Vous cherchez une retraite qui change des traditionnels duos quinoa/yoga ? On a peut-être ce qu'il vous faut. Début septembre, nous avons eu la chance de mettre le cap sur Marrakech pour tester, en toute intimité, la nouvelle retraite trendy signée Kalon à l'hôtel Selman

Au programme, du sport mais abordé d'une façon totalement différente. Ici, on pense attitude, posture et glamour. Pourquoi ? Parce que les cours sont donnés par des danseuses chevronnées, qui ont fait leurs armes dans les plus beaux cabarets de Paris, du Moulin Rouge au Crazy Horse en passant par le Lido. L'objectif de cette retraite est d'apprendre comment sculpter son corps pour avoir des muscles aussi longs et fins que les danseuses de revue. Tout un programme donc ! Mais on ne s'attendait pas à ce que ce soit aussi efficace !

Suivez le guide, on vous décrypte pas à pas notre expérience. On a testé pour vous la retraite bien-être signée Kalon Movement dans un paradis oriental.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1) Jour 1, une arrivée en douceur

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Selman Marrakech (@selmanmarrakech)

 

Si le réveil était matinal, l'arrivée en terre marocaine se fait au petit matin et nous permet de découvrir, en douceur, toutes les merveilles qu'offre le Selman. C'est donc dans un cadre splendide que nous allons vivre, pendant 5 jours, une expérience incroyable. Si la journée est plutôt détendue, les choses sérieuses commencent au coucher du soleil, face à la piscine. Kalon nous a préparé un programme bien ficelé, qui commence par une douce introduction avec Jess, danseuse au Crazy Horse, qui nous propose une séance de yoga de bienvenue qui donne le ton de la semaine : elle sera sous le signe du bien-être et de l'épanouissement de soi. 

C'est au bord de la piscine que se finit la journée, autour d'un verre avec les équipes de Kalon et les autres jeunes femmes qui ont pris part à la retraite. Le séjour prend très rapidement des airs de vacances entre copines, dans un cadre idyllique. Comment ne pas succomber ? Si l'on aimait traîner des heures dans les fauteuils moelleux du restaurant, 22h sonne le moment d'aller se lover dans les bras de Morphée, dès le lendemain, les cours recommencent !

 

2) Jour 2, les choses sérieuses commencent

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par K A L O N (@kalon.movement)

 

Premier réveil dans la ville rouge et premier constat : on y dort bien ! On se sent reposée, d'attaque pour une nouvelle journée rythmée par les cours signés Kalon. Juste après le petit-déjeuner, il est temps de retrouver Emma, danseuse au Moulin Rouge, pour découvrir la discipline phare de Kalon : le cardio barre. C'est une discipline hybride, s'inspirant à la fois de la danse, du fitness et du Pilates. Si les premiers enchaînements sont hésitants, on trouve très rapidement le rythme et on s'y prend au jeu (heureusement, parce que les exercices, cruellement efficaces, font travailler des muscles dont on ne soupçonnait même pas l'existence). 

Une fois le cours fini, on a juste le temps de courir se doucher avant de profiter d'un brunch au bord de la piscine. Au menu, des plats biolight, concoctés selon la méthode Henri Chenot, qui signe également tous les soins du spa de l'hôtel. D'ailleurs, entre les cours, si l'envie se présente, il est tout à fait possible de se rendre au spa pour profiter du merveilleux Hammam. C'est ce que nous avons fait, nous avons eu le privilège de nous faire bichonner à la marocaine pendant plus d'une heure.

Une fois bien reposée, l'heure est venue de tester pour la première fois le Power Pilates, toujours avec Emma. À la fin du cours, on se sent parfaitement étirée et prête pour un dîner léger avant une bonne nuit de sommeil bien méritée. 

 

3) Jour 3, une journée sous le signe de l'émerveillement

 

C'est une nouvelle journée qui commence sous le soleil du Maroc. On commence à prendre le rythme. On prend un petit-déjeuner léger avant de se rendre au cours de Cardio Barre avec Emma. Les mouvements sont plus assurés et on commence à prendre le pli de la discipline et, même si on est un peu courbaturée de la veille, on prend un plaisir dingue à bouger en rythme sur des musiques punchy et actuelles. Une fois le cours terminé, on retourne au bord de la piscine pour se délecter des succulents plats préparés pour nous (toujours dans la dynamique Biolight). 

