Il a suffi de quelques bals aux décors somptueux et de personnages tous aussi beaux les uns que les autres pour faire crasher la planète entière. Rajoutons à cela quelques petites scènes de sexe bien placées et des morceaux d'Harry Styles au violon et nous y voilà : la naissance des Chroniques de Bridgerton. Qui aurait pu croire que cette série d'époque allait être un des programmes les plus regardés de tous les temps ? 

Le spectateur suit l'histoire du clan Bridgerton sur plusieurs épisodes durant la Régence anglaise. La saison 1 est consacrée à Daphnée Bridgerton (Phoebe Dynevor) et la saison deux se concentre sur l'aînée de la fratrie : Anthony Bridgerton. À mi-chemin entre Gossip Girl et Jane Austen, Les Chroniques de Bridgerton sont le plaisir coupable que l'on regarde sur Netflix, sans jamais se lasser. Amour, trahison et une bonne dose de potins sont les ingrédients gagnants de la saga. Inspirée des livres de Julia Quinn, la série Netflix est un incontournable pour les fans de séries costumées.

 Aujourd'hui, décryptage de la Bridgerton mania.

Enjoy, 

Les Éclaireuses 

Les origines du livre Les Chroniques de Bridgerton de Julia Quinn

Le Duc de Hastings, Daphné Bridgerton, Anthony Bridgerton... Ces personnages sont aujourd'hui mondialement connus. Pourtant, il ne faut pas oublier que cette atmosphère particulière et ses histoires d'amour sont librement inspirées de la reine du roman british : Jane Austen.

Maître de la littérature anglaise du XIXème siècle, Jane Austen a littéralement construit "l'essence Bridgerton". Mettant en scène les bourgeoises et bourgeois de la société britannique, l'écrivaine a bâti des récits encore célèbres aujourd’hui tels qu’Orgueils et Préjugés ou Persuasion. Des siècles auparavant, elle brode sans le savoir ce qui sera les Chroniques de Bridgerton. 

Les personnages s'aiment mais ne se le disent pas, les riches sont pédants et toutes les modestes familles attendent les bals pour danser et se rencontrer. Ces caractéristiques "austinienes" font partie intégrante de la série Bridgerton sur Netflix. Dans la saison 2, lorsqu' Anthony Bridgerton tombe dans la rivière, la scène est une référence au personnage de Darcy dans Orgueils et Préjugés. Ce dernier plonge dans une fontaine et ressort trempé dans sa chemise blanche immaculée. L'extrait quasi érotique rend fous tous les spectateurs et spectatrices.

La société dépeinte dans Les Chroniques de Bridgerton fait écho à celle des romans de Jane Austen. Lady Whistledown représenterait presque la voix de l'auteure qui épie la haute société londonienne. D'une plume pleine d'ironie et de piquant, elle fait de l'écriture son arme face à la société patriarcale. Elle se cache derrière les rideaux, reste discrète et use de sa position sociale pour décrire les coulisses de ce monde. Aujourd'hui, Julia Quinn, la créatrice de Bridgerton, s'est réapproprié l'univers Austen. 

Pour les fans de la première heure, il est indispensable de lire cette auteure de génie !

Les acteurs de la série Bridgerton : un casting entre modernité et diversité 

Shonda Rhimes est la productrice à succès qu'il manquait pour l'adaptation des Chroniques de Bridgerton. Passée par la série Grey's Anatomy, Shonda a fait de cette production Netflix un bijou de modernité !

Le casting fait preuve d'une inclusivité souvent rare dans ce type de séries historiques. La reine d'Angleterre aka Queen Charlotte est interprétée par Golda Rosheuvel, actrice guyano-britannique. Pour une fois, une série d'époques privilégie la diversité en évitant des stéréotypes tel que l'esclave ou l'étrangère hypersexualisée (topics présents dans de nombreuses séries historiques). Dans la saison 2, l'héroïne Kate Sharma est une vraie bouffée d'air frais pour les personnages féminins. Elle est belle, forte et n'est jamais présentée comme un modèle de perfection.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Bridgerton (@bridgertonnetflix)

Fini les séries historiques old version et old vision ! Avec les Chroniques de Bridgerton façon Shonda Rhimes, le casting est à l'image de la société : plurielle et diverse.

Le style de la saison 1 et 2 des Chroniques de Bridgerton sur Netflix : des épisodes inspirants

Les Chroniques de Bridgerton ont redonné au style Empire ses lettres de noblesse.

Après les huit épisodes de la première saison, il s'en est fallu de peu qu'on ne craque pas pour une longue robe en mousseline ! La saga des Bridgerton a provoqué un regain d'intérêt pour cette période historique. Couleurs pastel, robes Empire et broderies anglaises... La mode est aux matières nobles et aux longues robes amples et évanescentes. 

Le cottagecore nous envahit en un rien de temps ! Les formes sont plus souples, les cheveux remontent en chignon et les babies sont les chaussures parfaites pour une promenade dans les champs. L'esthétique Empire se retrouve sur Kate Sharma ou encore sur Pénélope Featherington.  

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Bridgerton (@bridgertonnetflix)

Après le visionnage des saisons 1 et 2, les ventes de robes en velours, de robes baby dolls et de Mary Jane ont augmenté de manière exponentielle. Comme quoi, les Chroniques de Bridgerton ont une influence insoupçonnée sur notre façon de nous habiller ! 

Finalement, nous n'attendions plus que les Chroniques de Bridgerton pour combler notre vide existentiel. En visionnant la série, on rêve à un ailleurs sans technologie où l'on se promenait pendant des heures dans la campagne dans l'espoir de tomber sur son crush. Entre soirées, balades et lecture, Les Chroniques de Bridgerton nous émerveillent et nous passionnent ! 

Il faudra patienter un peu pour pouvoir regarder la saison 3 !

 

Tags : netflix, série, tendance de mode