Si depuis les années 70, les droits des femmes n'ont fait que progresser (merci Simone), le chemin reste encore sinueux et long. Heureusement, les choses semblent aller bon train et 2021 a été une année riche en évolutions du point de vue des droits accordés aux femmes et autres bonnes nouvelles pour toutes les personnes appartenant au genre féminin ou qui se sentent femme.

Petit récapitulatif rapide en 5 points des grandes actualités qui ont ponctué l'année 2021. 

1) Toutes les femmes ont enfin accès à la PMA

Au mois de juin, la loi bioéthique prévoyait notamment d'étendre le droit à avoir recours à la PMA à toutes les femmes (et plus seulement aux couples hétérosexuels). Depuis, toutes les femmes françaises, qu'elles soient célibataires ou en couple avec une femme, ont accès à la procréation médicalement assistée. Les premières consultations suite à l'adoption de cette loi ont d'ailleurs commencé le 30 décembre 2021. La France donc rejoint la liste des pays européens qui autorisent la procréation médicalement assistée aux côtés du Portugal, de l'Espagne ou encore de la Grande-Bretagne. L'adoption de cette loi est une mesure emblématique pour le pays car elle permet de créer une égalité dans l'accès à la parentalité. 

 

2) N'importe quelle femme peut aujourd'hui congeler ses ovocytes

Toujours grâce à la loi bioéthique, depuis le mois d'août, les femmes françaises n'ont plus besoin d'une prescription ou d'une raison médicale pour congeler leurs ovocytes. Cette avancée dans la législation médicale permet de lever la pression de l'horloge biologique qui pèse parfois sur les épaules des femmes. Toutes les femmes entre 29 et 37 peuvent aujourd'hui amorcer une démarche indépendante pour conserver leurs ovocytes. 

 

3) Le délai légal de l'IVG a été allongé

Début décembre 2021, les députés ont approuvé l'allongement du délai de l'interruption volontaire de grossesse. De 12, il est passé à 14 semaines comme dans bon nombre de nos voisins européens. Cet allongement fait partie d'une proposition visant à renforcer le droit à l'avortement, aujourd'hui menacé dans certains pays ou États américains

Une autre composante importante de cette loi est la suppression du délai de réflexion de 48 heures qu'il y avait entre l'entretien psychosocial et le recueil de consentement, deux étapes obligatoires dans la démarche de l'interruption volontaire de grossesse. Aussi, les sages-femmes ont aujourd'hui l'autorisation de pratiquer les IVG par voie chirurgicale. Auparavant, seules les IVG médicamenteuses leur étaient autorisées.

 

4) Une nouvelle maison des femmes a vu le jour à Marseille

Suite à une large campagne d'appel au don fin 2020, la Maison des Femmes, soutenue par Alexandra Lamy et bon nombre d'autres personnalités, a pu ouvrir une nouvelle structure à Marseille pour venir en aide aux femmes victimes de violences sexuelles et psychologiques. Ces structures sont de véritables soutiens pour les femmes dans le besoin et il faut espérer que d'autres maisons pousseront comme des champignons dans toute la France. 

 

5) Les femmes transgenres auront le droit de participer au concours Miss France

Alors que le comité Miss France a encore essuyé bon nombre de critiques et d'attaques pour l'édition 2021, Alexia Laroche-Joubert, présidente de la société Miss France, a annoncé que dès l'année prochaine, les personnes transgenres pourraient se présenter à l'élection de la plus belle femme de France, iel ne devra remplir qu'une seule condition pour s'inscrire : être d'une identité civile féminine. 

C'est une vraie avancée et une prise de position relativement progressiste pour un concours qui ne l'est pas vraiment.

 

 

 

Tags : société, féminisme