Si Charlotte dans "Sex And The City" adore dire qu'il faut la moitié du temps d'une relation pour s'en remettre, qu'en est-il réellement ? Le mystère des chagrins d'amour n'épargne personne et par mystère on parle évidemment de la variable temps qui va du simple au double. Parfois, on va mettre des mois à se remettre d'une relation express alors qu'on va oublier, en un claquement de doigts, une relation de plusieurs années.

Est-il possible d'établir une règle générale sur les ruptures amoureuses ? Manifestement, oui. Des chercheurs de l'université américaine de Monmouth ont signé une grande étude sur la rupture amoureuse et, surtout, du temps nécessaire qu'il faut (en théorie) pour oublier son ex.

Pour oublier son ex, il faut moins de temps qu'on ne le pense

Évidemment, il y a des variables à prendre en compte - il vous faudra peut-être un peu plus de temps pour oublier une personne avec qui vous avez été marié 30 ans -, mais selon l'étude, il y aurait un laps de temps "générique" qui pourrait s'appliquer à énormément de relations. Pour définir cette durée, les chercheurs ont interrogé 155 personnes, fraîchement séparées de leur partenaire.

Chaque participant à l'étude a dû essayer d'estimer le temps qu'il leur avait fallu pour oublier la personne qui faisait battre leur cœur. Petit à petit, un schéma a commencé à se dessiner : étrangement, il y avait beaucoup de similarités dans les réponses des sondés. 

Une fois les résultats combinés, les chercheurs sont arrivés à la conclusion suivante : 71 % des sondés affirmaient se sentir mieux (et plus légers) 11 semaines après la rupture, soit au bout de deux mois et demi.

Est-ce que c'est aussi valable lorsqu'il s'agit du "vrai amour"

En revanche, ce que l'étude ne dit pas, c'est le statut des sentiments des personnes qui ont répondu au sondage. Est-ce qu'ils étaient dans une relation légère ou étaient-ils réellement engagés émotionnellement ? C'est également un facteur de taille à prendre en compte, surtout lorsque l'on sait à quel point un cœur brisé peut faire mal et être dangereux

Dans tous les cas, le mieux à faire, en cas de rupture, c'est encore de passer en mode cocooning et de se faire passer en priorité (parce que finalement, il n'y a que ça qui compte). 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Les Éclaireuses (@leseclaireuses)

 

Tags : couple, rupture, étude