Le Yoga et le Pilates ont beaucoup fait parler d'eux ces dernières années, s'imposant comme des sports aux multiples avantages pour votre bien-être. Vous avez peut-être essayé l'un ou l'autre, et avez sûrement remarqué quelques particularités que les deux activités ont en commun. Alors, qu'est ce qui les différencie ?

Nous avons posé la question à Anaïs Jazmine, coach de Pilates et fondatrice de la méthode Bellysculpting. Elle partage déjà ses nombreux conseils sur son compte Instagram qui compte plus de 77 000 abonnés.

C'est vrai que les deux pratiques tendent vers un même objectif : harmoniser l’esprit en douceur et muscler l’ensemble du corps. Cependant, beaucoup de personnes assimilent encore le yoga et le Pilates comme deux types de gymnastique douce, la dernière étant juste un peu plus intense que l'autre. Mais ce n'est pas que ça.

Enjoy,

Les Éclaireuses

La démocratisation du Pilates

Le Pilates apparaît dans les années 30 sous le nom de "méthode Contrologie". Son fondateur, Joseph Pilates, a développé cette pratique suite à des dysfonctions de son système immunitaire depuis l'enfance. Il devient alors athlète et entraîneur de haut niveau dans son pays d'origine, l'Allemagne. Pendant la Première Guerre mondiale, il invente un système qui permet aux soldats blessés de faire de la rééducation directement dans leur lit.

Émigré aux États-Unis, il ouvre en 1923 un studio pour entraîner et rééduquer des danseurs professionnels grâce à une méthode qu'il développe. Cette méthode est composée d'environ 500 exercices au sol et d'équipements créés par Joseph Pilates, les plus connus étant le Cadillac et le Reformer. Elle prendra le nom de son créateur quelque temps après.

Ces dernières années, la méthode est devenue très populaire, promettant un corps en forme et une silhouette sculptée. De nombreux studios pour pratiquer le Pilates ont ouvert un peu partout, et de nouvelles variantes et amélioration ont été apportées.

C'est avant tout une activité de conditionnement physique ou de rééducation qui se concentre sur le développement du corps. L’activité a pour objectif de développer les muscles profonds, améliorer la posture générale et l’assouplissement articulaire. Les exercices visent à décontracter les muscles (lorsque les postures sont tenues) et à renforcer les muscles plus faibles.

Un sport qui ressemble au Yoga...

Le Yoga est quant à lui apparu il y a plusieurs millénaires en Inde. Ses objectifs principaux sont : ajuster la respiration, développer la souplesse et apprendre à se relaxer. Cette pratique joue également sur l'équilibre, et permet de mieux gérer son stress pour un meilleur épanouissement mental.

Vous l'aurez sûrement remarqué si vous les avez déjà pratiqués, mais il y a certaines similitudes entre le Yoga et le Pilates. Les objectifs sont assez proches, les deux pratiques travaillant à la fois sur le corps et l'esprit. Anaïs Jazmine le confirme : "En effet, tout comme le Yoga, le Pilates base ses mouvements sur la respiration".

Mais il n'est pas seulement question de respiration : "le développement de la conscience corporelle, la visualisation, la souplesse et le renforcement musculaire sont d'autres points communs qu'ont le Yoga et le Pilates", ajoute la coach.

Comme le yoga, le Pilates favorise une meilleure prise de conscience du corps.

Certaines postures sont également similaires, même si elles ont un nom différent : "on retrouve le Pelvic Curl en Pilates, appelé Bridge en Yoga. Il y a aussi la planche, la Hundred ou la position du Boat, plus connue sous le nom du Teaser en Pilates", explique Anaïs Jazmine.

... Mais qui reste bien différent

Effectivement, les deux pratiques n'auraient pas deux noms différents si elles étaient pareilles.

Contrairement au Yoga, le Pilates se veut plus profond et plus lent. Anaïs Jazmine nous explique : "Même si on y travaille la souplesse, le but du Pilates est de maîtriser un mouvement à travers la respiration, il y aura donc moins de flow qu'en Yoga. En ralentissant le flow, on se concentre davantage sur le mouvement, la posture et l'engagement des muscles profonds générés par la respiration".

Le Yoga a une dimension plus spirituelle que le Pilates, incluant des chants méditatifs, des salutations au soleil et beaucoup d'autres variantes, "dans le but de lâcher prise tout en travaillant la posture et la souplesse", ajoute-t-elle.

Quelle pratique choisir suivant ses besoins ?

D'un point de vue physique, certains exercices ont les mêmes effets positifs. Les deux disciplines travaillent l’amélioration de la posture, le développement des muscles profonds et la souplesse.

Selon la fondatrice de la méthode Bellysculpting, le Pilates sera plutôt recommandé "aux personnes désireuses de renforcer leur dos, leur posture, leur périnée, leur plancher pelvien, leurs abdominaux hypopressifs...".

Même si pendant des années le Pilates était associé aux personnes âgées qui devaient pratiquer une discipline sportive pour leurs problèmes d'articulations et de mobilité, "le Pilates permet à tous les âges de travailler son corps en douceur et profondément", nous affirme Anaïs Jazmine. Le Pilates est aussi conseillé dans le cadre d'une rééducation corporelle ou encore post-accouchement.

Le Yoga sera plutôt conseillé aux personnes qui veulent réduire leur stress et gagner en souplesse avec une dimension spirituelle.

 

 

Tags : exercice de sport, yoga, pilates