S'il vous plaît... Dessinez-nous un business !

Non, ce n'est pas la petite voix d'un Petit Prince qui nous a réveillées un matin, nous demandant un dessin qu'il pourrait garder précieusement, mais plutôt la voix de milliers de Girl Boss en attente d'être inspirées et d'avoir le coup de boost qu'il leur fallait. 

Alors, on a saisi notre crayon, un bout de papier, un micro et un millier de questions et on est parties à la conquête du monde pour vous dénicher les entrepreneurs les plus inspirants et vous faire visiter les business les plus époustouflants. 

Suivez le guide, aujourd'hui, on vous invite dans le business de REPEAT, la marque de culotte menstruelle engagée, au plus proche de toutes les personnes menstruées. 

C'est lors d'un vendredi gris et pluvieux qu'au bout du fil trois voix nous ont parlé avec passion d'un projet qui leur tenait vraiment à cœur. Si tout a commencé pour eux comme une simple envie de se lancer dans un projet qui avait du sens, leur désir de l'entrepreneuriat s'est rapidement transformé en aventure captivante dès lors qu'ils ont trouvé la bonne idée.

Et qui l'aurait cru ? Car si les hommes ne sont pas concernés par la menstrualité, ça n'a pas empêché ce trio de designers de s'intéresser aux problématiques que leur 3ème acolyte ne connaissait que trop bien. 

Quand Anjali découvre une publicité pour culotte menstruelle et se retrouve envoûtée par les promesses de ce sous-vêtement adapté, elle déchante rapidement quand le prix s'affiche sous ses yeux. Opter pour une solution écologique, responsable, engagée, oui, mais à un prix trop élevé pour les étudiants et jeunes actifs, comment ? 

C'est là que leur éclair de génie naît. Les trois amis avaient trouvé leur projet : créer une marque de culottes menstruelles de qualité pour toutes les personnes menstruées et accessibles pour lutter contre la précarité menstruelle. 

Mais se lancer quand on a 25 ans, pas beaucoup d'économie et un job à plein temps, ce n'est pas se faciliter la tâche. Ajoutez à cela une épidémie mondiale et c'est clairement le casse-tête assuré. Mais Spoiler Alert, REPEAT est sur sa lancée, comme une fusée, prête à créer une véritable révolution. 

Vous voulez en savoir plus, alors suivez le guide. On poursuit la visite Dans le Business de REPEAT !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

Une envie d'entreprendre et un besoin de créer 

L'envie d'entreprendre n'est pas donnée à tout le monde. Pourtant pour ces trois jeunes entrepreneurs, c'était inné. Amis depuis des années qu'ils ne comptent plus, ils suivent un parcours similaire. Un premier BTS design et communication et un Master en poche, ils filent à la conquête du design et rejoignent de grands groupes et agences de communication. Mais ce n'est pas ce à quoi ils s'attendaient. Et très vite, créer pour des marques sans engagements ni valeurs ne résonne plus pour ces trois designers engagés pour la cause féministe et l'écologie. Entreprendre devient alors une nécessité, mais pour se lancer dans quoi ? Car si Anjali, Florian et Jonathan veulent créer leur marque, ils veulent surtout que leur projet ait du sens, une raison d'exister. Ne pas créer simplement pour créer

C'est au cours d'un week-end à Montpellier que leur idée apparaît comme une évidence. En traînant sur son téléphone, Anjali est ciblée par une marque de culotte menstruelle qui lui promet de changer sa vie de femme menstruée. La promesse est tentante. En quelques clics, Anjali est séduite par cette culotte éthique mais quand le prix s'affiche, c'est une tout autre histoire. Car certes, c'est un investissement pour le futur, un prix qui assure une tranquillité pour les cycles des prochaines années, mais comment fait-on quand on n'a pas assez d'argent pour craquer pour le Graal ? Eh bien, on continue à acheter serviettes et tampons pour 18 euros par mois, en priant pour ne pas faire partie des 23 personnes par an, victimes du Syndrome du Choc Toxique, et on continue de voir notre planète souffrir sous les déchets des 45 milliards de tampons jetés tous les ans

Ou alors, on a à nos côtés un petit-ami et un meilleur ami compréhensifs et créatifs, et on décide de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale à trois. Pour les fondateurs de REPEAT, c'est exactement ce qu'il s'est passé. Face à ce constat que la culotte menstruelle était un privilège pas donné à toutes les personnes menstruées, les designers unissent leur créativité et imaginent la première marque qui lutterait contre la précarité menstruelle avec un kit de 3 culottes menstruelles pour tous les flux, à seulement 40 euros et payable en 3 fois sans frais

 

