Chaque année, se déroulent les MTV Video Music Awards et la ribambelle de remises de prix et de discours qui vont de paire.

Pour cette édition 2017, le discours qui a marqué les esprits et ému toute la salle est celui de Pink. La belle chanteuse a fait un speech sur l’acceptation de soi et la diversité de la beauté, dédié à sa fille de 6 ans, Willow Sage Hart.

Celle-ci, sur le chemin de l'école, lui a un jour dit “Je suis la personne la plus laide que je connaisse. Je ressemble à un garçon, mais avec des cheveux longs”. Sa mère, ne sachant pas comment réagir face à ses propos a décidé de réaliser un powerpoint mettant en avant des artistes androgynes qui ont vécu leur vérité, mais dont on a dû se moquer tous les jours sans qu'ils n'en aient que faire : Michael Jackson, David Bowie, Freddy Mercury, Elton John, Prince ou encore Janis Joplin.

Son message de tolérance se poursuit ainsi : " Je lui ai demandé pourquoi elle se sentait comme ça, et elle m'a dit qu'elle ressemblait à un garçon. Je lui ai alors dit : « Et moi tu trouves que je ressemble à quoi ? », elle m'a répondu « Tu es magnifique ». Je lui ai dit que quand les gens se moquent de moi, ils disent que je ressemble à un garçon, que je suis trop masculine, que je donne trop mon avis, que mon corps est trop musclé... Et je lui ai demandé : « Est-ce que, pour autant, je me laisse pousser les cheveux ? » Elle m'a dit non. « Est-ce que je transforme mon corps ? » Elle m'a dit non. « Est-ce que je change la façon dont je me présente au monde ? » Elle m'a dit non. « Est-ce que je remplis des salles à travers le monde ? » Elle a répondu « oui maman », raconte l'interprète de Raise your glass.

Avant de conclure magistralement : « Alors ma chérie, on ne change pas. On prend le caillou et on en fait une perle. Et on aide les autres à changer pour qu'ils voient toutes les beautés. Merci à vous artistes, vous qui vivez votre vérité, d'ouvrir la voie aux autres. Et toi ma chérie, tu es magnifique. Je t'aime.»

On vous laisse revivre ce beau moment avec l'extrait juste en dessous.

Enjoy,

Les Éclaireuses