Connaissez-vous de Breadcrumbing, cette nouvelle tendance dating un peu étrange

Juliette Gour 06 juin 2022

Vous pensiez que toutes les manipulations avaient été faites en matière de dating ? C'est parce que vous n'avez jamais eu affaire au Breadcrumbing. Cette technique de drague peut littéralement vous faire perdre la tête.

Le dating, c'est comme TikTok et la mode, il y a des trends en matière de drague... Certaines, comme le slow dating, sont un poil old fashion mais invitent à revenir à un dating "à l'ancienne", sans application, d'autres, en revanche, sont plus vicieuses, plus insidieuses et - évidemment - un poil toxiques. C'est le cas du cookie jarring ou encore du negging, deux "techniques" de séduction aussi malsaines que toxiques.

Si vous pensiez avoir tout vu (lu et entendu) en matière de drague, vous n'êtes pas au bout de vos surprises. Les gens sont toujours plus inventifs dès qu'il est question de tromper les gens ou de jouer avec leurs sentiments. Dans la série des techniques de drague que l'on voudrait voir disparaître, on retrouve le Breadcrumbing, une technique de plus en plus utilisée et qui a la fâcheuse tendance de faire perdre la tête aux personnes qui en sont victimes. 

Le principe ? Souffler le chaud et le froid pour provoquer une perte de repères... Comment ? En s'amusant à jouer au Petit Poucet en version digitale. 

On vous explique !

Les Éclaireuses

 

Concrètement, qu'est-ce que le Breadcrumbing ? 

Le principe du Breadcrumbing, c'est un peu comme celui du cookie jarring. L'idée, c'est de rester dans l'esprit de son "crush", en semant des petites miettes d'attention. Comment ? À l'aide des réseaux sociaux, évidemment. En bref, le principe de cette technique consiste à accorder de l'attention ponctuelle à sa "proie" par des biais digitaux multiples. 

Le but ? Offrir une attention minimum à la personne que l'on veut garder bien en chaud, sans pour autant s'engager assez dans les interactions pour lui prouver qu'il y a réellement quelque chose de concret.

C'est une version 2.0 de "l'art de se faire désirer", mais avec un versant plus malsain. Pourquoi ? Parce qu'à travers toutes les micro-interactions, comme les réactions aux stories, les likes sur les publications, sur les messages, on fait en sorte de garder la personne dans notre scope et - surtout - on s'assure une place dans son esprit. Dans ce type de "relation", il y a toujours l'une des deux personnes qui est en position de force (et, par opposition, la seconde est en position de faiblesse).

Selon l'Urban Dictionnary, le Breadcrumbing est défini par l'idée que le "crush" n'a pas l'intention d'aller plus loin, mais qu'il aime l'attention". En somme, ce n'est rien de plus qu'une technique qui permet d'avoir un boost d'ego mais qui ne considère absolument pas le ressenti et les sentiments potentiels de la personne en face.

 

Comment savoir si on est victime de Breadcrumbing ? 

On a tous cette personne dans nos contacts qui revient de façon ponctuelle dans notre vie. Cela peut-être un SMS tous les mois en 31 (c'est encore plus inquiétant si vous remarquez une régularité étrange entre les messages), un like de temps en temps (de façon plus intense sur certaines périodes que d'autres), des réactions aux stories, des small talks par message...

Dans les faits, toutes les prises de contact ponctuelles d'une personne avec qui il aurait éventuellement pu se passer quelque chose, c'est une forme de Breadcrumbing. En fait, la personne s'amuse à semer des miettes de pain pour vous garder dans son entourage, mais ce n'est même pas pour amorcer quelque chose avec vous, votre attention seule suffit à le faire se sentir mieux...

Comment doit-on réagir face à un Breadcrumber ?

L'idée, c'est d'inverser le rapport de force et de prendre la personne à son propre jeu. Mais attention, l'idée n'est pas de devenir le manipulateur de l'histoire. Vous pouvez, vous aussi, jouer avec ses nerfs en lui accordant des réponses ponctuelles et disséminées sur un laps de temps plus ou moins long. 

Vous pouvez également lui rentrer dedans, en lui demandant concrètement pourquoi il ou elle s'amuse à revenir tous les quatre mois sans jamais accepter de boire un verre avec vous, ni même proposer de vous voir. Le risque, c'est qu'il ou elle ne vous donne jamais la réponse et décide de se tourner vers une autre proie pour se faire mousser. 

Dernière technique, radicale, bloquez cette personne de tous vos réseaux sociaux pour ne plus jamais lui laisser l'opportunité d'entrer en contact avec vous. C'est extrême, mais relativement efficace pour éliminer quelqu'un de son cercle digital. 

Mais attention, si le Breadcrumbing est effectivement une technique de manipulation passive, il se peut également que la personne en face ne se rende pas forcément compte de ce qu'elle vous fait subir. Vous pouvez très bien avoir affaire à quelqu'un qui est émotionnellement complètement perdu et qui ressent peut-être des choses pour vous mais qui ne sait pas vraiment sur quel pied danser (ou qui n'est pas sûr de vouloir s'engager ou non).

Avant de crier "sus au manipulateur", assurez-vous bien que la personne en face le fait en connaissance de cause. Un indice qui ne trompe pas ? Les conversations, cordiales au début, finissent très très vite par tourner autour de sujets un peu caliente. Si la conversation dérive rapidement sur le sexe et tout ce qui en découle, il est fort possible que vous soyez face à un Breadcruber conscient. Dans cette situation, ne faites pas de quartier, réglez vos comptes et prenez vos jambes à votre cou pour sauver votre santé mentale.

 

 

 

Tags : couple

Vous aimerez aussi

Top de Psycho

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !