Demandez le journal !


Roi du rock incontesté dont le coeur a chaviré pour une jolie adolescente aux yeux de poupée... Détails révélés dans la presse à scandale, un chanteur critiqué, une moralité pointée du doigt et une jeune femme qui ne réalisait probablement pas ce qui lui arrivait.
 
Demandez le journal du 1er mai 1967.

C’est l’un des plus gros scandales qu’a connu Elvis Presley durant sa carrière : sa relation toxique avec Priscilla Beaulieu, une adolescente âgée de seulement 14 ans. Une affaire qui continue de faire jaser les internautes.
 
Adulé de tous, le musicien est, au moment de leur rencontre, LE golden boy que tout le monde s’arrache ! Scènes internationales, awards, apparitions télévisées… Tout réussit au chanteur de « Blue Suede Shoes » qui gagne le surnom de « roi du rock’n’roll » dans le monde entier. Mais malgré son personnage de scène fantasque et toujours positif, l’étoile du rock est loin d’avoir eu une enfance facile, bien au contraire !
 
Elvis aurait toujours eu le sentiment d’être la victime impuissante de sa vie. Pour celles qui l’ignoreraient, il avait un frère jumeau nommé Jesse Garon, décédé seulement 35 minutes avant de venir au monde. Un incident qui a laissé au musicien de graves séquelles et l'a hanté toute sa carrière.

Dévastée par la perte de son deuxième enfant, la mère de Presley, Gladys, s’est toujours montrée très protectrice envers le chanteur, et parfois même un peu trop. La relation fusionnelle qui l’unissait à son fils a d’ailleurs effrayé de nombreuses ex-compagnes d’Elvis lorsqu’elles le fréquentaient.

Ainsi, vivant avec la pression d’une mère invasive et le poids du deuil de son frère, Elvis Presley aurait cherché un moyen de reprendre le contrôle, une manière détournée de se sentir « à la hauteur ». Un confort qu’il trouva auprès d’adolescentes mineures et en particulier celle qui deviendra sa seule femme : Priscilla Beaulieu.

Un confort… oui, mais à quel prix ?

Entre violences conjugales, pédophilie banalisée et arrangements suspicieux, plongez dans la sombre histoire d’amour de la star et de celle qu’on appelait sa « poupée vivante ».

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

La rencontre trouble du chanteur et de l’adolescente

=

En effet, la perte de son frère a laissé au chanteur un violent complexe de l’imposteur. Toute sa vie durant et malgré les succès amassés au fil des années, Elvis a toujours eu le sentiment qu’il n’était pas à la hauteur, en particulier avec les femmes. Craignant de ne pas satisfaire celles de son âge, le chanteur était connu pour leur préférer les femmes plus jeunes, voire BEAUCOUP plus jeunes. Si ce comportement était en partie dû à une éducation dysfonctionnelle, Presley n’a jamais caché son intérêt pour les jeunes filles mineures.

Parmi elles, l’une est restée célèbre : Priscilla Beaulieu. Les deux se sont rencontrés pour la première fois au domicile du chanteur dans la ville de Bad Nauheim, près de Francfort. Priscilla est introduite à Presley par Currie Grant, un aviateur et ami de la star. Pour le rockeur, c’est le coup de foudre. Il est immédiatement conquis par l’apparence juvénile et les longs cheveux d’ébène de la belle.

À l'époque, Priscilla avait alors dix ans de moins qu'Elvis Presley, et même si leur relation était décrite comme tendre et innocente par les fans, Priscilla a depuis révélé au média ABC News qu'ils n'auraient pas consommé la relation avant le mariage parce qu'Elvis voulait à tout prix "une vierge". Si Presley a toujours eu tendance à multiplier ses aventures et à changer de partenaire après quelques jours passés en leur compagnie, il annonça très vite être tombé amoureux de Priscilla. 

La "poupée vivante" du roi

=

Si la jeune fille ne pensait jamais revoir le chanteur, le destin en décida autrement. Impressionné par sa beauté, Elvis remarqua directement la ressemblance entre Priscilla et sa mère Gladys qu’il venait de perdre à l’époque et qui lui manquait terriblement. Une relation que les parents de Priscilla n’ont pas du tout vue d’un bon oeil dès le départ. Très inquiets, ils ont tenté par tous les moyens de discuter avec la star en personne. Toutefois, le chanteur a fait une telle impression sur les parents de Priscilla lors de la rencontre que leur réticence se serait miraculeusement envolée.  

Pourtant, le quotidien du couple bascule très vite du conte de fées au cauchemar. Elvis Presley aurait lui-même confié que Priscilla était  « suffisamment jeune pour être façonnée à sa guise ». Alors que la jeune femme commençait à tomber éperdument amoureuse de son roi, en proie à une dépendance affective terrible, les rendez-vous « relooking » d’Elvis devinrent de plus en plus réguliers. S'il décrivait souvent Priscilla comme sa femme idéale, il fit tout pour la façonner à sa propre image.

Il demanda notamment à son coiffeur de teindre les cheveux de sa femme en noir et d’arranger sa coiffure de la même façon que la sienne. Priscilla a aussi été contrainte de se faire poser des couronnes dentaires pour avoir le même sourire que son mari. Enfin, pour chaque apparition en public, le chanteur exigeait que sa femme porte les mêmes couleurs que lui. Priscilla avait alors l'interdiction totale de sortir sans être maquillée ou coiffée avec soin. Elle avait pour seule mission de rendre Elvis heureux à tout prix, et ce, même si elle rencontrait des problèmes personnels. « J'étais sa poupée », confiera-t-elle dans un chapitre de ses mémoires de 1985, « Elvis et moi. » 

Le comportement violent d'Elvis envers sa femme 

=

Mais l’attitude abusive d'Elvis ne s’est pas arrêtée là. Le chanteur empêchait même son épouse de chercher un emploi, de se casser les ongles ou même de se couper les cheveux (parce que "les hommes aiment les cheveux longs"). Pas étonnant quand on sait que les deux jeunes gens s’éloignaient à l’époque. Très rapidement, les jeunes mariés ont commencé à entretenir des relations intermittentes avec d'autres personnes.

Toutefois, lorsque Priscilla révéla l'une de ses affaires à son mari, ce dernier la força à avoir un rapport avec lui assurant que « c’est ainsi qu'un vrai homme fait l'amour avec sa femme ». Ce comportement brutal s'est ensuite accompagné d’agressions chroniques. Par exemple, Elvis n’aurait jamais apprécié que Priscilla fronce les sourcils pensant que cela lui donnerait des rides précoces. Dans une interview de 2015 pour The Guardian, la jeune femme a révélé qu’elle avait été giflée pour avoir simplement haussé les sourcils.

Elvis aurait également envisagé d’engager un tueur à gages pour éliminer l’amant de sa femme. Comme Priscilla l’a affirmé à ABC, derrière les paillettes et les sourires d’apparat, Presley avait un contrôle total sur sa vie et dictait tous les aspects de son identité « J’étais définitivement sous le charme de ce que je pensais être de l’amour », a-t-elle admis tristement.  

 

Tags : amour de stars, people