Qu’adviendra-t-il de Noël ? C’est une question au centre de toutes les attentions. N’ayant pour le moment aucune date officielle de la fin du second confinement, de nombreux Français commencent à considérer une organisation particulière pour les fêtes de fin d’année. Alors que beaucoup parient sur un prolongement du confinement au-delà du 1er décembre, de nombreuses personnes sont prêtes à faire un « Noël confiné ». Selon une étude Ifop commandée par le Parisien, 71% des sondés sont favorables à un confinement prolongé. Dans les faits, plus de 7 Français sur 10 sont prêts à passer les fêtes de fin d’année en confinement.

Qu’est-ce que souligne cette enquête ? Que les Français ont pris conscience des risques liés à cette épidémie, une personne sur deux déclare avoir peur d’attraper le coronavirus et 63% des sondés sont prêts pour des mesures sanitaires encore plus restrictives, si elles sont bénéfiques à la protection du plus grand nombre.

Il y a aussi la question économique sur le tapis. La période des fêtes de fin d’année représente une grande partie du chiffre d’affaires de nombreux commerces indépendants. Un Noël soumis au confinement serait un manque à gagner considérable pour les commerçants. Les Français restent encore un peu partagés entre la nécessité de stopper le virus du Covid 19 et le besoin de conserver une économie saine.

 Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News divertissement