Le vent tourne...

Sentez-vous ce petit air de fraîcheur ? La météo tendance est formelle : c'est la tornade mode responsable et durable qui va envahir la fashion sphère. Alors, mieux vaut se préparer pour éviter de s'enrhumer et de finir avec une fièvre acheteuse tout sauf saine, tant pour notre compte en banque que pour notre planète.

Dans ce rendez-vous green, La Mode de Demain vous fait découvrir des marques de mode écoresponsables qui promettent de vous faire craquer par leurs engagements durables et éthiques pour la planète. Leurs créations de vêtements sont à tomber et leurs manières de produire sont transparentes.

Ce sont des marques éthiques à connaître, avec des démarches responsables et durables, qui méritent d'être célébrées, tout autant que leurs pièces canon qui complètent nos looks à la perfection. C'est par leurs engagements, leur philosophie, leur vision, sans oublier leurs vêtements que ces marques s'imposent comme des pépites à suivre pour en finir une bonne fois pour toutes avec la fast fashion et enfin se mettre à la mode durable et écoresponsable.

Aujourd'hui, on rencontre Marie Dewet, la créatrice de MaisonCléo. La jeune femme a fondé sa propre marque dans le nord de la France.  Couturière dans l'âme avec une profonde envie de faire des vêtements en accord avec ses principes, elle a lancé sa propre maison de couture. Marie est inspirante et fait souffler un vent de fraîcheur sur la mode.

Enjoy,

Les Éclaireuses

C'est quoi MaisonCléo ?

Nous rencontrons Marie Dewet par écran interposé. Longue chevelure rousse et allure de chanteuse des années 70, elle se connecte et commence à nous parler de sa marque : MaisonCléo.

Marie réalise tous ses stages et alternances dans le milieu de la mode. Elle commence à travailler pour des marques fabriquant en France. Pourtant, elle tombe de haut en voyant l'état de certains ateliers. "Ça m'a permis de voir l'envers du décor des ateliers de production et ça ne m'a pas trop plu", nous explique-t-elle. En effet, à l'époque, la jeune étudiante imaginait un made in France plus artisanal. Les vêtements sont découpés par des machines et le travail est à la chaîne.

À partir de là, le déclic arrive très vite dans la tête de la jeune femme. "Ça m'a donné encore plus l'envie de faire quelque chose pour moi et porter des vêtements qui soient vraiment artisanaux comme avant", confie Marie.

La touche MaisonCléo est reconnaissable entre mille. Un brin de nonchalance, une liberté du corps et une envie de faire du beau... Les coupes sont amples, les tissus sont d'une qualité indescriptible et chacune des pièces est unique. Ce qui est le plus étonnant dans cet entretien, c'est l'attitude de Marie. Sa marque est connue dans le monde entier, mais la jeune créatrice reste simple et humble. Tout ce qui a de plus normal, finalement.

Les origines de MaisonCléo

En créant MaisonCléo, Marie veut avant tout combler un besoin personnel. Elle ne trouvait aucune marque dans son budget qui était faite en France et à la commande avec des tissus récupérés. Marie nous raconte : "Les marques bien faites étaient des marques de luxe, donc je n'avais pas les moyens de me les payer."

Marie commence à créer des vêtements et se rend compte très vite de l'engouement des gens face à ses créations. Elle crée alors un nom de marque et un site Internet. Les inspirations de Marie sont diverses et variées. Elle peut trouver de l'inspiration en regardant des gens dans la rue ou au restaurant. La jeune femme puise beaucoup dans ses photos de famille : les tenues de sa grand-mère ou de son grand-père. Tous les vêtements sont faits dans son atelier à Lille, ils sont sur mesure et ainsi adaptés à toutes les morphologies. Les tissus sont récupérés et issus de stock dormant des maisons de luxe.

Un succès mondial auprès des stars et de l'industrie

Quatre ans auparavant, Emily Ratajkowski poste une story d'elle portant la blouse Agnès MaisonCléo. Ce geste, aussi anodin soit-il, met en lumière instantanément la marque de Marie. Elle nous raconte sa réaction : "On lui a déposé à son hôtel place Vendôme, une heure après, elle se prenait en vidéo dans sa story. Ça m'a fait plaisir qu'elle mette en avant une marque comme ça sans qu'on la rémunère. C’est touchant qu'elle prenne le temps de faire la publicité d'une petite marque." La blouse Agnès devient le best-seller de la marque.

