L'essentiel. Le nécessaire de survie. La base. Cela vous parle ?

Mais si... Les seuls éléments qui nous importent réellement. Ceux qui sont indispensables au bon déroulement de notre quotidien. Ceux dont nous pourrions nous contenter pour continuer à avancer. Et là, cela vous parle ? 

C'est ce à quoi fait référence Nathalie Marchal, la Directrice Artistique de Comptoir des Cotonniers, lorsque nous lui parlons style et vestiaire rêvé. Occupant cette place depuis fin 2019, elle a su remettre en évidence et au goût du jour les valeurs prônées par la griffe : l'essentiel, l'indispensable. C'était sans compter sur la crise du Coronavirus l'année suivante, venue renforcer et soutenir ces idées.

Dans son esprit comme dans celui de la marque, les pièces qui nous accompagnent chaque jour devraient bien plus être de bons copains que de simples vêtements. Ne tirer que de l'avantage : les inconvénients n'existent plus. Une fusion du savoir-faire et savoir-être pour des produits travaillés, de qualité, faciles à porter.

Une mode pour toutes les occasions, dans laquelle la chemise de bureau est aussi celle de l'apéro. Où le pantalon enfilé le matin, lui, peut la suivre jusqu'au bout de la nuit. Dans ce dressing idéal, il n'y a pas de cases : c'est elle qui crée les règles. Toutes les femmes peuvent se l'approprier puisqu'il s'adapte, lui-même, à tous les univers. Les univers, mais aussi les morphologies, car dans cette utopie, les matières et coupes sont pensées de sorte qu'elles mettent en valeur toutes les silhouettes.

Une utopie devenue réalité. La réalité de Nathalie Marchal et de Comptoir des Cotonniers.

Enjoy, 

Les Éclaireuses

Nathalie Marchal, Directrice Artistique de Comptoir des Cotonniers

 

- Votre style en trois mots ?

"Masculin/féminin", avant tout. Mes bas sont, par exemple, essentiellement des pantalons. J'aime les jupes mais n'en porte qu'occasionnellement. "Cool", parce que je suis une adepte des petites imperfections. Une chemise mal rentrée, un col mal mis... En fait, c'est un style accessible, tout simplement. Je n'aime pas les tenues qui crient "Je ne me déplace qu'en Uber". Dans mes vêtements, je dois suffisamment me sentir à l'aise pour me déplacer comme je l'entends, dans la rue comme dans le métro. Enfin, "Épuré", parce que je ne possède presque que des essentiels. Je ne porte pas beaucoup d'imprimés.

 

- De quelles pièces serait composé votre dressing idéal ?

À mes yeux, chaque occasion a ses pièces. Mon dressing idéal serait donc assez large... Néanmoins, il reposerait essentiellement sur des indispensables : un jean qui nous met mieux que n'importe quel autre modèle en valeur. Un pull à col rond, une marinière. Une chemise blanche en soie ou popeline, soit la touche blanche sur laquelle on peut compter dans toutes les situations. Une veste blazer à associer à n'importe quelle tenue. Un trench-coat à porter durant les beaux comme mauvais jours. Un sac cabas fourre-tout, souple et léger, dans lequel on peut transporter toute sa vie. Et enfin, une robe d'été, très fluide, à porter avec des sandales ou des baskets. Des pièces versatiles, à porter de différentes manières.

 

- La pièce que vous pourriez porter tous les jours ?

En ce moment, je pourrais porter tous les jours le jean Balloon. Un jean taille haute, ample, 7/8. Il est extrêmement agréable à porter, s'accorde avec tous les types de hauts et chaussures et surtout tous les styles.

 

- La tenue qui définit le mieux votre personnalité ?

Une chemise et un pantalon ample. Le but étant, avec ce type de look, de ne pas se prendre la tête. De l'enfiler sans réellement s'apprêter, tout en ayant le souci du détail. Pour un résultat très naturel... Mais pas brouillon.

 

- Votre look idéal pour aller au travail ?

Mon unique conseil sera de miser sur l'efficacité. Selon le secteur dans lequel vous travaillez, vous pouvez être amenées à devoir vous habiller de manière plus ou moins stricte. Tournez-vous vers une chemise : que vous la portiez de manière formelle ou à la cool, elle reste une valeur sûre. Côté bas, vous devriez opter pour un pantalon tailoring, comme le pantalon cigarette Marguerite de chez Comptoir des Cotonniers. Aussi simple qu'efficace, nous le proposons en diverses matières et couleurs afin que tout le monde puisse trouver en ce basique son bonheur. Notre nouveauté est de le proposer avec une bande élastique, parfaite pour s'adapter aux différentes morphologies.

 

- Votre look idéal pour aller en soirée ?

SURTOUT : ne pas se compliquer la vie. Une femme qui travaille sort de son bureau et enchaîne directement avec sa soirée. Elle troque sa chemise contre une blouse en soie à enfiler comme un t-shirt et garde son fameux pantalon cigarette. Elle peut également échanger des baskets, mocassins ou bottes avec des talons, si, bien sûr, elle sait faire cohabiter "alcool" et "hauteur". Si elle souhaite opter pour une robe, je l'orienterai vers une robe mini ou midi, évasée, à col. Une robe dansante, ni trop chic ni trop décontractée.

