Deux ans d'écart, cinq, sept, dix, vingt… Non, quand on aime, on ne compte vraiment pas. À croire que l'amour nous ôte toute capacité à copiner avec les chiffres.

Mais la tendance devrait peut-être finir par s'inverser, puisqu'une étude menée par la Emory University à Atlanta, et relayée par le New York Post, révèle que l'écart d'âge entre les partenaires a un important impact sur la durée d'un couple. Voilà qui devrait nous réconcilier avec les nombres...

L'écart d'âge entre les partenaires, déterminant pour la durée de la relation

Pour réaliser cette enquête, les chercheurs ont ainsi interrogé 3 000 personnes au sujet de leur situation, leurs relations amoureuses. Le résultat est plutôt clair : plus l'écart d'âge est creusé entre les deux moitiés, plus ils ont de chances de finir par divorcer. Ainsi, les couples dont la différence d'âge s'élève à 10 ans ont 39 % de chances de se séparer. On descend à 18 % pour un écart de 5 ans.

Un écart d'âge idéal ?

C'est un fait : plus la différence entre les âges est grande, plus la rupture paraît inévitable. Ce qui nous amène à l'écart idéal : avec 3 % de chances de divorcer, douze mois d'écart sont, semble-t-il, le créneau idéal pour un couple. Si notre partenaire a, au maximum, un an de plus ou de moins que nous, alors oui, on est plutôt bien partis pour aller loin.

Évidemment, ces résultats ne sont pas une science irréfutable, un destin inévitable. Il est important de préciser que chaque relation est propre à elle-même : certains couples peuvent aussi, parfois, déjouer les chiffres...

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : couple, étude, Relation