Toutes les nuits, c'est la même histoire. Vous vous lovez dans les bras de votre aimé ou ceux de Morphée, bien décidé à passer une nuit calme et reposante, sauf que dès que vous fermez les yeux, vos peurs et vos angoisses s'invitent à la fête (accompagnées du stress et de l'inquiétude). S'ensuit une grande farandole de pensées parasites : 

"Je ne vais pas y arriver"

"Qu'est-ce qu'il va se passer si j'échoue"

"Il n'y a pas de raison que ça fonctionne pour moi"

Au-delà des fausses croyances et des pensées limitantes qui surgissent chaque soir dans votre lit pour vous empêcher de dormir en faisant un tapage monstre, il est impossible de nier que nous sommes tous animés par des peurs, plus ou moins handicapantes, et si certains esprits aguerris arrivent à dealer avec elles (et même à partager un bout de chemin) sans qu'elles n'aient un impact notable sur leurs humeurs ou leurs actions, pour d'autres, c'est la pétrification instantanée.

Heureusement, ce n'est pas une fatalité et il est tout à fait possible de mettre en sourdine vos peurs et même de les étouffer, pour peu que vous sachiez comment vous y prendre... Parmi les solutions qui existent, il y en a une qui semble particulièrement efficace. C'est l'écriture. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

Pourquoi écrire, ça nous fait du bien ? 

Pour certains d'entre nous, écrire rappelle d'amers souvenirs de dissertation ou de devoir sur table. Pour d'autres, en revanche, c'est une activité qui se présente comme une véritable thérapie. Pourquoi ? Parce qu'écrire, ça fait du bien (et il n'y a pas que nous qui l'affirmons). Il y a 20 ans, l'American Psychological Association publiait une vaste étude sur les bienfaits (multiples) de l'écriture. En vrac, les chercheurs estiment qu'écrire fait du bien à notre esprit et permet d'expier certaines frustrations, mais l'écriture aurait aussi un impact sur notre système immunitaire. En évacuant le stress, on fait du bien à notre corps (CQFD).

Mais pourquoi est-ce que c'est si efficace d'écrire ?

L'écriture présente un fort aspect cathartique (comprenez "libérateur" ou "purificateur"). C'est un moyen comme un autre de formuler une idée qui a du mal à passer ou quelque chose que vous avez du mal à digérer. En écrivant, vous mettez des mots sur ce que vous gardez en vous et, comme par magie, vous allez réussir à vous en détacher. Cela marche aussi lorsque vous avez quelque chose à reprocher à quelqu'un ou que vous n’arrivez pas à lui pardonner quelque chose : lui écrire une lettre (sans lui envoyer) en lui disant tout ce que vous voudriez lui dire vous aidera à aller de l'avant.

Écrire pour combattre nos peurs

Pourquoi écrire se présente comme une solution de choix pour relativiser sur une situation précise ou pour guérir une peur irrationnelle ? Parce que l'écriture permet de prendre le temps de créer un schéma de pensée organisé autour d'une idée.

Par exemple : si une situation semble totalement bloquée et que vous n'arrivez pas à prendre du recul sur la question dans votre esprit, le plus simple reste encore de prendre un papier et un stylo pour coucher, sur le papier, la source de vos angoisses. Ensuite, le vrai travail commence. À vous de faire la liste de toutes les éventualités : pourquoi ça pourrait mal se passer et, surtout, quels seraient les impacts négatifs sur votre vie. Il faut également faire pareil avec les points positifs. En décortiquant votre idée (pour ne pas dire en la disséquant), vous éliminerez les zones d'ombre et les éventuelles peurs liées à cet événement ou cette idée.

En quelques minutes, il vous est possible d'économiser des nuits entières d'angoisse et il serait dommage de vous en priver.

Comment écrire correctement pour rendre l'exercice plus efficace ? 

S'il n'y a pas de vraie règle en matière d'écriture, car tout le monde a son style et est libre d'élaborer sa pensée comme il le souhaite, il y a plusieurs techniques qui vous aideront à rendre vos sessions d'écriture plus efficaces. Vous pouvez, par exemple, si vous ne savez pas par quel bout attaquer la chose, commencer votre page en posant toujours la même question

"Comment ça va aujourd'hui ?"

"Qu'est-ce qui t'empêche de dormir en ce moment ?"

 

En donnant un point de départ à votre réflexion, vous lui donnez un sens, une direction dans laquelle creuser pour vous aider à amorcer un schéma de pensée. Si toutefois écrire des phrases à rallonge n'est pas ce qui vous branche le plus, vous pouvez simplement vous baser sur une liste de mots qui représentent votre état d'esprit du moment. Petit à petit, venez rayer ces mots en rouge une fois que vous avez compris pourquoi vous ressentez telle ou telle émotion. L'idée ce n'est pas tant la méthode, mais bien le fait d'écrire qui est libérateur. 

Enfin, si vous êtes du genre à avoir besoin d'être guidé dans votre réflexion, il existe des livres, comme "Burn After Reading", qui vous aideront à y voir plus clair et à organiser votre esprit.

Burn After Writing - Sharon Jones - 13 €

Quelle que soit votre méthode, vous trouverez forcément de nombreux bénéfices à l'écriture, faites-nous confiance (et c'est une journaliste qui vous dit ça).

 

Tags : stress, psychologie