Un projet lancé au bon et mauvais moment 

Lorsque Anjali, Florian et Jonathan décident d'entreprendre, ils mènent une double vie à la Hannah Montana, comme Anjali aime le préciser avec le sourire. Graphistes de jour et entrepreneurs de nuit, c'est un train de vie effréné et épuisant qui finira par payer. Le jeu en vaut largement la chandelle et ils en ont bien conscience. À la fin de l'année 2019, après plus de 8 mois à travailler sur deux tableaux à des horaires où beaucoup sont endormis devant la TV, Jonathan et Florian décident de quitter leur poste de graphistes pour se consacrer à REPEAT. L'argent ne coule pas à flots pour financer ce beau projet, mais les trois amis sont prêts à faire les concessions nécessaires pour donner vie à la marque qui promet de créer une révolution, quitte à manger des pâtes en sachet tous les mois. Malgré le manque de moyen, la petite bande d'entrepreneurs a d'autres avantages à son arc, entre autres, un réseau bien ficelé de créatifs qui ne demandent qu'à travailler. Ainsi, pendant des mois, Jonathan et Florian parlent et rencontrent du beau monde, des entrepreneurs, des créatifs et des stylistes, des personnes qui pourront les aider, les conseiller et leur offrir les bons contacts pour réaliser leur projet. 

Ils trouvent une usine responsable en Chine, spécialisée dans la fabrication de sous-vêtements. Et on sait ce que vous devez vous dire, mais inutile de lever les yeux au ciel face à une étiquette Made in China. Car là où l'Europe manque d'expertise et pratique des prix excessifs, la Chine s'impose comme le meilleur endroit pour trouver les bonnes matières, un coton bio et une fibre de Bambou, disponibles sur place, pour créer une culotte menstruelle absorbante, quel que soit le type de flux. Et pour le trio engagé, il était important de trouver un lieu de fabrication qui partagerait leurs convictions et respecterait des engagements pour le bien-être au travail, le bien-être de la planète, et le processus de production. 

En mars 2020, REPEAT est officiellement prête à entrer sur le marché et à changer la vie des personnes menstruées. Le 5 mars 2020, le site créé de toutes pièces par les designers est en ligne, et ils peuvent en être fiers car ce sont leurs codes, leurs mots, leurs photos, leurs amis mannequins qui ont accepté de poser devant leur appareil et avec leur propre kit de culottes menstruelles. Forcément, quelques jours après le lancement arrive l'annonce du confinement. Une aubaine pour le trio d'entrepreneurs dont les futurs clients nommés REPEATERS sont prêts pour tester et approuver l'une des meilleures culottes sur le marché. Mais ce qu'ils n'avaient pas prévu c'est que ce confinement serait une opportunité comme un problème de taille. À l'heure où le monde vit dans l'incertitude et avance au ralenti, les livraisons se mettent, elles aussi, en pause. Les commandes REPEAT sont retardées, et ils ignorent quand elles finiront par être livrées. Anjali, Florian et Jonathan sont face à leur première galère, sauf que c'est plus qu'un simple obstacle, c'est tout le futur de REPEAT qui est en jeu. 

Jonathan décrit cette période comme : "Le meilleur et le pire moment pour lancer le projet". S'ils sont tous affectés par ce qui se passe, ils ne perdent pas espoir et décident de rembourser les clientes dont les commandes ont été perdues et voient cette perte d'argent comme un investissement dans la fidélité et le bien-être de leurs clients, un investissement pour le futur de la marque. Le pari était osé mais réussi car aujourd'hui, c'est une relation de confiance et de bienveillance que la marque a installée avec sa communauté. 

 

Une marque et plus d'un défi relevé 

« L’entreprise ce n'est pas nous, ce sont les clients. L’entrepreneuriat, ça change la vie mais ça change surtout la vie des autres et c’est en changeant la vie des autres qu’on change la nôtre ».

Quand on a demandé aux trois entrepreneurs ce qu'ils auraient aimé savoir avant de se lancer dans l'aventure, c'est d'abord le silence qui s'installe. Car il y a bien des secrets que le trio aurait aimé connaître. Pourtant, lorsqu'ils brisent le silence, ce n'est pas seulement pour nous parler de ces choses qu'ils ne savaient pas faire mais pour nous livrer de précieux conseils pour l'art d'entreprendre. Jonathan ouvre la danse et raconte que lorsque REPEAT s'est lancée, c'est avec beaucoup d'impulsivité et de spontanéité qu'ils ont monté le projet. Très impliqués dans cette marque qui avait le potentiel de réussir, ils ont pris les choses très à coeur et parfois trop personnellement quand ça ne fonctionnait pas forcément. Mais Florian révèle que s'ils voulaient réussir, c'était pour changer leur vie. Finalement, les retards de livraison, les échanges avec leurs clients, la co-création de leur nouvelle culotte plus épaisse, taille haute et plus confortable avec leur communauté, leur permettent de réaliser un élément clé : "On se lance généralement dans l’entreprenariat pour changer sa vie, mais c’est réellement en changeant la vie des autres que vous pourrez changer la vôtre.".

