Dry January : tendance qui transforme le mois de janvier en pire mois de l'année. 

Voir aussi : période durant laquelle ceux qui ont abusé du champagne lors des fêtes de fin d'année décident de ne pas boire d'alcool pendant un mois entier. 

On était toutes fières de démarrer l'année sans une goutte d'alcool. On a même appelé notre mère pour lui annoncer que ce mois-ci, non, on ne boit pas. Notre petit frère n'a pas compris l'intérêt, mais notre mère, elle, a adoré l'idée. 

Finalement, au bout de 15 jours, c'était trop dur de continuer. Les happy hours étaient trop nombreux, et les invitations impossibles à refuser. Alors, on a craqué quand les amis de notre chéri(e) ont décidé de faire une soirée raclette, forcément, le vin coulait à flots et on n'a pas pu nous tenir qu'à notre verre d'eau. 

Hey, on vous rassure, on n'abuse pas de l'alcool et on boit toujours avec modération... Bon, ça, notre mère a eu du mal à l'avaler quand on lui a dit qu'on avait abandonné le Dry January. Pourtant, c'est vrai. 

Heureusement que certaines études sont là pour nous rassurer et nous prouve que l'alcool, de temps en temps, et de façon modérée, n'a rien de mauvais. 

Ne nous jetez pas la pierre, cet article est à prendre à la légère. Mais au cas où vous les auriez loupés, voici un récapitulatif des études les plus farfelues concernant l'alcool. 

Enjoy, et cheers bien sûr,

Les Éclaireuses

 

1 - Boire du vin stimulerait plus le cerveau que les mathématiques 

via GIPHY

Les mathématiques n'ont jamais été notre tasse de thé... On n'a pas touché à un compas depuis le lycée, et on compte toujours sur nos doigts sans aucune culpabilité. Mais en réalité, on vous rassure, qu'il y a bien mieux que le calcul mental et les livres de Sudoku pour entraîner son cerveau et le faire travailler ! 

Un neuroscientifique, auteur du livre, « Neuroenologie : Comment votre cerveau crée le goût du vin » a dévoilé que le goût du vin provoquerait en réalité une stimulation du cerveau, bien plus importante que lorsqu'on réfléchit à un problème de maths ! L'explication serait simple : pendant que les molécules stimulent vos récepteurs sensoriels de l'odeur et de la saveur, le cerveau fuse, essayant de reconnaître tous les signaux envoyés par la dégustation d'un verre de vin. 

Selon le neurologue, prendre son temps pour savourer un bon verre de vin engage votre cerveau de la plus positive des manières. Retrouvez l'étude par ici.

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

2 - Boire de l'alcool rend bilingue 

via GIPHY

Vous avez remarqué, vous aussi, que vous parlez bien mieux anglais après deux verres de rosé que totalement sobre en pleine réunion-conférence avec des clients étrangers ? C'est normal, la science l'a même prouvé. 

L'étude en question a été réalisée avec 50 étudiants allemands, venant tout juste d’apprendre à parler le néerlandais. Ils étaient invités à tenir une conversation de 5 minutes dans cette langue. Pour les besoins de la recherche, les chercheurs ont servi quelques verres légèrement alcoolisés à certains. Il a été prouvé que les étudiants ayant consommé de l’alcool étaient plus à l’aise pour parler en néerlandais ! 

Bon, ce n'est pas une raison pour en abuser. Car si un ou deux verres boostent nos compétences linguistiques, un excès nous ferait retomber à un niveau de CP. Retrouvez l'étude par ici.

 

3 - Boire un verre de vin rouge par jour est bon pour la santé et augmente l'espérance de vie

via GIPHY

Oubliez le sport à outrance et les légumes tous les jours, on a trouvé une autre façon d'augmenter notre espérance vie. Enfin, c'est la science qui le dit. Il semblerait qu'un verre de vin quotidien soit en effet très bénéfique à notre santé !

Dans une étude publiée dans la revue Scientific Reports, il a été prouvé qu’une faible consommation d’alcool pouvait réduire l’inflammation et aider à éliminer les toxines du cerveau. Les chercheurs ont expliqué que si une forte dose d’éthanol est néfaste pour le système nerveux, à l’inverse, un verre de vin rouge par jour permet au cerveau d’éliminer les déchets. 

Une bonne raison de trinquer (avec responsabilité !). Retrouvez l'étude par ici.

 

4 - Boire 2 verres de vin rouge avant d'aller dormir fait maigrir 

via GIPHY

Ce n'est pas une, mais bien deux études qui ont prouvé que boire un verre de vin rouge avant d'aller se coucher permet de maigrir. Mais attention, ce n'est pas une raison pour s'enivrer avant de sombrer dans les bras de Morphée. 

Une étude menée par la Washington State University a prouvé que le resvératrol (molécule contenue dans le vin, qui permet notamment de brûler les graisses) améliorait l’oxydation des graisses en convertissant les graisses blanches en graisses beiges. En français ? Elles brûlent les lipides et protègent votre corps de l’obésité. 

Une seconde étude menée par la Harvard Médical School a constaté que le resvératrol diminuait l’appétit et donc réduirait les petites faims nocturnes. Alors hop, un petit verre et puis au lit !

Retrouvez ces deux études par ici.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

5 - Boire une coupe de Champagne par jour préviendrait de la démence et de la maladie d'Alzheimer 

 

via GIPHY

Si, la plupart du temps, on n'a pas vraiment besoin d'une occasion spéciale pour sortir le champagne, voilà une bonne raison de se préparer à trinquer avec des bulles presque à volonté !

Selon une étude menée par l'Université de la Lecture, il a été prouvé que boire 3 coupes de champagne quotidiennement permettrait de muscler notre mémoire, la protéger de la maladie d'Alzheimer et contourner la démence. C'est un composant chimique baptisé phénolique qui serait responsable de ce bienfait.

Retrouvez l'étude par ici.