Jeanne Damas, Kaia Gerber, Leandra Medine Cohen... Elles ont toutes adopté la patte MaisonCléo. 

Comme de nombreuses marques produisant en France, MaisonCléo n'est pas soutenue. Et c'est bien cela le problème. Toutes les marques qui souhaitent sortir du lot et faire de la slow fashion n'ont aucune aide sur laquelle s'appuyer.

"Toutes les marques made in France n'ont aucun budget communication, il faut le savoir, car c'est le cœur du problème. Les seuls groupes qui ont un budget communication pour aller vers des célébrités sont soit des marques de luxe, soit des marques de fast fashion", explique Marie avec un brin d'énervement. Les charges salariales sont énormes et aucune économie ne peut être mise de côté.

MaisonCléo et l'engagement

Marie Dewet a appris en grandissant que la mode est un des pires pollueurs au monde. "Mes stages m'ont fait me rendre compte des marges que les marques faisaient. Quand la robe est vendue mille euros alors qu'elle est composée de polyester et fabriquée dans un atelier à Paris non éclairé, je me suis rendu compte que c'est un humain qui travaille derrière", explique Marie.

Surtout, il ne faut pas parler de sustainability à Marie. Pour elle, sa démarche est naturelle. Faire du beau et du responsable fait partie intégrante de l'ADN MaisonCléo. "Je ne réfléchis même pas à ça, je fais les choses de manière naturelle. Je suis engagée. Je trouve que toutes les marques qui ont un discours comme ça, ça sonne un peu faux. Moi, ça me paraît logique de faire un truc à la demande, car on ne sait jamais quelle taille les gens vont commander", nous dit-elle clairement.

Il n'y a pas de gâchis dans le tissu, tout est récupéré. Pour la petite mercerie, c'est-à-dire les boutons, Marie a trouvé un atelier dans le nord de la France qui fabrique des boutons à partir de matières recyclées. "C'est un mode de vie", rappelle Marie à propos de sa prise de position écologique. Avec spontanéité, Marie prend son ordinateur et nous fait visiter virtuellement ses ateliers à Lille. On sent vraiment la proximité et l'authenticité dans l'équipe. Tout le monde se connaît, la structure est à échelle humaine et il y a beaucoup d'amour dans la fabrication.

Le mot d'ordre de MaisonCléo : la famille. "Nous, c'est dans une vieille maison, ça fait plus un truc familial, authentique. On travaille ensemble dans le projet", développe Marie en nous montrant les différentes sections de l'atelier lillois.

Le futur de MaisonCléo

Le contexte social et politique ne favorise pas les petites marques françaises. MaisonCléo est aussi dans une phase compliquée. "J'ai des conversations avec des marques françaises comme nous et c'est difficile avec les problèmes économiques de dépenser 250 euros pour un vêtement", avoue Marie.

À long terme, la jeune créatrice souhaite surtout perdurer avec sa marque française. Elle ne se projette pas dans des rêves incroyables et souhaite juste continuer avec ce qu'elle a bâti.

Comme à chaque fin de rencontre, nous demandons à Marie, la manière dont elle voit la mode de demain. "Les marques comme nous, on n’a aucun budget pour approcher les gens influents. Pour moi, la mode de demain se dessine bien, car beaucoup veulent remettre le savoir-faire au goût du jour. Le problème c'est d'être vu, confie la créatrice. Je ne perds pas espoir, car je sais que la génération qui arrive est motivée pour faire des choses bien. Ils prennent les choses à cœur et sont revendicateurs, donc c'est chouette", ajoute-t-elle. 

Durant la Fashion Week, MaisonCléo a défilé devant un parterre de modeuses. La marque n'était pas dans le calendrier officielle, mais a quand même fait un défilé. À contre-courant des autres enseignes, MaisonCléo propose sa collection hiver 2022-2023 afin de suivre correctement les saisons et ses engagements.

Marie Dewet est une précurseure de la mode. En créant MaisonCléo, elle mélange valeurs familiales et modernité. Le style MaisonCléo est inimitable. Les pièces sont d'une beauté rare et nous donnent confiance en nous.

Les vêtements sont disponibles sur le site MaisonCléo.

 

Tags : vêtements, tendance de mode, mode responsable