Après sa longue absence de près de deux ans, la chanteuse Adèle est (enfin!) de retour sous le feu des projecteurs. Si comme le reste du monde, nous avons hâte d'écouter son nouvel opus "30" prévu pour le 19 novembre prochain, un détail n'a échappé à personne : la silhouette de la jeune femme s'est fortement amincie. Bien évidemment, les spéculations les plus absurdes ont fait surface : chirurgie esthétique, jeûne intermittent ou encore régime drastique. Mais dans une interview pour le magazine Vogue, la chanteuse dément et dévoile enfin son secret !

Pendant des années, la chanteuse a été victime de bodyshaming

Ce n'est un secret pour personne, depuis ses débuts en 2008, la chanteuse Adèle a souvent fait l'objet de commentaires, analyses sur son physique. Elle le dit elle-même dans son interview : "cela fait 12 ans que les gens parlent de mon corps. Ils en parlaient avant que je perde du poids. Mais oui, peu importe, je m'en moque. Vous n'avez pas besoin d'être en surpoids pour incarner le body positivisme, vous pouvez être de n'importe quelle forme ou taille".

Une métamorphose physique épatante qui a duré 2 ans

Cette transformation n'est pourtant pas anodine. La chanteuse s'est tournée vers le sport pour apaiser ses angoisses : "en faisant de la musculation, je me sentais juste mieux. Il n'a jamais été question de perdre du poids, mais plutôt de devenir forte et de passer du temps loin mon téléphone. J'en étais devenue assez dépendante. Je fais de l'activité physique deux ou trois fois par jour." La chanteuse qui est l'une des meilleures vendeuses du siècle insiste aussi sur le fait que cette transformation a été rendue possible grâce à des coachs sportifs.

Au programme, une activité physique intense mais pas de régime alimentaire

Et quel programme sportif ! C'est une routine sportive quotidienne en 3 parties qu'Adèle suit maintenant tous les jours : le matin, c'est musculation, l'après-midi, elle enchaîne avec de la randonnée ou encore de la boxe avant de terminer sa journée sportive avec une séance de cardio. Pour la jeune femme en plus de lui permettre de se reprendre en main, le sport est pour elle une addiction saine : "J'avais besoin de devenir accro à quelque chose pour me remettre les idées en place. Ça aurait pu être le tricot, mais ça ne l'a pas été".

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : fitness, News Divertissement, News Bien-Être, conseils sportifs