Si Florian pense que c'est une vision légèrement naïve de l'entrepreneuriat, c'est en réalité une preuve de sagesse et un gage de réussite. Il ajoute : "quand on se dit qu’on fait ça pour les autres, c’est là que ça fonctionne". Mais pour Anjali, pour réussir à créer pour les autres, il faut d'abord se concentrer sur soi. Pour elle, développer une entreprise, c'est avant tout 80% de mentale et 20% de théorie. Car on a beau savoir gérer ses problèmes personnels enfin dans la plupart des cas, quand ce sont des problèmes liés à sa société, c'est une autre histoire car ici on a sous sa responsabilité bien plus qu'une personne. Les trois fondateurs s'accordent sur l'importance de prendre soin de soi car l'entrepreneuriat ce n'est pas que le développement d'une entreprise mais aussi un développement personnel. 

Florian ajoute : "L’entrepreneuriat, c’est simple mais ce n'est pas facile. La théorie ce n'est que 20%. On a beau planifier absolument tout, il y aura forcément des choses qu’on n’aura pas vues venir. C’est beaucoup de mental." Car on vous le disait, les trois jeunes entrepreneurs ont pris leur projet à coeur et ont été parfois très affectés par les galères du quotidien. Heureusement, en se concentrant sur leur santé en avant tout, en se soutenant chacun, ils avaient les bonnes épaules pour mener à bien leur projet. Pour Anjali, qui a toujours pris le recul nécessaire face aux problèmes auxquels ils ont dû faire face, c'est clair : "C’est important de se remettre en question, de checker sa santé mentale et de prendre soin de son esprit pour la bonne santé de son entreprise, car c’est dans ces moments difficiles que trop de gens abandonnent à l’aube ce qui aurait pu être le tournant de leur vie." 

 

REPEAT et sa révolution engagée 

Entrepreneurs à 25 ans, associés à sa ou son petit(e)-ami(e) et ses meilleurs amis, ce n'est pas forcément ce qui est le plus conseillé quand on veut entreprendre. Cependant pour Anjali, Florian et Jonathan, ça a fonctionné. Ils ont beau avoir un parcours extrêmement similaire, comme aime le préciser Jonathan, ils restent complémentaires et se relaient les tâches selon leurs préférences. Sans rentrer dans des cases, ils ont instauré une organisation atypique sans pour autant découper leurs missions. Mais si Jonathan est en charge de la logistique, du media buying et de la photographie, ou Anjali, du relationnel, community management et du SAV, ou encore Florian du marketing et la direction de création, ils ne s'enferment pas dans des titres et privilégient la fluidité. 

Ils ont conscience que pour s'associer il faut trouver les bonnes personnes mais les trois meilleurs amis ont trouvé en chacun des qualités de taille, et des raisons supplémentaires de s'associer pour un projet d'envergure. Finalement, comme peu d'entrepreneurs, ils ont la chance de se connaître par coeur et savent parfaitement comment s'épauler et se soutenir. Et pour eux : "ce sont les fondations les plus solides quand on s’associe avec ses meilleurs amis." Tout le monde ne sera peut-être pas du même avis, car quand ils se sont lancés on leur avait déconseillé à dose de "Et si...", des "Et si ça ne fonctionne pas" qu'ils ont troqué pour des "Et si ça marchait". 

À un peu plus d'un an après le lancement, les amis semblent plus soudés que jamais, fiers de ce projet qu'ils ont imaginé, passionnés par ces valeurs qu'ils véhiculent à travers REPEAT. Alors qu'ils préparent le lancement d'une gamme pour les personnes menstruées de 10 à 16 ans, ils ont cette envie de démystifier les tabous et d'éduquer les plus jeunes à en parler sans gênes et en toute liberté. Ils accompagneront le lancement de cette nouvelle gamme avec un livre destiné aux enfants et parents pour démystifier le passage à l'âge menstrué. Avec une communication jonglant entre humour et réalité, la marque parvient à installer une routine répétitive qui dépasse l'adoption d'une culotte de règle et va jusqu'à aimer voir ses règles et pas seulement pendant notre cycle mais au cours de chaque jour du mois. 

Aujourd'hui, REPEAT est un train en marche difficile à arrêter. Une véritable fusée à la conquête d'un monde où les règles ne seront pas tabous. Et on doit l'avouer que c'est plutôt déroutant de voir des hommes parler de cycles menstruels et de culottes de règles. Mais si, finalement, ce n'était que la normalité ? Car pour Florian et Jonathan la révolution menstruelle sera gagnée quand on parlera de règles librement et quand même les hommes se sentiront concernés par ce qui se passe chaque mois dans le corps de leur moitié. Si c'est encore un rêve pour le trio d'entrepreneurs, c'est aussi un objectif qu'ils se sont fixé avec un autre but celui que toutes les personnes menstruées aient accès à des protections périodiques de qualité, comme les culottes REPEAT. Et quand on voit le parcours déjà réalisé par les jeunes fondateurs de cette marque engagée, on sait déjà qu'ils n'auront pas de mal à réaliser leur rêve de faire de leurs culottes REPEAT une véritable habitude dans sa routine menstruelle. 

 
 
 
 

 

Tags : règles, C'est qui la Boss ?, News Mode, News Bien-Être, féminisme