 

- En quoi l’univers de Comptoir des Cotonniers est-il cohérent avec le vôtre ?

Dans la recherche de simplicité, le souci du détail, le choix des matières... C'est d'ailleurs notre objectif : développer des collections composées d'essentiels, avec, une touche personnelle, un petit quelque chose qui fait la différence. Une marinière capable de changer de couleur à chaque saison, par exemple. Je n'aime pas vraiment les pièces de designers qui ressemblent bien plus à de la décoration qu'à de la mode : je suis pour les vêtements discrets avec lesquels on se sent bien.

 

- La marque en trois mots ?

"Design", pour nos lignes, nos proportions. Un énorme travail est réalisé à ce niveau-là. "Qualité", parce que la griffe est soucieuse des matières qu’elle utilise, de la manière dont les choses sont fabriquées. Pour des produits simples et intemporels, la qualité et donc sa durabilité sont primordiales. Enfin, "prix", parce que notre enjeu, ces derniers mois, a été de les réévaluer afin de proposer le rapport qualité/prix le plus juste possible pour être accessible à un plus grand nombre de femmes.

 

- La pièce de la marque que vous préférez ? Pourquoi ?

C'est difficile... Mais je dirais la marinière. D'une part, parce que j'ai toujours été fan des pulls marins, de l'autre, pour sa dimension extrêmement intemporelle. Lorsque je vous dis ces mots, par exemple, je pense à cette fameuse photo de Catherine Deneuve qui porte une marinière de manière sublime et élégante, il y a de cela des dizaines d'années. On peut jouer avec ce haut, le renouveler, voire changer ses couleurs. Il y a une absence totale de prise de tête qui m'attire chez lui... On l'imagine aussi bien avec une jupe, qu'un pantalon, jean ou un short. Chez Comptoir des Cotonniers, nous ne proposons pas les mêmes proportions que l'authentique pull marin (car très masculin) mais nous en tirons tous ses avantages, à savoir ses aspects esthétiques et qualitatifs. Elle est devenue l'un de nos iconiques.

 

- La pièce ou tenue qui définit au mieux le style de la griffe ?

Je pense directement au trench-coat (nous en proposons plusieurs modèles) porté avec un pantalon Marguerite qui, sans effort, dessine une silhouette. Je trouve que ça représente assez bien l'esprit de la marque : une tenue efficace, facile à porter, qui ne demande pas une très longue recherche tout en restant sophistiquée. 

 

- Quelles sont les inspirations de Comptoir des Cotonniers ?

Pour la marque en général comme pour notre dernière collection, l'inspiration est la vie quotidienne. Elle n'est pas déconnectée de la réalité... Au contraire, elle veut répondre aux problématiques rencontrées tous les jours. Les pièces sont spécialement conçues pour répondre aux besoins des femmes. Collègues, amies, connaissances, voire même inconnues avec lesquelles nous échangeons trois mots par pur hasard, nous nous servons de tous ces "témoignages de vies" pour créer, proposer, puis nous améliorer. Ni trop habillées ni pas assez : nous ne proposons que des pièces justes. En bref, Comptoir des Cotonniers, c'est un bon copain. Un certain réconfort, soutien. Un monde où la vie est plus simple. 

 

- L’histoire de Comptoir des Cotonniers prend un nouveau tournant. Lequel ?

Cela fait maintenant des années que nous nous recentrons sur l'essentiel, mais depuis la crise sanitaire, la cadence s'est accélérée. Nous accordons beaucoup d'importance au fait de produire des collections plus resserrées, et donc moins de pièces. Nous nous concentrons sur ce qui compte réellement et cela facilite le choix des clientes. Nous avons également revu nos prix afin que ces derniers soient le plus justes possible. Notre priorité est de proposer des vêtements durables. Ici, il n'y a pas de consommation rapide : que des achats utiles et qui serviront durant plusieurs saisons. 

À vrai dire, nous suivons toujours le même fil rouge depuis notre création, mais le mettons à présent encore plus en avant. La cliente est plus que jamais au cœur de notre histoire...

 

- En quoi la collection peut-elle rentrer dans les vestiaires de toutes les femmes, quels que soient leurs styles ?

Nos vêtements ont la particularité d'avoir un design qui semble évident. Un pantalon masculin adapté aux formes féminines, une jupe aux genoux, dansante, iconique... Tous ces produits ont la capacité de s’introduire dans beaucoup de looks. Ils ont une personnalité affirmée mais laissent la place à la personnalité de chaque femme. Ils ont une allure, mais elle n'est pas prédominante. Chaque cliente peut y apporter son style, choisir sa manière de le porter. Ils ont une tolérance à l’interprétation et aux morphologies de chacune. Ils peuvent convenir à des grandes, des rondes, des fines et des petites.

En bref : notre collection ne crie pas trop fort. Elle a une voix douce, qui laisse imaginer aux femmes la mélodie qu'elle souhaite jouer.

 

 Campagne Petites Mains - Comptoir des Cotonniers

 

 

Tags : tendance de mode, marques de mode, Tendance