également admis qu'ils avaient un petit préféré dans les petits-enfants. Le chiffre est beaucoup plus haut que chez les parents, sûrement parce qu'arrivé à un certain âge, on est lassé de prendre des pincettes et on a plus vraiment peur d'admettre la vérité. En revanche, on ne sait pas si l'enfant préféré des grands-parents est le même que les parents... À vous de mener l'enquête pour savoir qui vous affectionne le plus. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : enfant, News, News Bien-Être