Quid de l'arrivée du second enfant?? Si l'arrivée du premier est un véritable chamboulement dans la vie et vous fait devenir maman, l'étape du second enfant peut aussi être une grande source de questionnement. Dans les faits, si les questions ne sont pas les mêmes que lors de votre première grossesse, d'autres questions peuvent survenir, et c'est normal, c'est humain d'être habitée par le doute et la crainte. Un second enfant dans un foyer, c'est une nouvelle étape dans la parentalité.

Quand la naissance du premier ne posait aucune question sur l'ordre des préoccupations, votre attention était exclusivement dirigée vers votre petite tête blonde, l'arrivée du second peut nécessiter quelques réajustements, on peut avoir peur de négliger le premier, de ne pas trouver assez de temps à consacrer aux deux enfants... C'est un véritable florilège de questions qui s'offre à vous. Mais, n'ayez crainte, si vos peurs sont naturelles, vous vous rendrez rapidement compte que, dans les faits, ce n'est pas si compliqué de trouver du temps pour les deux enfants.

Voici les questions et les peurs les plus récurrentes qui habitent les jeunes parents à l'arrivée d'un second enfant.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

Manquer de temps, une angoisse habituelle chez les jeunes parents

-

Quand le second enfant pointe le bout de son nez, on ne peut pas s'empêcher de se rappeler les moments un peu compliqués que l'on a vécus à l'arrivée du premier. La fatigue est souvent ce que l'on retient le plus dans le passage à la parentalité. On se rappelle ces nuits à ne pas, ou peu, dormir, l'envie de dormir quasi constante, mais aussi un ballet incessant des biberons de nuit, des couches à changer, des pleurs inexpliqués... On finit par se demander si on est prêt à revivre tout ça. Alors évidemment, vous allez être (et vous sentir) débordée, évidemment que vous allez devoir réadapter vos habitudes et votre quotidien. Mais soyez sûre d'une chose : vous trouverez toujours le temps pour vous occuper de vos enfants. Et même si parfois le quotidien n'est pas tout rose, le corps est plein de ressources. Vous aborderez également les choses plus sereinement, que vous le vouliez ou non, vous avez déjà eu à faire tout ça avec le premier, sans le savoir, vous vous êtes rôdé à l'exercice.

 

Les jeunes parents ont souvent peur de ne pas pouvoir diviser équitablement leur amour entre les deux enfants

-

Dites-vous que ce n'est pas tant diviser un amour en deux, mais plus le décupler pour aimer deux fois plus vos deux petites merveilles. Il n'y a pas de règle en amour, évidemment que vous n'allez pas aimer le second de façon identique au premier, vous allez l'aimer différemment, mais ça ne veut pas dire que vous l'aimerez moins. Ce nouvel enfant va arriver avec son lot de nouveautés : nouvelles habitudes, nouveau caractère, nouvelles réactions... Ce sera à vous de faire connaissance avec ce nouvel humain et de tisser des liens uniques avec lui. 

 

La peur de manquer de temps pour soi peut aussi être quelque chose qui effraie les jeunes parents

-

Vous vous souvenez forcément du temps d'adaptation qu'il vous a fallu pour trouver du temps pour vous au moment de l'arrivée du premier, ce sera pareil pour le second. On peut craindre de toujours être sur le qui-vive dès l'arrivée du second, c'est vrai que cela vous demandera plus de temps pour orchestrer votre vie et trouver un nouveau rythme. L'essentiel est de ne pas s'oublier et de ne jamais culpabiliser de s'accorder du temps, car il vous est nécessaire pour recharger les batteries. Si vous êtes deux à la tête de votre tribu, vous pouvez vous reposer sur votre partenaire pour trouver un rythme qui vous permettra de garder du temps pour votre couple et pour vous. Rien n'est impossible, il faut juste être ouverte aux concessions et ne pas avoir peur de "mal faire", la maman parfaite n'existe que dans les pages des magazines.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

 

Pour les mamans, l'idée de revivre un nouvel accouchement peut être une source d'angoisse

-

Si la naissance de votre premier s'est passée sans complication, pas de craintes, vous prendrez sereinement le chemin de la maternité. Mais, si votre premier accouchement s'est avéré plus compliqué que prévu, vous pouvez émettre quelques craintes à retourner en salle de travail, et c'est tout à fait légitime ! On le sait, l'accouchement, ce n'est pas tout rose, mais encore une fois, il n'y a pas de règle. Si le premier accouchement s'est avéré chaotique, il se peut que le second soit d'une facilité déconcertante, et inversement. Le plus important est d'avoir confiance dans le personnel soignant qui va vous accompagner dans l'évènement. Pour le reste, écoutez votre corps et essayez de vous détacher de vos peurs, elles ne rendront l'accouchement que plus compliqué. 

 

La pression financière, une réelle angoisse qui peut désarmer les parents

-

Si l'arrivée d'un premier enfant est une lourde charge financière, l'arrivée du second peut encore venir ajouter de la pression sur le budget familial. Mais, il faut garder en tête certaines choses positives : dans les faits, les plus grosses dépenses ont déjà été faites avec le premier. Tous les équipements onéreux, type baby cook, lit parapluie, poussette, etc. Vous les avez déjà. Pour les vêtements de nouveau-né, c'est pareil, vous pouvez faire de la récup'. Si, par malheur, vous vous êtes séparée des différents produits, n'hésitez pas à miser sur la seconde main et les sites de revente. Il est tout à fait possible de s'équiper à moindre coût pour l'arrivée de bébé. Encore une fois, vous avez l'occasion de vous entraîner avec le premier et vous avez maintenant conscience de ce qui est essentiel ou non comme équipement. L'arrivée du second devrait, en théorie, se passer sans encombre.