Si vous êtes une femme, à l'heure où vous lirez ces lignes, vous aurez commencé à travailler gratuitement depuis déjà 1h13, et ce jusqu'à la fin de l'année. Ce n'est pas un mythe, les inégalités salariales sont bel et bien toujours réelles et on vous explique de quelle manière...

Des inégalités salariales qui se ressentent de plus en plus tôt dans le calendrier

Tous les ans, c'est une date qui arrive de plus en plus vite. En 2016, c'était le 7 novembre à 16h34, le 6 novembre à 15h35 en 2018, le 4 novembre à 16h16 en 2020 et cette année, c'est le 3 novembre à 9h22. Lancé en 2015 par Les Glorieuses, une newsletter féministe, ce calcul permet de mettre en valeur de manière concrète les inégalités salariales entre les hommes et les femmes en France.
Selon l'organisme de statistiques de l'Union européenne, c'est un écart salarial de 16,5% et qui est en hausse constante depuis 2018. Pour rappel, le principe du "salaire égal à travail égal" est inscrit dans la loi depuis près de 50 ans.

Un sujet important surtout à l'approche de l'élection présidentielle

Depuis 9h22 ce mercredi, c'est donc des milliers de #3Novembre9h22 que l'on observe sur les réseaux sociaux. Le but ? Alerter les politiques sur la situation et les pousser à se prononcer alors que l'élection présidentielle approche...

Une solution ? Revaloriser le salaire des emplois dits féminins

Dénoncer, c'est bien, mais trouver des solutions, c'est encore mieux. C'est pour cette raison que l'économiste Rebecca Amsellem a lancé une pétition avec trois propositions de politique publique pour tenter de contrer ces inégalités. Parmi celles-ci, la revalorisation des salaires de métiers dits féminins. Les femmes occupent plus souvent des postes essentiels que les hommes, pourtant, même là, elles sont moins bien rémunérées.

La pandémie de Covid-19 est aussi à mettre en cause : selon la dernière étude annuelle du Forum économique mondial, la crise sanitaire aurait reculé de 36 ans le temps nécessaire pour combler les multiples écarts qui persistent entre les salaires des hommes et des femmes. À ce rythme, l’égalité salariale parfaite entre les sexes ne sera pleinement acquise que dans 135,6 années !! Raison de plus pour se dénoncer activement ces problématiques !

 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : homme, News Bien-Être, Femme, Travail