C’est en tout cas une piste étudiée par le gouvernement pour (enfin) essayer de venir à bout de cette vague épidémique.

Une semaine après le début du second confinement, il semblerait que rien n’ait changé. Les malades s’entassent en réanimation et le comptage des morts quotidien recommence. Cette propagation, rapide, n’a de cesse d’inquiéter le gouvernement qui devrait se réunir, ce jeudi 5 novembre à 18h, pour savoir ce qu’il en est de la suite des évènements. Des mesures plus restrictives ne surprendraient personne.

Avec près de 4000 personnes en réanimation pour 6400 lits, la situation est de plus en plus préoccupante. Les hôpitaux devraient rapidement atteindre leurs capacités maximales sans solution alternatives. D’ici la semaine prochaine, le nombre de lits disponibles devraient être élevés à 7500 puis 10500 pour éviter à tout prix au personnel hospitalier de devoir faire des choix entre les patients.

Le résultat de cette consultation au gouvernement quant à la suite des évènements pour le confinement et les Français devrait être dévoilée dans la soirée de jeudi. Ne nous reste plus donc qu’à attendre le verdict.

Les Éclaireuses