Il y a des moments plus faciles que d'autres dans la vie et c'est normal. Le travail constitue d'ailleurs une source intarissable de problèmes. Quand il nous correspond et qu'il permet de nous épanouir, il n'est pas une contrainte. Par contre, il arrive qu'à certains moments de notre vie, on ne soit plus totalement en phase avec notre quotidien. C'est dans ces moments que le burn-out guette, lorsque l'on se force à faire bonne figure et qu'on se plonge à corps perdu dans le travail pour oublier tout le reste ou quand le travail devient notre seule et unique préoccupation. 

Il est important de ne pas prendre le sujet à la légère car le burn-out peut avoir de réelles répercussions psychiques, allant d'un état de léthargie à une dépression violente et profonde.

Certains signes peuvent mettre la puce à l'oreille sur votre état psychologique : stress, épuisement intellectuel, fatigue permanente, perte d'appétit... Ce sont des choses à observer de près si vous sentez que vous ou vos proches êtes sur une pente glissante. Souvent, en psychologie, il vaut mieux prévenir que guérir, cela évite des répercussions plus profondes et durables. 

Voici 12 signes qui peuvent vous mettre la puce à l'oreille sur votre état psychologique. Sous ces 12 signes se cachent peut-être les symptômes d'un éventuel début de burn-out. 

Les Éclaireuses 

 

1) Vous êtes extrêmement irritable

-

Un rien vous énerve, vous n'arrivez plus à garder votre sang-froid. Vous haussez le ton, vous manquez d'amabilité avec vos collègues. C'est le signe que quelque chose vous tracasse ou que vous êtes émotionnellement / intellectuellement à bout. Prenez le temps pour souffler. Retrouvez-vous avec vous-même pour vous ressourcer : que ce soit méditer, rester la journée au lit devant Netflix ou prendre un bain de 2 heures, il est essentiel que vous trouviez une occupation qui vous fera oublier le travail pendant quelques instants. Le temps est venu de donner un break à vote corps et à votre cerveau. 

 

2) Vous avez du mal à vous lever le matin et vous êtes constamment fatiguée

-

Le burn-out, ce n'est ni plus ni moins qu'une dépression provoquée par le travail, il est donc normal que certains symptômes soient similaires. Essayez d'analyser votre fatigue au réveil : est-elle ponctuelle, liée à votre quotidien (type un apéro qui a traîné en début de semaine et qui a décalé votre rythme de sommeil) ou est-ce qu'elle est plus profonde ? Une chose est sûre, c'est que fatigue et motivation sont liées. Si vous n'éprouvez plus l'envie de vous rendre au travail ou d'effectuer vos tâches quotidiennes, c'est qu'il y a peut-être quelque chose qui cloche.  

 

3) Vous ne vous projetez plus dans votre carrière, vous faites ce qu'on vous demande, point

-

Il y a quelques mois, vous étiez pleine d'entrain et de projets, mais aujourd'hui, vous faites juste ce qu'on vous demande sans poser de question et sans plus ne jamais penser à l'avenir ? Il est peut-être temps de vous poser pour essayer de comprendre d'où vient cette perte d'envie. Est-ce que vous avez fait le tour de votre carrière et, dans ce cas, il est peut-être temps de penser à une reconversion ou est-ce que c'est le stress lié à votre travail qui vous étouffe ?

4) Vous n'arrivez plus à prendre des décisions importantes, pour votre carrière et pour votre vie personnelle

-

Votre travail occupe tellement de temps de cerveau disponible que vous n'êtes même plus capable de faire preuve d'esprit critique ou de prise de décision ? Idem, c'est qu'il y a quelque chose qui cloche. Essayez de comprendre pourquoi le travail vous préoccupe autant. Est-ce lié à la pression quotidienne, à un étouffement lié à votre activité professionnelle ou une lassitude globale ? Prenez le temps de vous poser les bonnes questions. 

 

5) Vous avez l'impression de courir après le temps

-

Les journées passent à la fois à une vitesse grand V et à une lenteur déconcertante ? C'est que vous êtes tellement sous l'eau que vous en avez perdu la notion du temps. Peut-être qu'en ce moment, vous n'êtes pas capable de gérer autant de choses qu'à l'accoutumée. Essayez de déléguer, si c'est possible, ou alors essayez de discuter avec vos collègues pour trouver des solutions. Dans l'absolu, il est toujours possible de trouver des alternatives, il suffit de communiquer. 

 

6) Vous rêvez d'une sieste, partout, tout le temps

-

La fatigue s'accompagne d'une envie de sombrer, partout, tout le temps, dans un état de léthargie. Le moindre fauteuil, la moindre chaise devient une invitation à la sieste. C'est encore une fois une preuve que vous manquez d'envie et de motivation. Le meilleur conseil reste de prendre du temps pour vous, pour vous permettre de souffler et de vous ressourcer.

7) Vous n'avez plus envie de fournir un travail de qualité, juste faire votre tâche et partir

-

Le manque de motivation vous pousse à ne plus donner le meilleur de vous-même. Vous ne cherchez même plus à vous appliquer pour vos tâches quotidiennes et même le minimum syndical vous donne la nausée. Essayez de chercher ce qui vous rebute dans vos tâches quotidiennes, ce qui a fait que vous avez perdu votre motivation. 

 

8) Vous vous renfermez sur vous-même et ne communiquez plus avec vos collègues

-

Au-delà du manque de motivation au quotidien, vous avez également perdu toute envie de vous sociabiliser avec vos collègues, rien que leur présence vous donne des envies de meurtre. Vous cherchez absolument à éviter les contacts pour ne pas perdre du temps inutilement. Pourtant, la communication entre collègues est essentielle pour se sentir bien dans une entreprise.  

 

9) Vous avez du mal à vous concentrer

-

Un rien vous fait perdre le fil de votre travail : un mail publicitaire, une notification sur le téléphone, Twitter, Instagram, etc., tous les moyens sont bons pour éviter de travailler à tout prix. Deux solutions, soit vous décidez de procrastiner et vous repoussez les échéances pour vous laisser le temps de souffler (au risque de voir le travail s'accumuler), soit vous essayez de vous créer un environnement de travail sain, vierge de toutes distractions pour essayer d'être le plus efficace possible et vous libérer du fardeau plus rapidement. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

10) Votre appétit s'est fait la malle avec votre motivation 

-

L'appétit est souvent celui qui trinque en premier lorsque quelque chose ne tourne pas rond. Cela dépend des gens, certains le perdent et d'autres vont se réfugier dedans. Quoi qu'il en soit, dès qu'il y a des changements notables dans votre appétit, il est essentiel de vous demander si tout va bien

 

11) Vous avez sans arrêt l'impression que vous allez éclater en sanglots à n'importe quel moment

-

S'il y a bien quelque chose qui va de pair avec le burn-out, ce sont bien les changements rapides d'humeur. Dans les moments très anxiogènes ou avec une pression constante, il n'est pas rare d'avoir souvent les larmes au bord des yeux en permanence. Mais ne vous retenez pas, autorisez-vous à pleurer pour évacuer les frustrations et les émotions accumulées. C'est important de lâcher prise parfois. 

 

12) Vous avez perdu votre envie de lutter

-

C'est souvent le signe que vous êtes à deux doigts de lâcher la rampe et qu'il est temps de vous préoccuper de votre état. Si vous ne trouvez plus de sens à votre quotidien ou que vous n'avez plus envie de rien, juste vous rouler en boule sous votre couette dans le noir complet, c'est le moment de vous autoriser à craquer et de vous livrer.

 

 

Tags : sommeil, santé