C’est à croire que nous ne sommes pas au bout de nos peines. Avec l’arrivée de la saison froide, les épidémies commencent à se réveiller. Alors que la France est en pleine campagne de vaccination contre les virus de l’hiver, ce sont les volailles qui trinquent avec la grippe aviaire. Une situation critique qui commence à inquiéter les éleveurs et les autorités sanitaires. 46 départements ont été placés en risque élevé de contamination et de nombreuses restrictions ont été imposées pour éviter au maximum la circulation du virus. Comme nous, les volailles se voient confinées pour leur éviter tout contact avec les oiseaux migrateurs. 

Parmi les départements concernés, on trouve les Landes et le Gers. Même si, pour le moment, le risque est modéré dans ces deux zones, la filière du foie gras ne cache pas son inquiétude. Un abattage massif des bêtes serait le coup de massue final dans cette période troublée, où les fêtes de Noël sont de plus en plus menacées par l’épidémie du Covid 19.

Pour éviter toute propagation, il est conseillé à toutes personnes vivant dans l’ouest de la France, particuliers et professionnels, d’enfermer les volailles ou de poser des filets pour empêcher tout contact avec les oiseaux migrateurs. Sont également interdits les rassemblements de volailles (dans les foires), mais également le transport et le lâcher de gibier à plumes pour les chasseurs. 

C’est déjà la troisième fois que les éleveurs du Sud-ouest sont frappés par l’épidémie de grippe aviaire, une première fois en 2015-2016 et une seconde en 2016-2017. L’urgence, aujourd’hui, est d’éviter au maximum les contaminations, épargnant ainsi les éleveurs de devoir abattre massivement leurs bêtes.

Les Éclaireuses 

 

 

Tags : News divertissement