S'il y a bien quelqu'un qui restera éternel, c'est bien la reine Elizabeth II. Le jeudi 8 septembre 2022, la Queen ayant régné le plus longtemps sur le royaume anglais a tiré sa révérence. Une longévité historique, qui se cache peut-être dans son repas quotidien, résolument raisonnable et équilibré.

Darren Mc Grabby, l'ancien chef de Buckingham Palace, a dévoilé en détail le menu quotidien de la reine. Et si vous vous attendiez à trouver de la Marmite et de l'agneau à la menthe, vous vous mettez le doigt dans l'œil jusqu'au coude. Il semblerait que la reine avait un régime très équilibré. Sa forme olympique, même à un âge avancé, n'était donc pas si étrange. 

Une journée bien chargée en ce qui concerne les repas ! 

L'ensemble des menus de la reine étaient préparés avec soin et étaient calculés pour répondre aux besoins nutritionnels d'Elizabeth II. Ils variaient peu, mais étaient tous validés par la Queen en personne (c'est vrai qu'il serait dommage qu'une reine se plie à un régime qui ne lui convient pas). Ainsi, sa journée était rythmée par 4 repas, tous aussi complets et alléchants les uns que les autres

Pour le petit-déjeuner : du thé (évidemment), mais pas que !

Dès qu'elle ouvrait les yeux, le personnel du palais lui apportait une tasse de thé. Ainsi, avant même de poser un pied par terre, Elizabeth II sirotait une tasse d'Earl Grey (quoi de plus anglais ?) sans sucre ni lait. Cette tasse de thé était accompagnée de scones nature ou aux fruits, mais ce sont plus les corgis que la reine qui en profitaient. Une fois préparée, la reine s'installait pour un petit-déjeuner composé de céréales, d'un yaourt et de toasts à la confiture.

Pour le déjeuner, le maître mot c'était "équilibré"

Après ses occupations royales de la matinée, la reine s'installait dans la grande salle à manger pour déguster son déjeuner. Il se composait généralement d'une sole de Douvres (une ville côtière d'Angleterre) accompagnée d'épinards. Ces deux aliments lui apportaient tout un tas d'acides gras et des vitamines qui lui donnaient de l'énergie pour le reste de la journée.

Le tea time était sous le signe de la gourmandise

Une étape essentielle dans la journée de nos voisins britanniques, c'est incontestablement le tea time. Servi entre 16h et 16h30, il est la petite pause sucrée de l'après-midi (comme quoi, il n'y a pas que les Français qui raffolent du goûter). Au menu de ce tea time royal : gâteaux en tous genres, sandwiches salés, scones, confiture... Assurément, le service était royal. Petite subtilité, les coins des sandwiches étaient toujours arrondis pour ne pas "ressembler à un cercueil et ne pas porter malheur à la reine", une petite règle protocolaire étrange, mais à laquelle l'ensemble du personnel de Buckingham Palace se pliait.

Pour le dîner, c'était un repas à trois services

Le dîner était un petit peu plus riche que le déjeuner pour la reine. Il commençait généralement par une terrine de poisson (truite, saumon ou maquereau). S'ensuivait une pièce de gibier à la sauce au whisky et, enfin, elle terminait son repas avec un gâteau (fruité ou chocolaté). La reine évitait les féculents le soir lorsqu'elle n'était pas en dîner de représentation : cela lui permettait de s'endormir plus légère, sans tracas digestifs.

Des plats scrutés à la loupe

La santé de la reine était la priorité de l'ensemble des employés du palais, tous les plats servis à la reine étaient, évidemment, passés au peigne fin pour être sûr qu'il n'y aurait pas de complications. La reine ayant de nombreux impératifs liés à sa position, il n'était pas envisageable que son emploi du temps soit perturbé par un repas qui manquait de fraîcheur ou par des aliments qu'elle avait du mal à digérer. C'est pour cette raison que chaque menu était élaboré avec soin pour éviter la moindre complication.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : news food