Même si c’est certainement l’un des plus beaux moments à vivre dans une vie, il n’en reste pas moins épuisant. En effet, selon une étude menée par l'Université de Warwick en Angleterre, le sommeil des parents d’un nouveau-né resterait perturbé des années après la naissance, environ six ans.

Être parents, c’est être deux mais, pourtant, les femmes seraient les plus touchées par ces problèmes, surtout si la maman a décidé d’opter pour l’allaitement. Dans ce cas, papa n’aura pas à se lever au beau milieu de la nuit pour faire chauffer les biberons, et ça, c’est du bol !

Au-delà des biberons, d’autres aspects entrent en compte : les pleurs, les couches, les dents… Nombreuses seront les embûches, courage ! Certes vous ne vous rappelez même plus ce que signifie l’expression « grasse matinée » mais après tout, quoi de plus beau que de s’occuper avec amour de la chair de sa chair ?

Et une fois les premiers obstacles à vos nuits passées, c’est au tour de plusieurs autres facteurs de stress et de fatigue de faire leur entrée. Vous avez une idée ? On parle bien entendu des cauchemars, des pipis au lit et des maladies en tout genre que votre petit bout de chou vous ramènera de la cour de récré.

Ne vous en voulez pas si dans un premier temps vous cédez pour le cododo dans la nuit ou dans la journée pour vous reposer, vous êtes humaine et vous appuyer sur votre famille et vos amis ne fera pas de vous une mauvaise mère !

Enjoy,

Les Éclaireuses

-