Si les enfants des années 90 ont plus ou moins été biberonnés à la sensibilisation contre le Sida, ce n'est pas le cas des plus jeunes générations. Pour beaucoup, le Sida est une maladie du passé, qui a laissé sa place aux nouvelles pandémies. Pourquoi, plus que jamais, le Sidaction est-il essentiel cette année ? Parce qu'à cause du Covid-19, les dépistages VIH sont en chute libre depuis un an et, malgré l'existence d'un traitement, près de 700.000 personnes décèdent chaque année de maladies liées au Sida.

Certains médecins pensent même que 40 ans après les premiers cas de contamination, on risque une reprise de l'épidémie dans les années qui viennent. La raison ? Une accalmie au niveau de la sensibilisation chez les jeunes et une disparition partielle de la maladie dans les médias. Ne pas en parler, c'est finalement nier que la maladie existe. Si, sur le territoire, on considère que près de 175.000 personnes souffrent du VIH, environ 24.000 personnes ne savent pas qu'elles sont séropositives et finissent par l'apprendre à un seuil d'infection avancé.

Cette absence de sensibilisation a des conséquences, dont une méconnaissance totale de la maladie par les nouvelles générations. 

24% des 15-24 ans pensent que le virus du sida peut se transmettre en embrassant quelqu'un de séropositif

Évidemment, c'est faux. Le Sida se transmet essentiellement par contact sanguin, voie sexuelle et voie maternelle. Il peut y avoir des transmissions lors des rapports bucco-génitaux avec une personne malade, mais pas par le biais d'un simple baiser. Il faut garder en tête que le préservatif reste la meilleure protection lors des rapports sexuels. 

23% des 15-24 ans pensent que le Sida peut s'attraper en s'asseyant sur le siège des toilettes publiques

Même problème que pour le point précédent. Cette idée est issue d'une légende urbaine un peu étrange qui voudrait que les toilettes publiques soient vectrices du VIH. S'il est certain que les toilettes en libre-service sont des salles d'incubations de microbes, il y a très peu de chances d'attraper le VIH en s'asseyant sur la cuvette des toilettes.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

Seuls 16% des jeunes estiment être bien informés sur la question du Sida

Depuis 2012, ce chiffre a chuté de 10 points. Il y a clairement eu un affaiblissement de la sensibilisation au fil des années. Ce qui peut s'avérer problématique dans les années à venir car il est possible que l'on soit face à une recrudescence des cas de VIH sur le territoire.

24% des 15-24 ans déclarent ne pas avoir peur du Sida

Pour un jeune sur quatre, le Sida n'est pas une véritable menace. Encore une fois, c'est considéré comme une maladie "du passé".

Pour 22% des 14-24 ans, il existe un traitement contre le Sida et cette maladie n'est pas une fatalité

Même si les recherches avancent petit à petit sur la question du traitement du Sida et que les traitements de trithérapie permettent de rallonger l'espérance de vie des séropositifs, il n'existe pas, pour le moment, de véritable traitement permettant de guérir à 100% du VIH. C'est pour cette raison et toutes les autres qu'il est important de continuer à sensibiliser sur le sujet et que le Sidaction est, plus que jamais, nécessaire. 

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News, News Bien-Être