Le gouvernement veut étendre la gratuité de la contraception aux jeunes filles de moins de 15 ans, car jusque là, seules les mineures de plus de 15 ans ont accès à la prise en charge par la Sécurité Sociale. 

Ainsi, on peut lire dans le Projet de loi sur le financement de la sécurité sociale pour 2020, que ces jeunes filles "bénéficient de la gratuité de la contraception prescrite par un médecin ou une sage-femme et de la dispense d’avance de frais sur ces soins, ainsi que de la confidentialité de ces actes lorsqu’elles le souhaitent". Le Gouvernement étend ainsi le dispositif instauré en 2013, qui offrait la gratuité de la pilule uniquement aux 15-18 ans. 

Rappelons que jusqu'alors, 1000 filles entre 12 et 14 ans tombent enceintes en France tous les ans et, malheureusement, la plupart des grossesses sont accidentelles. Démunies, ces futures jeunes mamans auraient, pour certaines d'entre elles, préféré avoir libre accès à la contraception pour éviter une grossesse non désirée. Ces situations les contraignent bien souvent à recourir à la contraception d'urgence, voire à l'IVG (interruption volontaire de grossesse). 

Le projet de loi précise à ce titre que "chaque année, près de 1 000 jeunes filles de 12 à 14 ans sont enceintes en France et parmi ces grossesses, 770 se concluent par une IVG".

Enjoy, 

Les Éclaireuses