Le climax de la semaine est pour le soir même. À 17h, cap pour Inara Camp, un camp de luxe en plein cœur du désert d'Agafay pour un cours de yoga hors du temps et de la réalité. C'est face à l'immensité des dunes, dans un paysage quasi lunaire, au coucher du soleil que l'on va faire notre cours. Les couleurs et la beauté des images qui se dessinent devant nous sont à couper le souffle. C'est si beau qu'on se croirait presque dans un rêve. Une fois les salutations au soleil finies, place à la danse, sur une musique live, jouée par des musiciens locaux. Ce soir, on profite de cette expérience unique pour manger dans le désert et profiter des installations du camp. Première découverte de la cuisine locale et c'est une délectation. Les plats défilent en farandole à la lumière des bougies. Encore une fois, on se croirait presque dans un rêve tant les scènes paraissent irréelles.

Une fois le dessert avalé, il est temps de rentrer à l'hôtel. Il reste encore deux jours de retraite, pas question de perdre le rythme (surtout pas avec des danseuses).

 

4) Jour 4, on commence à prendre le rythme

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par K A L O N (@kalon.movement)

 

Toujours la même routine en ce quatrième jour, on profite d'un petit-déjeuner dans le calme avant de prendre la direction du cours de cardio barre, mais cette fois-ci, ce sera un cours aquatique. Kalon a décidé d'exploiter tous les recoins de l'hôtel, des piscines aux terrasses. De petit rat, nous devenons donc petite sirène et, toujours en musique, on enchaîne les mouvements sous l'eau (ne croyez surtout pas que c'est plus facile, bien au contraire). Mais attention, il faut se ménager car aujourd'hui il y aura deux cours en fin de journée. Après un déjeuner au bord de l'eau (de la piscine) et une après-midi plutôt calme, on retrouve les autres à 17h pour un autre cours de cardio barre, mais cette fois ce sera sur la terre ferme. On enchaîne rapidement avec un cours de stretching qui tombe à point nommé ! Après 4 jours de travail acharné, on avait cruellement besoin d'une session d'étirements.

Une fois la session de sport terminée, l'heure est venue de se transformer en princesse des mille et une nuits. Ce soir, c'est une table de reine qui sera dressée pour nous, pour un repas 100% couleur locale. Encore une fois, la mise en scène est si belle qu'on se croirait dans un rêve. On dit que le Selman est l'hôtel préféré de Leonardo DiCaprio et on comprend pourquoi : le service est incroyable et tout est mis en œuvre pour nous faire vivre une expérience inoubliable. C'est donc les yeux pleins d'étoiles que l'on va se coucher (pour la dernière fois déjà) dans notre divine chambre. 

 

5) Jour 5, une semaine qui est passée beaucoup trop vite

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Selman Marrakech (@selmanmarrakech)

 

Dernier réveil à Marrakech, déjà. On a l'impression que la semaine est passée en un éclair. On continue donc sur notre routine quotidienne, avec un petit-déjeuner matinal avant de prendre le chemin des cours de sport. Au programme de cette dernière journée, un cours de cardio barre avec Emma suivie d'un cours de yoga avec Jess pour finir en beauté. Et tout ça avant le déjeuner ! 

C'est donc épuisées mais détendues que nous nous rendons à notre dernier repas entre copines au bord de la piscine. Une fois de plus, les plats sont délicieux et les adieux promettent d'être chargés en émotions. S'il est vrai que c'était avant tout une retraite bien-être, on découvre rapidement que c'est bien plus que ça. Ce sont de belles rencontres, sportives, artistiques ou émotionnelles, dans un cadre qui frôle la perfection. 

Finalement, on rentre à la maison un petit peu changée, avec un bout de Kalon d'un côté du cœur et Marrakech de l'autre. Au-delà de l'aspect rencontre, on se rend compte que la méthode Kalon, ça marche. En une semaine, on remarque déjà de vrais résultats qui nous donnent envie de continuer avec cette méthode pas tout à fait comme les autres.

Ça tombe bien, la prochaine retraite au Selman est d'ores et déjà annoncée, ce sera du 12 au 16 mai 2022. Mais pour les impatientes, Kalon a pensé à tout ! Pour les Parisiennes, une retraite urbaine se prépare au célèbre Molitor en plus des cours réguliers au Terasse Hôtel et au Tigre. Pour toutes celles qui sont loin et qui ne peuvent pas se rendre dans une adresse parisienne, pas de panique, Kalon propose également des cours en ligne si qualitatifs, qu'on a l'impression d'avoir une danseuse du Moulin Rouge dans son salon ! Ne vous reste plus qu'à sauter le pas ! Nous, on est déjà complètement accros.

 

 

 

Tags : evenements sportifs, voyage