« J'ai envie de chocolat. » 

Il est minuit, vous étiez sur le point de vous endormir et il a fallu que cette fringale nocturne vienne bouleverser le déroulement de votre soirée. Alors que vous ne pensiez qu'à rejoindre les bras de Morphée, vous voilà soudainement obsédée par les tablettes de chocolat.

Mais non voyons pas les abdos et les muscles, les vraies tablettes de chocolat, au sens premier... Décidément, les hormones!

Lorsque Dame Nature est sur le point de s'installer chez vous pour quelques temps, c'est la panique à bord. Elle arrive à vous chambouler même lorsqu'elle n'est pas encore officiellement là. Et c'est à chaque fois le même refrain.

Le soleil est au beau fixe dans votre vie. Vous mangez normalement, vous allez au sport, vous avez le total contrôle sur votre vie. Puis Dame Nature arrive : vous avez envie de tout et n'importe quoi, et surtout d'une énorme fontaine au chocolat.  

Vous pourriez tuer quelqu'un pour du chocolat, vous pourriez sortir de chez vous à minuit en pyjama et courir à la première épicerie du coin pour du chocolat.

Non non respirez, vous n'êtes pas enceinte (enfin normalement pas), et rassurez-vous vos envies chocolatées ne sont pas du tout inquiétantes.

La raison de ces envies est totalement scientifique, la preuve avec cette étude publiée dans la revue Annals of Endicronology.

Voilà pourquoi nous avons des envies de chocolat avant le début de nos règles !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. L'étude réalisée par les chercheurs de l'Institut National de la Nutrition et de la Technologie Alimentaire 
Source : We Heart It 

Les habitudes alimentaires de 30 femmes de 18 à 45 ans ont été observées sur un mois complet. Le poids ainsi que le niveau d'hormones ont été mesurés quotidiennement afin de voir si d'importants changements pouvaient être liés au cycle menstruel, et si oui, à quelle intensité.

Et oui, les changements sont plus que significatifs puisque les chercheurs ont remarqué que l'appétit des femmes augmentait considérablement entre les 2 à 10 jours précédant l'arrivée des menstruations.

Les femmes mangent beaucoup plus pendant cette période. 

2. Il ya un lien entre les envies de fringales et le SPM
Source : We Heart It 

Et oui il semblerait que la team Les Éclaireuses se souvienne très bien de ses cours d'SVT du collège, ou alors qu'elle ait souvent ouvert le Dico des filles... Allez petit décryptage scientifique !

Le SPM ou PMS en anglais est l'abréviation pour syndrome prémenstruel. Il désigne l'ensemble des manifestations physiques, cognitives et émotionnelles ressenties par certaines femmes pendant les 2 à 10 jours avant les menstruations. En d'autres termes, le SPM est la période pendant laquelle nous pétons les plombs et sommes capables de pleurer pour un rien, la période pendant laquelle vous avez envie d'étriper tout le monde et surtout vous, et la période qui vous fait avoir un appétit d'ogre.

Cette période dure pour la plupart des femmes entre 5 et 7 jours, mais l'intensité de cette période varie avec plus ou moins d'intensité selon les femmes. Pour certaines cette période est un enfer, pour d'autres un court passage désagréable.

 

3. Résultats de l'étude
Source : We Heart It 

L'apport calorique quotidien est passé de 1.69 au cours de la phase folliculaire (avant l'ovulation et après les menstruations) à 2,175 pendant la phase périovulatoire (lorsque l'ovulation est enclenchée). Le poids des femmes quant à lui a augmenté au début de l'ovulation.

Conclusion : il y a bien un lien entre les envies de nourriture et le PMS, et le PMS est lui en lien avec les hormones...

Pendant l'ovulation, le taux d'oestrogène (hormones sexuelles) augmente, ainsi que le taux d'hormone lutéinisante (LH : hormone responsable des modifications du cycle de l'ovaire). 

Toutes les manifestations du PMS se régulent selon le taux d'hormones, et vous pouvez en quelque sorte atténuer les manifestations désagréables.

Comment ? 

En veillant à avoir le même mode de vie sain qu'en période normale. Pour atténuer l’impression de gonflement causée par la rétention d’eau il faut par exemple veiller à manger bien moins salé que d’habitude et à ne pas trop boire (mais hydratez-vous quand même !).

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

4. En connaissant les signes du SPM, vous pouvez lutter contre les fringales
Source : We Heart It 

Bouffées de chaleur, maux de dos, allergies, fatigue prononcée, troubles du sommeil, migraines, modification du désir sexuel, problèmes de peau, envies de gras, de salé ou de sucré, douleurs musculaires ou encore crampes abdominales sont les signes physiques annonçant l'arrivée du SPM.

Vous commencez à être irritable, agressive, un brin anxieuse ? Vous manquez de motivation, vous avez du mal à vous concentrer et votre humeur est aussi changeante que la météo ? Le SPM n'est pas très loin. 

Vous avez deux solutions : soit laisser votre corps prendre le cours normal de sa vie et accepter que votre corps change un peu au cours du cycle, soit essayer d'anticiper et de faire preuve de force morale dès l'arrivée des signaux.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

5. Pendant la phase lutéale, l'hormone du bien-être diminue
Source : We Heart It 

La sérotonine diminue considérablement du 14ème jour du cycle jusqu'à la fin du cycle.

Cette hormone est le neuromédiateur, l'apaisement et de la préparation au sommeil. En d'autres termes c'est l'ange gardien de votre bien-être et celle qui vous aide à être zen et à canaliser votre mauvaise humeur.

Ainsi quand vous êtes en manque de cette hormone, vous cherchez à compenser par n'importe quel moyen et à vous débarrasser comme vous le pouvez de ce fardeau.

Comme pendant les chagrins d'amour, nous avons tendance à nous munir de tablettes de chocolat qu'on ingurgitera dans le lit.

Pourquoi ? Parce que le chocolat est un aphrodisiaque et qu'il libère de la sérotonine.

Voilà outre le goût délicieux et fondant du chocolat, nous savons enfin pourquoi nous en sommes autant accro.

Vous pouvez enfin arrêter de vous torturer l'esprit et de vous auto-haïr : vous n'êtes pas faible, vous êtes juste une femme et il y a des choses qu'on ne peut contrôler...

 

Photo de couverture : ©makeupandbeauty

 

Tags : règles, chocolat