10 idées toxiques dont vous devez absolument vous débarrasser avant la fin de l'année

Noa Gonzo Rombo 26 novembre 2021
Mis à jour le 05 octobre 2022

Alors que la fin de l'année s'approche, il est temps de vous débarrasser de ces idées toxiques qui ont gâché votre année 2021. On vous explique comment.

La fin de l'année approche et c'est l'occasion pour vous de faire une analyse : Qu'est-ce que cette année vous a apporté, que vous a-t-elle appris, comment rendre l'année qui arrive encore meilleure ? Et si pour commencer, vous vous débarrassiez de vos idées toxiques ? Une idée toxique est une pensée négative qui pollue votre cerveau et votre esprit en vous faisant croire que vous n'êtes capable de rien.

Imaginez-la comme une voix rabat-joie. À l'intérieur de votre tête, elle vous répète sans arrêt : "Je ne suis pas assez bon", "je suis nul", "personne ne m'aime". Les pensées toxiques sont non seulement inutiles car elles ne vous incitent pas à vous améliorer mais elles sont aussi nocives. Aujourd'hui, on vous explique comment vous en défaire afin de terminer l'année sur une note positive !

 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

1. « Je dois faire les choses parfaitement pour réussir. »

C'est faux ! Pour commencer, il n'existe pas de perfection, au contraire ce sont vos erreurs, vos ratés qui vont vous donner l'occasion de vous améliorer. Comment évoluer si vous devez absolument tout faire parfaitement d'entrée de jeu ? S'imposer un tel objectif (qui on le rappelle est inatteignable car inexistant), c'est s'assurer des soirées d'angoisse sans fin. Et même dans le cas où vous arriveriez à faire les choses parfaitement, comment être sûre que les choses fonctionneront ?

 

2. « Ma destinée est prédéterminée. »

Là aussi, faux ! Cette idée que l'avenir est immuable n'a aucun sens, chaque jour est une nouvelle occasion de changer vos habitudes, de faire de nouveaux choix qui peuvent avoir une incidence capitale sur votre vie. Ce n'est pas parce que vous avez échoué par le passé que vous allez échouer tout le reste de votre existence. Cependant, vous êtes la seule personne à avoir ce pouvoir de motivation sur votre vie, vous ne pouvez pas attendre que d'autres viennent vous tirer vers le haut.

 

3. « Je ne peux réussir que si les autres approuvent mes choix. »

Connaissez-vous l'expression "quoi que tu décides de faire, les gens parleront, alors fais ce qu'il te plaît" ? Là aussi très cliché, mais tellement réel. C'est une idée folle que de vivre sa vie en fonction des avis de personnes qui ne sont pas vous qui ne vivent pas votre vie et ne ressentent pas les émotions que vous ressentez. Et puis qui sont les autres ? Selon quoi leurs avis sur vos choix seraient-ils gage de réussite ?

 

 

4. « Mes échecs passés démontrent que je ne peux pas réussir. »

Comme on l'a dit précédemment, votre passé ne devrait avoir aucune influence sur vos choix présents à moins que ce soit pour vous permettre de prendre de meilleures décisions. Mais en aucun cas les échecs du passé ne sont synonymes d'échec dans le présent ou encore le futur. Se persuader du contraire c'est s'enfermer dans une boucle ou finalement vous ne tentez plus rien par peur de l'échec.

 

5. « Je n’ai rien de spécial pour réussir. »

Chaque être humain est unique, c'est l'essence même de ce que nous sommes en tant qu'espèce. Il est donc évident que vous avez des spécificités en vous qui sont introuvables ailleurs. Et puis admettons que vous n'avez vraiment pas de talent (ce qui est peu probable), avec de la volonté, du travail et de la persévérance, vous récolterez les fruits de votre réussite.

 

6. « Je n’ai pas les connaissances nécessaires. »

Règle numéro 1 : connaissance ≠ compétences. Il vaut mieux savoir faire qu'avoir une idée de comment savoir faire. Vous pouvez toujours acquérir des connaissances en pratiquant, ce petit détail ne doit pas vous empêcher de vous lancer. Sinon, vous risquez de vous retrouver dans le cas de figure où vous êtes dans un cercle vicieux d'inaction.

 

7. « Je ne peux pas être heureux tant que je n’atteins pas mes objectifs. »

Ce n'est pas la destination qui importe mais le voyage. Il est important de profiter de sa vie même si vous n'êtes pas exactement là où vous le voudriez. La vie n'est pas une check-list qu'il faudrait remplir. Le risque avec cette pensée toxique, c'est de ne jamais vous sentir complètement satisfaite parce que chaque jour de nouveaux objectifs apparaissent. Pour vous libérer de l'emprise de cette idée toxique, essayez de trouver des petits instants de bonheur dans des activités qui n'ont rien à voir avec vos "objectifs".

 

8. « Il est trop tard pour moi de poursuivre mes rêves. »

Il n'est jamais trop tard, tant que vous êtes en vie, il y a une possibilité de changer le cours de votre vie, tant que vous essayez vous pouvez atteindre vos rêves. Écoutez cette intuition qui vous dit que tout est possible, c'est votre âme d'enfant et elle a raison.

 

 

9. « Je n’ai jamais de bonnes opportunités. »

Et si vous provoquiez vos opportunités ? Comme ça, impossible de dépendre d'autres personnes ! Et puis, quelle fierté de se dire que vous avez réussi par vos propres moyens ! Partez du principe que personne ne vous attend. En définitive, si vous voulez réussir dans la vie, il faut que vous vous rendiez indispensable dans un monde ou tout est très vite remplaçable.

 

10. « Je n’ai pas assez de temps. »

Pour vous défaire de cette pensée toxique, commencez par vous dire que vous maîtrisez votre temps et non l'inverse. Soyez méthodique avec votre organisation. Il n'y a pas de secret.

 

 

 

Tags : émotion, psychologie, Relation

Noa Gonzo Rombo
Rédactrice Bien-Être

Vous aimerez aussi